ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ fiches :: présentations terminées
 

 Yamazaki Aoba - The industry has been already over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 2:14




Yamazaki Aoba

featuring Ruki - the Gazette

WHO?
nom: Yamazaki  
prénom: Aoba
âge et anniversaire: 27 ans en apparence mais seulement 16 ans depuis sa création.
occupation: Photographe professionnel.  
groupe:oméga
Oméga

Runaway
.
« Last heaven of mine » Aoba est un androïde très attentif à ce qui l’entoure. Il ne laisse rien au hasard et quand quelque chose l’intrigue il n’est pas du genre à passer son chemin sans comprendre le pourquoi du comment. C’est un robot charismatique crée selon les bon vouloir de son créateur, imaginé selon son idéal il a une certaine présence provoquante et attirante. Malgré tout il a su se fonder lui-même un caractère avec le temps et s’est ajouté seul des traits de caractères en plus de ceux mis dans sa base de donné comme par exemple la curiosité. Aoba ne peut pas s’empêcher de tout vouloir connaître ou voir, c’est peut-être le fait d’être resté trop longtemps enfermé sous les ordres de son créateur qui lui donne tellement envie de découvrir le monde. Il est accueillant et a appris à bien recevoir les étrangers. Malgré qu’il n’en n’a pas vu beaucoup depuis il reste quelqu’un d’assez sociable malgré sa crainte d’approcher les inconnus. En effet, son créateur lui a fait tellement de bourrage de crâne qu’il en ait réduit à avoir une vision du monde des plus vile et perfide qui ne cherche que sa destruction. Il a du mal avec le monde qui l’entoure mais n’en reste pas moins curieux.

C’est un androïde très énergique pour le plus grand malheur de son inventeur. Il n’a pas besoin de beaucoup être recharger, on pourrait croire que sa batterie est inépuisable ! Il est tellement instable qu’il est parfois difficile de le maintenir en place … Il est d’une très fine observation, capable d’arriver à une conclusion satisfaisante juste en observant quelque chose. C’est le genre de personne à être capable de regarder un animal ou un insecte en essayant de comprendre son mode de fonctionnement. N’ayant jamais connus autre chose que des objets mécanique ou des robots, le jeune androïde essaye de se familiariser avec le monde réel qui l’entoure. On peut facilement l’identifié à Candide, il est d’une naïveté presque ridicule, mais apprend le monde par lui-même. Selon son créateur les personnes du monde extérieur sont cruelles mais il veut découvrir ça par lui-même. Son créateur l’a doté d’un mécanisme semblable à un cœur, il a donc une sensibilité accru et peut ressentir les émotions des humains. Cela le touche plus particulièrement car son inventeur a souhaité le faire ainsi pour qu’il l’aime d’un amour profond en retour … Malheureusement pour lui il s’agit d’un sentiment qu’on ne contrôle pas.

C’est un robot qui fait preuve de beaucoup d’impatience et veux toujours que les choses ailles vite. Il n’aime pas attendre et fait le nécessaire pour accélérer les choses. Il est aussi très têtu et n’en fait qu’à sa tête. Ayant été durant de longue année sous l’emprise de son créateur il développe en lui quelque chose de libértin souhaitant faire comme bon lui semble. Aoba reste malgré tout anxieux. Et surtout depuis qu’il a quitté son lieu de création. Un rien l’inquiétais avant cela pouvait être n’importe quoi mais maintenant qu’il est plongé seul dans ce monde "sans pitié" comme aime le qualifié son créateur, l’angoisse de tout ce qui lui a raconté refait surface. Malgré ce qu’on pourrait pensé c’est quelqu’un d’intuitif, il agit à l’instinct et fort heureusement pour lui cela lui réussit plutôt bien ! En conclusion c’est quelqu’un de rêveur qui souhaite un monde idéal et une vie libre. Etre comme tous ces humains et ne pas être qu’une machine traquée et rechercher aux yeux de l’humanité. En effet rêveur car ce monde ne serait réel que dans son esprit …
WITH?

« Long road which leads to the calm hill, かなしみ わ おいて いく よう »

Aoba est un modèle spécial de l’inventeur Yamazaki Ishiguro qui donna son nom de famille à l’androïde qu’il a conçus. Un scientifique et chercheur des plus compétents du Japon qui souhaite créer son propre village remplis d’androïde dont il en serait le maire. Un village qui nécessite pas mal de fond qu’il a recueillis grâce à ses nombreuses inventions passés. Ishiguro fut renvoyé du grand conseil des chercheur après avoir commis la faute de mener à bien ce projet interdit sur les robots. Un projet qu’il souhaite fonder même seul et qui mettra pas mal d’année à réaliser. Pourtant malgré son très jeune âge, il est plein de compétences et de connaissance qui lui permettent à l’âge de 28 ans de terminer les fondations du village. Il ne lui reste plus qu’à le peuplé afin que ce dernier puisse ressembler à une ville tout à fait normal cachant bien entendus à la face du monde qu’aucun véritable humain à part lui-même ne réside dans ce village. Les années s’enchaînent et les robots qu’il crée sont de plus en plus nombreux. Il n’autorise personne à entrer dans sa petite ville et même si c’était le cas il s’est personnellement assurer que les gens pensent qu’il s’agit d’humains et non d’androïde. Il en faut de l’argent et des pièces pour pouvoir fabriquer toute une cité entière de robot mécanique.

Mais à 31 ans sa vie prend une tournure bien différente … Il est lasser de toutes ses machines suivant à la lettre les caractéristiques qui leur a encodé. Même si son village semble peuplé il lui parait soudainement sir vide, si terne … Même avec une multitude de robot le scientifique ne parvient pas à étancher sa soif de pouvoir et décide de changer son processus de création pour l’un d’entre eux, pour un robot qui se rapprocheras le plus de l’homme, qui auras des sentiments et même son propre esprit, ses pensées. Un androïde qui soit réellement capable d’aimer comme s’il avait véritablement un cœur. Le scientifique va créer ce robot et encoder dans ses systèmes la capacité d’aimer oui, mais de tomber amoureux de lui. Et cet androïde il le nommera Aoba. Après un an de recherches acharnés, le scientifique parviens à trouver la recette de ce nouvel être mécanique qu’il achèvera en un an, soit deux ans après que l’idée lui ait germé dans la tête. Il termine sa création la plus importante de toute sa vie, alors qu’il n’a que 33 ans. Un robot à l’effigie de son idéal qu’il créera en rapport à ce qu’il apprécie physiquement chez une personne et à lui-même décidé d’en faire un homme.

Aoba a ouvert les yeux dans un laboratoire remplis d’engin et de gadget en tout genre comme s’il se réveillait d’un long sommeil sans se rappeler de ce qu’il c’était produit avant. Ayant la mémoire intégrer à son code de création, il se rappellera toujours du moment où son inventeur l’a accueillis en le serrant dans ses bras. Ce jour-là il lui a dit ; « tu resteras à jamais à mes côtés, je ne veux pas que tu t’en aille d’ici, dorénavant tu n’appartiens qu’à moi. » l’esprit dérangé d’un scientifique n’ayant plus toute sa tête certainement … Néanmoins depuis le jour de sa naissance il l’a écouté. Il passa dix longue années à ses côtés, le robot pensait l’aimer et vivait un parfait rêve avec son créateur. Ce dernier lui avait même installé une chambre dans sa tour au centre du village. Il pouvait de temps à autre sortir dans la cité robotique lorsque le scientifique le lui autorisait, il avait la belle vie et l’amour de son inventeur. Seulement tout ça ne fut qu’éphémère … Après ces dix années Aoba se sentait vide, comme s’il n’avait pas sa place ici. Il se rendit même compte qu’Ishiguro n’était pas la personne avec qui il voulait partager sa vie … Il le voyait plus comme un père, ou comme son créateur ce qu’il était d’ailleurs, mais à part beaucoup de reconnaissance et de l’amour d’un robot pour son inventeur il n’y avait rien d’autre …

Puis un jour, au onzième anniversaire du robot qui ne changea pas d’apparence bien évidement, son créateur lui proposa un cadeau spécial. L’androïde pouvait lui demander tout ce qu’il souhaitait venant de son concepteur. Aoba avait en effet très envie d’une chose, quelque chose qu’il rêvait depuis bien longtemps, sortir en dehors des fondations du village. Voir le monde, connaître les autres humains, voyager et apprendre par cœur les paysages qu’il y avait en dehors du village. Seulement cela ne plut pas du tout au scientifique qui dès ce jour réduit les sorties de l’androïde dans le village même ne souhaitant pas qu’il ait l’idée de partir. Pour le dissuadé, le chercheur lui a souvent rapporté que les humains sont cruels et qu’ils ne cherchaient qu’à détruire les robots. Que le monde extérieur était dangereux alors qu’ici il avait toute la protection et l’amour nécessaire. Depuis la colère de son maître, Aoba n’a plus jamais essayé d’insister … Seulement, même avec les avertissements de son inventeur le robot rêve d’évasion. Plusieurs nuits il est resté à sa fenêtre regardant l’horizon s’imaginant monts et merveilles de ce qu’il y avait derrière les fondations du village. Il en rêvait tellement …

Lorsque le robot fêta ses quatorze ans, son créateur lui offrit un chien tout aussi robotisé que le reste de son village. Un androïde intelligent qu’il lui tiendrait compagnie les moments où son maître ne serait pas là. Mais même si cet animal mécanique l’a occupé un moment, il aimerait sortir de ce monde de ferrailles … Rencontrer des personnes ou animaux en chair et en os. En dehors de son maître il n’en avait jamais eus l’occasion. Ces gens qui ont un cœur qui bat et des organes. Il voulait connaître autre chose que son village. Les seules choses desquelles il profitait, c’est lorsqu’un papillon venait voler près de sa fenêtre. Il regardait ça avec émerveillement se disant que s’il pouvait lui aussi avoir des ailes il voyagerait pour découvrir le monde, le vrai. Ce papillon bleu qui c’était posé sur sa fenêtre il l’avait recueillis dans sa chambre voulant le garder avec lui. Mais il fut bien triste le jour où il le retrouva inerte au pied de son lit … Il découvrit alors que les animaux et humains n’étaient pas immortelles comme lui. C’est la chose qui lui faisait le plus peur en pensant à son créateur se disant qu’un jour il allait sans doute mourir aussi …

Le village resta tranquille pendant un temps. Mais c’est sans compter sur des agents de polices et inspecteurs, engager pour enquêter sur le village et voir de quoi il en découlait. Ce fut un grand moment de panique pour le chercheur qui tenta de les éloigner de la piste des androïdes faisant passés ses créations pour des humains tout à fait normaux. Avec ce mouvement certains touristes firent leur entrée dans le village. L’un d’eux était photographe. Aoba avait la permission de quitter la tour pour quelques heures et il a rencontré cet homme … Il lui a raconté tous ses voyages et ce qu’il y a vu. Cela ne fit que plus renforcer les rêves chez le robot qui en fut totalement ému. Il regarda même les photos que l’homme avait faites du Japon et de tous les pays qu’il a visité. Le photographe s’étant tellement attaché à l’androïde qui lui donna ses quelques photos voyant que cela touchait beaucoup Aoba. Depuis il ne cesse de regarder ces illustration renforçant son rêve d’évasion. Il avait même accroché les images aux murs de pierres de sa chambre tout près de son lit afin que ce soit la dernière chose qu’il voit avant de s’endormir. Il tenta une nouvelle fois de parler à son inventeur pour faire une balade en dehors du village, et c’est en voyant les photos que le scientifique comprit … Yamazaki s’empara de chacune des illustrations de son androïde et les arracha une par une lui montrant qu’il rêvait bêtement d’un monde sans pitié …

Aoba se souviens encore avoir pleuré des heures après cette catastrophe … Il ne pouvait plus rester enfermé ici plus longtemps … Il n’arrivait plus à respirer ici et son envie de partir devenait maintenant un besoin terrible ! C’est lorsque le robot atteignit ses seize ans qu’il décida de s’enfuir de son village natal … Il ne prit pas la peine de prévenir le chercheur avant de quitter le village discrètement. Seulement plus il avançait vers la sortie plus il s’en voulait de faire subir ça à son créateur. Mais le mal fut fait lorsqu’il parvint à franchir le seuil de cette prison. Il profita de tout ce qu’il croisa sur sa route et décida même de quitter le pays pour prendre plus de distance. Il atterrit à Séoul en Corée, il ne le su que lorsqu’un homme le lui annonça ne sachant pas comment il avait pu arriver là … Seulement les pensées pour son créateur reviennent souvent et maintenant il était perdu dans ce monde si cruel comme le qualifiait son maître … La peur se saisi de lui lorsqu’il réalisa qu’il était livré à lui-même désormais. Son créateur était loin et il devait être mort de chagrin de ne plus revoir son androïde le lendemain …

Seulement Aoba apprit qu’un homme ayant fondé un village entièrement robotisé illégalement au Japon avait été arrêté et mit sous les barreaux … Quant à ses créations elles ont toutes étaient saisis et mise à la casse … Si Aoba n’avait pas fui cette nuit-là il ne serait sans doute plus de ce monde … Ce fut un profond chagrin pour Aoba qui regrettait son geste … Son fondateur était à présent en prison et tous ses confrères avaient été anéanties par le gouvernement Japonais. La seule chose qu’il avait sur lui était l’appareil photo que lui avait donnée l’homme qu’il avait rencontré ainsi que ce cœur métallique qui battait en lui que lui avait offert son inventeur … Il devait bien vivre car passé quelques jours dans la misère l’androïde fit la découverte de la monnaie et de ce qu’il fallait faire pour vivre convenablement. Il continuerait d’errer dans les rues de la Corée mais la batterie viendrait bientôt à lui manquer. Alors il décide de vivre pour ses photos et s’engage dans une carrière de photographe professionnel vendant ses photos en échange d’argent ou de quoi se réparer en cas de problème. Son maître le lui avait appris et il l’en remerciait se disant qu’un jour il voudrait rentrer chez lui et le revoir … Mais il savait que ce ne serait plus possible maintenant … Il était recherché et en plus de ça il vagabondait comme un chien errant dans les rues de Séoul … Comment s’en sortir alors que son propriétaire est en prison ?

Aoba mène aujourd’hui la même vie. Depuis une semaine qu’il est ici il découvre le monde qui l’entoure s’émerveillant de tout ce qu’il voit. Il n’a pas eus l’occasion de faire la connaissance d’autres humains pour l’instant toujours un peu craintif vis-à-vis des avertissements de son créateur. Mais c’est avec un regard remplis d’étoile et un cœur sensible qu’il découvre enfin le monde réel.
« Ruki » Salut tout le monde ! Je m’appelle Ruki, ou du moins c’est mon pseudo, et j’ai 21 ans. J’ai découvert le forum via les partenaires, et j’ai toujours trouvé le contexte intéressant et la déco vraiment sublime ! J’attendais juste le temps pour m’inscrire ^o^. Pour mon niveau d’écriture … Je ne peux pas juger par moi-même mais personnellement je trouve que je m’en sors pas trop mal et aime les longs RP *o*. Je fais minimum 1000 mots si vous voulez les chiffre et cela fait 6 ans que je fais du RP et que j’écris des fictions. Peut-être cela vous laissera juger de mon niveau par vous-même ^^. Sinon je suis en licence de Japonais et j’adore le Japon *o*, j’aime tout ce qui entoure ce pays allant de la musique jusqu’à la langue et en passant par ses paysages et sa culture ! Comme vous l'avez remarqué je suis une grande fan des The Gazette *p*. Oui je veux bien un bonbon mais la veille de pâques je préfère les chocolats *o*.


Dernière édition par Yamazaki Aoba le Sam 4 Avr - 17:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle 3.

Messages : 390
Date d'inscription : 28/03/2015
Pseudo : Mr Poulpe
Avatar : Lee Jung Hwan
Profession : Musicien

MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 2:42

Bienvenue à toi!
C'est trop rare que je croise des gens qui prennent un membre de The Gazette pour avatar en rp! Je suis bien curieux de voir ce que tu vas nous faire comme personnage! Bonne chance pour ta fiche!


I want to run like any other guys if I could.  I want to laugh like any other boy my age.  I want to live my life to the fullest and regret nothing of it.  This is how good it feels to be human, to be alive.  Il will treasure these memories.  I will protect so that no one can never ever take them away from me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamzz-hime.grafbb.com/
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 6:42

RUKI
Du visu, du visu !
Et oui même si ça se voit pas je suis du monde du visu et non de la kpop

Bienvenue, bon courage pour ta fiche et n'hésite pas au moindre problème !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 9:59

Bienvenuuu et courage pour ta fiche
the GazettE est un de mes groupes préférées alors je plussoie à 100% ton choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle 4.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/04/2015
Pseudo : Kirb'
Avatar : Jung Taekwoon (Leo)
Profession : Homme à tout faire de la EH.

MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 10:02

Bienvenue!! Trop cool de voir des têtes non kpopiennes !
Courage pour ta fiche!



Help me believe it's not the real me

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 10:28

Coucou à tous !! Merci beaucoup pour vos petits messages et cette accueil ! ♥

Shin : Eh oui malheureusement c'est de plus en plus rare T-T. Mais bon je suis contente que ce personnage te plaise. Pour ce qui est de mon personnage ce sera la surprise :P

Leight : Une fan de visu ? *o* je t'aime déjà !! ♥ Contente que tu apprécie *o*. Merci beaucoup et pas de soucis s'il y a un soucis je demande ! :D

Yohan : Ah c'est vrai ? Toi aussi je t'aime déjà *o*. Ça me fait plaisir merci beaucoup !

Ojoon : Eh oui je me doute que ça doit changer de voir un Japonais et surtout un du visu x). Merci beaucoup ! :D ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 10:37

Bienvenuuue ** Je t'accueille à bras ouvert, et j'ai hâte de voir quel personnage tu vas nous faire avec une tête aussi originale ♥
C'est drôle parce que je me souviens d'un très vieux forum qui avait aussi un contexte avec des robots. Et c'était au moment où la Corée était pas encore ussi populaire, donc tous les vatars étaient japonais et les gens se battaient pour les membres de The Gazette. Ca me rend nostalgique.
Bon courage pour ta fiche ♥♥♥
Si tu as la moindre question, n'hésite pas, je suis là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 10:42

Merci beaucoup pour ce chaleureux accueil *o*. Oh j'ai des milliards d'idées *o*. Ah oui ? C'est vrai que les avatars Japonais se perdent de plus en plus malheureusement c'est dommage T-T. Oui je me doute que ça devait se battre pour avoir un membre de The Gazette xD. Mais là tant mieux au moins Ruki il est pour moi *o*. Ouais ça remonte à loin T-T.

Merci beaucoup !! Et pas de problème si j'ai un soucis je demande ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 11:32

OUAH BIENVENUE
fighting pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 15:47

Merci beaucoup demoiselle !! ~ ♥ Je l'ai bientôt finis de toute façon *o*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 16:30

Omg, ruki, mais quel bon bon bon choooooooix, je plussoie comme jamais punaise de punaise je défaillis, Bouah. Plein d'amour pour tooooi. Puis bienvenue. Puis courage pour le reste de ta fiche aller ; si tu as besoin, n'hésite pas à venir nous harceler eh eh.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 17:34

Merci beaucoup miss !! *o* ~ Contente que ce personnage te plaise ! ** Pas de soucis je l'ai bientôt finie de toute façon *.*.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Newborn.

Messages : 207
Date d'inscription : 22/03/2015
Pseudo : Reeholay
Avatar : Cho Seung Youn [UNIQ]

MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    Sam 4 Avr - 18:32

Oh mon dieu cette histoire trop mignonne et originale J'aime vraiment ♥️
Bienvenue par ici


bienvenue

▬ welcome ▬
J'ai le plaisir de t'accueillir parmi nous ! Te voilà validée. Pour pouvoir faire évoluer ton personnage, je t'invite à te rendre aux endroits suivants : pour enregistrer ton métier et trouver un logement, ce sera par-ici ; pour trouver des liens et des rps, par-là. Encore une fois, bienvenue parmi nous. J'espère que tu t'amuseras !



Smile to life 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Yamazaki Aoba - The industry has been already over    

Revenir en haut Aller en bas
 

Yamazaki Aoba - The industry has been already over

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Takashi Yamazaki
» JAPON CROISEURS LOURDS CLASSE AOBA
» Pline, par Mari Yamazaki et Toti Miki
» Fin de Kiri cola?
» La Tour Stark : Stark Industries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ fiches :: présentations terminées-