ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ fiches :: présentations terminées
 

 Athena, War Goddess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Projet H.

Messages : 45
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Mr Poulpe
Avatar : Kim Yerim (Lim Kim)
Profession : Androïde de combat

MessageSujet: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 18:03




Athena

featuring Kim Yerim

WHO?
nom: //
prénom: Athena
âge et anniversaire: 17 ans, en apparence entre 20 et 30 ans
occupation:Robot de Combat
groupe: Omega
Omega

Projet H
.
« What Heart?  I don't have a heart. » Athena ne ressent rien.  Jamais.  Quand tu es née, tu n'as été programmée que dans un seul but : tout détruire.  Tu ne connais rien d'autre que la destruction et la victoire.  Si tu avais été humaine, on aurait sûrement dit que tu es une personne violente, appréciant la souffrance des autres, voir sadique.  On aurait sûrement dit que tu es persévérante parce que tu refuses l'échec.  Mais rien de tout cela n'est vrai, rien de tout cela n'est toi parce que tu ne ressens rien, ni plaisir, ni colère, ni tristesse.  Les robots n'ont pas de coeur.  Pas d'émotions.  Ce qu'ils savent montrer, ce n'est que ce que leurs circuits leur ont appris.  Toi, tu es au-dessus de tout ça.  Si certains des tiens rêvent d'humanité, toi tu ne penses qu'à l'extinction, tu ne déroges pas au code source qui constitue la base de ta personnalité.  En toute honnêteté, tu es comme Athena, la déesse grecque.  Intelligente parce que ton disque dur est rapide et traite bien les données, tout ce que tu fais es empreint de logique.  Destructrice car rien ne t'arrête.  Détachée car rien ne t'affecte.  Tu es dure comme la pierre, solide comme la montagne.  Rien ne te touche, rien ne t'ébrèche.  Au-dessus de tout.  C'est comme ça que tu es, aussi inhumaine que possible.  Froide tu ne t'attaches à rien.  Quiconque t'approchera souffrira sûrement.
WITH?

« I've killed thousands of them, how many are still outside there? »

« Il y a un newborn ici.  Je vous passe les coordonnées. »

Tu raccroches la ligne téléphonique, déterminée, et tu t'avances vers le vieillard que tu as ligoté sur la chaise, même si c'est inutile.  Même si tu as l'apparence d'une vieille dame, tu es rapide, ton pas est leste, tu n'as besoin de rien de plus que ta propre force pour le maîtriser.  Pourtant, il avait bien fallu que tu le trompes sur tes capacités pendant des mois.  Deux ans pour être exact.  De la haine?  Ce n'est pas vraiment ce que tu ressens.  En fait, tu ne ressens rien du tout, tu n'es pas programmée pour ça.  Tu es simplement programmé pour détruire.  Détruire tout ce qui te passe par la main.  Pendant deux ans tu as enduré la présence de ce vieux croulant.  Maintenant ça suffit, tu vas mettre fin à tout ça.  Injuste?  Tu t'en fiches, ce n'est pas  ton problème, tu fais ce que tu as à faire, voilà tout.


13 mai 2063 – 19h27

Tu lèves le bras haut, fière.  Pas une goutte de sueur ne ruisselle sur toi malgré le dur combat que tu viens de mener.  Ta victoire t'indiffère, ce n'est pas la première, ni la dernière.  Du moins, c'est ainsi que tu crois que ton avenir va continuer à se  dérouler, c'est ce que ton passé à toujours été.  Tu n'as pas été programmée pour réfléchir.  Ton travail c'est détruire tous les androïdes qui te mettent au défi et écouter ton créateur.  C'est lui qui t'a dit de lever le bras après une victoire, parce que ça excite la foule.  Ton regard se pose sur tous ces gens que tu vois sans voir.  Après tout, qui sont-ils?  Personne, du moins personne de conséquence.  Les sous-fifres de ton patron récupèrent les restes du robot que tu viens d'abattre alors que la foule se disperse peu à peu : plus personne n'a de robot à proposer pour te combattre pour ce soir. Encore une fois, une victoire rapide et facile.  De ta démarche mesurée et lente tu retournes vers le coin de l'arène où t'attend le patron, son cigare entre les lèvres.  Il tapote ta tête comme un enfant, parce que tu es comme son enfant si on y songe bien.  Toi, ça ne te fais rien.  Comme toujours, tu es indifférente à ces marques d'attention.  Tu sais qu'il n'éprouve pas d'affection pour toi, il ne fait que manifester son contentement face au pognon que tu vas lui faire gagner une fois de plus, quand il aura démantibulé l'androïde pour en vendre les pièces.  C'était la routine habituelle.

Ton propriétaire s'appelle Lee Seung Hwan.  Âgé dans la quarantaine, il travaille dans la clandestinité depuis quelques années.  Au devant des façades, c'est un employé de l'Electric Heart Corporation.  Un ouvrier comme les autres qui travaille à l'assemblage de pièces de robots, parce qu'il n'a pas pu faire les études dont il rêvait en programmation d'androïde et que pas de diplôme, pas d'emploi de rêve.  Sa femme est partie avec sa fille, sans laisser de traces.  Alors son seul réconfort se retrouve dans les robots.  Il n'a pas toutes les informations nécessaires, alors il vole ici et là des pièces au travail, celles qu'on avait mise au rebut et il commence son petit trafique.  Et comme ça fonctionne bien, il a finit par investir sur son premier robot, une machine de combat :  Baby Doll.  Baby Doll n'est nulle autre que toi.  Tu as ouvert les yeux pour ton propriétaire la première fois un matin de juin 2059.  Depuis, tu es sa championne en combat.  Tu n'as jamais perdu et grâce à toi les affaires vont bon train, tandis que Lee Seung Hwan, un Lee parmi les milliers d'autres, continue de travailler en bon employé modèle de sa chaîne d'assemblage.

Comme après chaque combat, ton maître t'envoie au garage, direction de l'inspection des dégâts.  Tu as déjà fait un scan de tes circuits internes, pas de dommages, tu le sais, mais ton propriétaire prend bien soin de toi.  Il ne peut pas te laisser subir des dommages, c'est toi son vrai gagne pain, sa chance de sortir de sa misère.  Alors tu obéis tout simplement et tu te laisses conduire là où on t'ordonne d'aller.

Quand tu peux enfin revenir à la maison, après quelques retouches pas nécessaires, très légères, il n'y a plus personne.  La maison est ravagée.  Un voisin s'approche du garagiste qui te ramenait et lui chuchote à l'oreille quelque chose.  Ça ne sert à rien de chuchoter, tu as l'ouïe surdéveloppée.  Tu entends tout.  La situation te pénètre et te laisse impassible.  Finalement ton futur ne serait pas celui que tu croyais qu'il serait.  C'est ton dernier souvenir avant qu'on ne te débranche.

La scène est désolante lorsqu'ils arrivent, il est déjà trop tard pour le vieillard, il git sans vie au pied de la chaise.  Toi tu es assise et tu attends posément.  C'est toi qui a appelé les autorités pour te dénoncer.  C'est toi qui a donné les coordonnées.  Un androïde illégal.  Un androïde qui plus est a aussi assassiné son propriétaire.  Tu ne sourcilles même pas à leur arrivée, ne bouge pas, tu attends qu'ils te cueillent et qu'ils posent leur jugement sur toi.  Avec un peu de chance, ils te débrancheront et c'en sera fini de cette vie.

« Qu'est-ce qui est arrivé au vieux? »

Pour la première fois, ton visage montre une expression en ce que tes lèvres s'étirent dans un genre de sourire.


22 novembre 2065 – 9h29

Tu ouvres les yeux à nouveau.  Ça fait un an et des poussières que tu dors.  Le temps s'est tout simplement arrêté pour toi.  Être à nouveau réveillée te paraît étrange, tu croyais que c'était fini.  Tes circuits semblent en bon état, même s'ils ne reconnaissent pas certaines partie de ta coque de plastique.  Tu ne t'en fais pas, ça arrive souvent qu'on change les parties extérieures d'un androïde.  Tu as souvent changé d'apparence pour tout dire.  Tu ne reconnais pas les lieux, mais ça ne t'inquiète pas non plus.  Tu te redresses avec un peu de raideur, tes articulations n'ont pas fonctionné depuis longtemps et tes mouvements sont saccadés.  Tu quittes le lit où on t'avait poser le temps de t'activer et tu te retrouves face à ce vieux petit bonhomme tout plissé.  Tu ne le connais pas, mais il semble avoir les larmes aux yeux de te voir.  Qu'est-ce qu'on attend de toi?  C'est lui qui t'emmènera à l'arène cette fois?  Contre toute attente, malgré ses rhumatisme qui lui rendent tout déplacement difficile, le vieux s'avance vers toi et te serres dans ses bras.  « Sam Soon ah, » dit-il.  Autrefois on t'appelait Robot, tout simplement, tu n'avais pas de nom.  Tu acceptes alors ce nom sans poser de question.  Tu n'as rien à t'en révolter. Toutefois, tu ne rends pas son étreinte à l'homme.  Tu n'as pas reçu d'ordre, tu ne sais pas ce qu'on attend de toi.

Un autre homme est là aussi.  Plus jeune, peut-être trente-cinq ans.  Il a l'air satisfait, mais il finit par détacher l'homme de toi, en lui expliquant qu'il fallait te donner les consignes et t'expliquer ce qui se passe.  Pour ta part, tu restes impassible.  Tu ne te sens pas concernée par ce qui se passe.

L'homme a environ 65 ans, il vient de perdre sa femme.  Elle s'appelait Sam Soon.  On a changé ton enveloppe pour que tu lui ressembles et prennes sa place.  La vieille est morte d'un cancer généralisé.  Le vieux se sentait seul et il avait décidé de faire ton acquisition pour tromper sa solitude.  C'est désormais lui ton maître.  Ça ne te fait rien.  Une fois tout cela arrangé, le vieillard signe un contrat avec le trentenaire, lui donne de l'argent et la transaction est finie.  Tu as désormais un nouveau maître.  Pour tout ordre, il te dit tout simplement de faire ce que tu veux, que sa femme s'occupait souvent dans la cuisine en faisant des gâteaux pour leurs petits enfants ou alors en tricotant des écharpes devant la télévision.  De ton pas saccadé, tu sors de la pièce pour aller à la rencontre de la cuisine.  On ne t'as pas reprogrammée, tu n'as aucune des mémoires de la vieille femme, alors tu découvres tout, comme un androïde de service.

L'androïde alpha de surveillance chargé de cette mission ne sait que faire dans ces circonstances, il n'a pas d'ordre quant à ce qu'il doit faire à ce propos.  Tout ça ne fait pas partie de sa programmation, c'est du jamais vu.  Un androïde qui se débarrasse de son maître, carrément?  Les cas de fuite étaient fréquents, les étapes à respecter du protocole était bien inscrite dans les disques dur du robot, mais pour un cas comme cela, rien.  L'oméga paraissait impassible et serein.  Sans culpabilité face à son méfait.  Elle avait tué le vieux parce qu'il possédait un robot interdit, elle.  Est-ce que ça faisait du sens?  Mais il n'était pas programmé pour réfléchir, en fait il ne savait pas ce qu'il devait faire, ni les autres qui l'accompagnait, d'un rang encore inférieur au sien.  C'est comme ça qu'il a fini par décider d'adopter les mesures d'urgence : on ramène l'androïde au QG, la patronne décidera ce qu'il adviendrait d'elle.

16 février 2068 - 19h11

Ta vie auprès du vieux est plus simple.  Tout ce qu'il te demande, c'est de rester à la maison et de lui faire à manger.  Si tu étais doté de faculté cognitive, tu penserais qu'il traitait à peine sa femme comme un humain.  Tu es programmée pour obéir.  Tu obéis tout simplement.  Toutefois, les lignes qui te disent de tout détruire ne sont pas effacées.  Il n'y a pas de robots là où tu vis.  En fait, tu pourrais croire que tu es la dernière de l'espèce, alors souvent, tu casses le gille-pain, une autre fois c'est la télécommande de la télévision.  Aujourd'hui c'est au malaxeur que tu t'en es pris.  Ton propriétaire t'a fait asseoir sur la chaise qui t'es réservée et il t'observe, en vérifiant si tu n'es pas blessée.  Évidemment, tu n'as rien.  Tu ne risque rien face à un robot d'aussi bas étalage qu'un électro-ménager de si petite taille.  Toutefois tu le laisses faire, il t'a dit de ne pas bouger, alors tu ne bouges pas.

Il s'assoit face à toi, dans son siège qui lui est réservé une fois qu'il est certain que tu es en parfait état.  Il pousse un lourd soupir et secoue la  tête.  Il attend, en te fixant.

« Sam Soon ah…  Il faut que tu arrêtes de détruire les choses dans la maison, nous n'avons plus beaucoup d'argent…  Et s'il t'arrivait quelque chose…  Tu pourrais finir par avoir un accident qui te détruirait aussi.  Sois plus prudente avec les électro-ménagers, d'accord?  C'est une promesse? »

La vraie femme aurait sûrement été touchée par l'inquiétude de son mari, mais tu restes imperturbable, ça ne te fait ni chaud ni froid.  Tu existes pour détruire les robots, rien de plus, c'est déjà un miracle que tu aies cassé aussi peu de chose en deux ans.  Néanmoins, si émotionnellement les paroles de ton maître ne t'affectent pas parce que tu ne ressens rien, tes circuits décryptent une nouvelle ligne de code.  Si tu ne peux pas détruire les robots de la maison parce qu'ils ne peuvent rien faire d'eux même… peut-être que tu peux te détruire toi.  Après tout, tu es un robot toi aussi.  C'est comme ça que le plan fomente dans ta tête, lentement tranquillement.

Comme toujours après ces remontrances, tu te lèves sans porter attention à celui dont tu dois tenir le rôle de femme et retourne vaquer à tes  affaires.  Tu poses la main sur l'aspirateur et tu t'appliques à le passer partout dans la maison.  Lui aussi porte les traces de tes violences, avec ses poques, sa coque qui a tout perdu de sa brillance.  Tu n'en as rien à faire.  Si normalement tu ferais tout pour cogner partout dans les murs, cette fois tu t'appliques silencieusement.  Tu penses à la façon dont tu vas t'auto-détruire.  D'ici une semaine, il faudra que ce soit fait.

« Inspectez-moi la carte mémoire de cet androïde, » ordonne-t-on après t'avoir observée.  Tu ne sais pas ce qui adviendra de toi.  Tu t'attendais à être exterminer sur le champ. Tu sais que les androïde qui n'ont pas été créés en laboratoire de la compagnie sont interdits.  Ça ne saurait tarder, ils cherchent peut-être simplement à retrouver ton maître.  Ton créateur plutôt.  Ils ne savent donc pas encore qu'ils ont déjà tout saisi.  Subitement, ton système s'arrête.  Ça y est on t'a encore débranchée.  Cette fois c'est peut-être la bonne.

10 avril 2076 - 21h38

« Athena!  Athena!  Athena! »

Les gens scandent ton nom alors que, dans un dernier coup fatal, tu mets hors-jeu ton adversaire.  Ce piètre robot n'avait au départ aucune chance de te vaincre.  Tu es la reine de l'arène.  À ton premier combat, il y a de ça, on avait voulu t'empêcher de monter à cause de ton apparence fragile.  Tu avais surpris tout le monde et depuis on n'a jamais même réussi à te causer des dommages bien importants.  Tu lèves le bras pour saluer la foule alors qu'une fois de plus tu restes invaincue, attisant les hurlements.  On t'a appris dès tes débuts à le faire.  L'argent des paris posés sur toi restent une bonne source de revenus pour financer tes activités.  Tu fais signe aux deux autres robots qui t'accompagnent de venir ramasser la dépouille qui t'appartient désormais.  Tu te fais passer pour un robot libre.  On t'a programmé pour faire ça, alors qu'en réalité, tu réponds à un maître, tes décisions ne te reviennent pas.  Tu n'en as pas les capacités de toute façon.

Alors que tu fais ton chemin, des hommes cherchent à t'approcher, mais tu n'en regardes aucun.  Tu sais déjà ce qu'ils veulent : créer un partenariat avec toi dans l'arène, pensant très certainement pouvoir t'utiliser ensuite, ou certains oublient pendant un instant que tu viens de bousiller ton cinquième adversaire de la soirée sans pitié et espèrent obtenir plus de toi.  Mais tu n'es pas une poupée de réconfort pour ces hommes.  Tu n'es pas programmée pour répondre à leurs demandes alors tu poursuis ton chemin sans leur accorder la moindre attention.  Quand on t'a reprogrammée, on t'a appris à conduire via tes circuits.  Alors, le derrière de ton automobile rempli par un tas de ferraille, les deux androïdes de services assis à l'arrière, tu démarres, direction l'entrepôt où tu fais mine mine de vivre.  Il ne sert qu'à débarrasser les robots défaits.  Les employés de la EH s'occupent de prendre le relais à partir de ce moment.  Toi tu t'en vas voir un mécanicien qui va s'assurer qu'aucune de tes pièces n'est endommagée.

« Athena, tu pares encore tous les coups avec ton bras droit n'est-ce pas?  Pourquoi tu ne te sers pas de ton bras gauche?  Je vais devoir changer des pièces une fois encore. »

Tu ne réponds pas. Tu n'es pas programmée pour répondre à ce genre de question.  Tu n'as pas la faculté de réfléchir, ce n'est pas en toi.  Puis en expert de la robotique, il devrait être en mesure de réaliser de lui-même que ton bras gauche a été mal assemblé et qu'il n'a donc pas la même mobilité que ton bras droit.  Voir ton avant-bras être ouvert ne te fais ni chaud ni froid.  Ce n'est pas la première fois que ça arrive.  Tu as confiance qu'on va changer les pièces pour toi quand le besoin se fera sentir.

Tu ouvres à nouveau les yeux et te redresses avec raideur.  Tu ne sais cela fait combien de temps que l'on t'a débranché.  Tu sais que l'as été, tu te rappelles de ta vie passée, c'est ton reflet dans le miroir qui t'indique que quelque chose a changé.  Tu n'est plus si vieille.  Ta nouvelle apparence ne te choque pas, elle te laisse même indifférente.  Tu tournes lentement la tête et les scanners qui te servent de yeux se posent sur ton nouveau maître.

« Athena, tu es un robot destiné à détruire.  Détruire les autres androïdes de ton espèce.  À partir de demain, tu reprends les combats dans l'arène. »

L'information est traitée sans délai.  Tu as un nouveau nom.  Curieusement, tu as l'impression que les câbles qui te composent sous ta carapace de plastique réagit plutôt bien à ce nouveau nom, comme si c'était celui-là qui aurait dû être le tien depuis le tout début.  Athéna, la déesse grecque de la guerre.  C'est un nom parfait pour une guerrière comme toi.
« Mr Poulpe » Ben je vous aime trop et j'ai eu cette super idée approuvée par le big boss alors... me revoici <3 Je vous aime pour la vie!


Dernière édition par Athena P. le Dim 12 Avr - 22:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Propriétaire.

Messages : 309
Date d'inscription : 23/03/2015
Pseudo : Seohyunnie
Avatar : Kim Yura
Profession : Serveuse dans un café

MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 18:09

Bienvenue Miss ! Je dois avouer que ton nom est original ^^
Bonne chance pour ta fiche





I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question ©.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 18:29

MAIS J'AIME. J'AIME, J'AIME, J'AIME.
Je ferai bien un commentaire plus constructif, mais je t'ai déjà tout dit par mp ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hors-la-loi.

Messages : 658
Date d'inscription : 04/04/2015
Pseudo : Nonam
Avatar : Lee Byung Hun - L.Joe [Teen Top]
Profession : employé au repair shops ; dealer de drogues et réparateur d'androïdes

MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 18:39

Tu es de retoooooooour omg :heartt: avec une poulette qui déchire en plus me gusta
Bon courage pour la suite de ta fiche


Your hands are cold, your lips are turning blue, you're shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, it's breaking and in the dark, you try to make a pay phone call to me but you're miles away You're breaking up, you're on your own. It's hard to take, I need an hour just to say hello and I can't make the truth of this work out for you or me. We live through scars this time but I've made up my mind.
We can't leave us behind anymore --- ©Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Projet H.

Messages : 45
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Mr Poulpe
Avatar : Kim Yerim (Lim Kim)
Profession : Androïde de combat

MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 22:26

Hehehe, j'avais envie d'intégrer un peu de mythique dans cette fiche, pour un personnage aussi fou qu'Athena. À la base j'avais Aphrodite en tête, mais c'est pas le même type de déesse quoi xD

Merci Il Woooo! Je suis toute à toi maintenant que j'ai fini mon caractère et mes gifs huhu. Je t'ai réservé l'étape validation avec beaucoup d'amour

Min Soo fait gaffe à tes fesses et à celles de ton copain robot. Qui sait ce qui vous arrivera? (a) Et j'attends ton DC. YOU CAN'T ESCAPE IT!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   Dim 12 Avr - 22:36

Je viens, j'arrive. Je cours, je vole. Que dire si ce n'est me répéter ? Du cupcake à la machine à tuer, il y a un tout un abîme. Et tu le franchis sans peine. Avec brio, en fait. Tes personnages sont très différents, mais à chaque fois, ils arrivent à faire vibrer la corde sensible. Re-bienvenue et amuse-toi bien avec ta petite guerrière ♥ J'ai déjà une idée de lien pour mon dc ^/^


bienvenue

▬ welcome ▬
J'ai le plaisir de t'accueillir parmi nous ! Te voilà validé. Pour pouvoir faire évoluer ton personnage, je t'invite à te rendre aux endroits suivants : pour enregistrer ton métier et trouver un logement, ce sera par-ici ; pour trouver des liens et des rps, par-là. Encore une fois, bienvenue parmi nous. J'espère que tu t'amuseras !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Athena, War Goddess   

Revenir en haut Aller en bas
 

Athena, War Goddess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Athena, War Goddess
» (K-drama) Athena : Goddess Of War
» Athena: Goddess of War
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» The Human Goddess:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ fiches :: présentations terminées-