ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps en cours
 

 first step meet like a little bro' Ft. Aoba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Propriétaire.

Messages : 147
Date d'inscription : 25/03/2015
Pseudo : KwonHyo
Avatar : Lee DongHae
Profession : Avocat

MessageSujet: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Dim 17 Mai - 4:33


Yamazaki Aoba & Kim Sung Woo
first step meet like a little bro'
Je profitais de ma journée de repos pour aller me balader, rien de mieux que d’aller dans un endroit fait d’herbe, d’arbre et de vie humaine ou robotique, le tout bien artificiel évidemment. Y compris l’air qu’on respire, ce serait bien sûr trop demander à nos chers dirigeants de nous donner du vrai oxygène, des vraies molécules pas des trucs créés par nos scientifiques. Bon je râle mais n’empêche que ça fait du bien de se retrouver ici, l’agitation du centre-ville à vraiment tendance à vous étouffer, à vous stresser et dieu sait que le stress n’est pas bon pour votre espérance de vie. Et je n’avais pas vraiment envie que les quelques personnes que je connais utilise l’argent de ma mort pour fabriquer un moi froid et dur comme de la glace pour me remplacer. Certes il aurait la capacité de montrer extérieurement ce que je montrais moi au vu de son absence de cœur, mais un moi fabriqué à partir de ce que les gens savent de ma personnalité, soit  des préjugés complètement faux,  se baladant dans les rues non merci.

Je m’assois donc sur un banc avant de m’installer de tout mon long dessus, profitant des quelques rayons de soleil qui pointaient le bout de leur nez pour attraper de la vitamine D et me mettre de meilleure humeur. Je sentais que je m’endormais en fermant les yeux et décidait de les rouvrir pour éviter des problèmes, je suis le genre de personne à parler en dormant, et parler en dormant dans un parc très fréquenter ce n’était pas la chose la plus conseiller au monde. En plus avec un peu de chance j’aurais tourné sur moi-même alors que l’aménagement en bois ne se trouverait plus sous mon corps et je me serais mis à respirer de façon brutale notre magnifique pelouse synthétique. Je sentais quelque chose se poser sur mon torse et baissait les yeux sur la créature ailée. Non ce n’est pas un pégase sinon je serais actuellement en train d’hurler pour sauver ma vie, il s’agissait seulement d’un petit oiseau avec du bleu turquoise sous son cou. Je restais le regarder, un sourire sur les lèvres, alors qu’il découvrait le petit monde qui se trouvait autour de lui, tranquillement installer sur mon torse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Mar 26 Mai - 21:36



First step meet like a little

bro'


Avec Kim Sung Woo

Et une journée de plus à ajouter au compte depuis qu’Aoba à quitter son village. Certes cela commençait à lui manquer, d’autant plus qu’il était maintenant seul et qu’il n’avait plus la moindre attache. Il se sentait un peu délaisser sans parler du fait que son créateur, celui qu’il a toujours protégé est maintenant derrière les barreaux … Le jeune robot avait appris à connaître le meilleur comme le pire. Après le soleil il avait connus la pluie, le vent, la chaleur, le froid. Il avait tout parcourus seul et marcher durant des heures dans les rues qui lui semblaient tellement immense. Un monde beaucoup trop grand pour un robot comme lui qui pensait que les choses seraient bien plus belle. Malgré le fait qu’il soit entièrement mécanique il pouvait ressentir des émotions grâce au cœur robotique que lui avait offert son créateur. Durant son voyage il était passé par toutes les émotions possibles allant de la surprise à la peur en passant par le bonheur et la tristesse. Un robot qui apprend la vie, et c’est depuis le moment où il est partie qu’il sait que tout n’est pas toujours tout rose loin de là …

L’androïde en profita pour laisser aller ses pas en direction d’un parc à l’ombre des arbres et en plein milieu de la verdure. Certes la ville était tout de même présente autour de lui mais un jour il aurait l’occasion de s’enfuir vers ces longues routes tranquilles et ces collines. Une machine qui rêve d’être en communication avec la nature, seul face à la grandeur du monde. Aoba regardait avec intérêt des enfants jouer à la balle plus loin ne comprenant pas l’intérêt de ce genre de chose. Il resta ainsi un moment, planté là à regarder ces gosses jouer au ballon. Comme s’il s’agissait de quelque chose d’extraordinaire un million de questions lui traversèrent l’esprit. Il essayait de trouver des réponses et surtout de comprendre ces gamins. Ils paraissaient tout aussi insouciants que lui et pourtant ils avaient l’air d’en connaître beaucoup plus que lui. Il avança de quelques pas tout en continuant de fixer les jeunes lorsqu’il percuta une jeune femme au bras de son amant. Il se tourna en direction du couple qui lui lança des regards noirs. Le jeune robot parut tout de suite confus et s’inclina légèrement en s’excusant de sa faute. Aoba était profondément blessé par ces regards remplis de haine mais l’embarras pris le dessus et il s’abaissa plusieurs fois encore pour leur demander pardon tout en trifouillant ses mains confus.

Les deux ne portèrent pas plus attention à lui et continuèrent leur route en blasphémant des choses sur l’androïde qui les regarda partir le regard déconcerté. Le robot garda les yeux baissé un moment lorsqu’un sifflement attira son attention lui faisant lever des yeux brillant vers une petite créature ravissante. Un magnifique oiseau d’un couleur des plus gracieuses. Aoba détailla la créature avec des étoiles plein les yeux comme s’il n’avait jamais vu ce genre d’animal auparavant. Et en effet c’était la première fois qu’il en voyait un si jolie … Un sourire se dessina sur les lèvres du robot qui fut remplis d’une émotion nouvelle à la vue de l’animal qui chantait devant ses yeux. L’androïde s’approcha de l’arbre où était perché le volatile afin de pouvoir le voir de plus près. Même ces enfants qui jouaient tout à l’heure avaient beaucoup moins d’intérêt que cet oiseau au magnifique plumage. Le robot s’approcha un peu plus mais la créature s’envola en un battement d’aile. Aoba ne le lâcha pas du regard et semblait quelque peu attristé par le fait qu’il ne puisse pas l’approcher sans qu’il ne prenne la fuite … Aoba ne perdit cependant pas espoir lorsqu’il vit l’animal se poser sur le torse d’un homme plus loin.

Il retrouva alors son sourire et s’avança dans la direction du banc. Si l’oiseau pouvait approcher les hommes pourquoi aurait-il peur des robots ? Peut-être qu’en fait les robots n’avaient tout simplement pas leur place en ce monde et c’est ce contre quoi son créateur l’a toujours protégé … Il ne se découragea pas pour autant et s’approcha doucement en se pinçant les lèvres sous la crainte qu’il ne s’envole une fois encore … Il parvint alors tout près du banc et s’assis à côté de l’autre homme sans lâcher l’oiseau du regard. Petit à petit il tendit la main en direction de l’oiseau pour essayer de poser le dos de son doigt sur sa tête. Mais avant qu’il n’ait pu le faire l’oiseau se volatilisa de nouveau prenant un élan monumental pour s’envoler au-delà des bâtiments. Les yeux du robot ne le quittèrent pas jusqu’à ce qu’il disparaisse totalement de son champs de vision. Un voile de tristesse passa devant son visage et il baissa quelque peu la tête découragé. Dans un soupire il se laissa tomber le dos contre le dossier se disant que même s’il rêvait de nature, cette dernière ne voudrait sans doute pas de lui … Mais après un petit moment il réalisa qu’il avait tellement était distrait par cet oiseau qu’il en avait oublié l’homme à côté de lui qui devait le prendre pour un fou. C’est alors que ses yeux se plantèrent timidement dans ceux de l’autre homme. Il ne voulait en aucun cas blesser ou énerver une autre personne comme le couple tout à l’heure.

« Je … Excusez-moi de vous avoir déranger … » S’excusa le blond en baissant la tête confus de son comportement une fois encore. La nature ne voulait pas de lui et elle ne voudrait sans doute jamais d’une machine qui est contre l’essence même de la vie … « Je voulais vraiment voir cet animal de plus près je ne vous voulais pas de mal … Pardon. » Le robot baissa une nouvelle fois la tête fasse à lui afin de s’excuser de son comportement. Puis après quelques secondes le jeune homme replongea son regard dans celui de l’homme reflétant la sincérité de ses paroles.



Dernière édition par Yamazaki Aoba le Dim 12 Juil - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Propriétaire.

Messages : 147
Date d'inscription : 25/03/2015
Pseudo : KwonHyo
Avatar : Lee DongHae
Profession : Avocat

MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Lun 6 Juil - 18:06


Yamazaki Aoba & Kim Sung Woo
first step meet like a little bro'

Ses yeux se posaient sur le jeune homme, se demandant  ce qu’il voulait et en suivant son regard, il se rendit compte qu’il portait seulement son attention sur l’animal. Alors il ne bougeait pas, observant les gestes de l’homme sans doute plus jeune que lui pour être sûr qu’il ne lui fera rien. Son comportement lui semblait étrange et la seule réponse qu’il parvient à trouver à celui-ci était qu’il devait être passionné par ces volatiles. Pour un homme comme Sung Woo, ce genre d’amour obsessionnel et abusif était inutile, de toute façon cet oiseau ne le lui rendra jamais, alors à quoi bon s’obstiner à vouloir l’apprivoiser ou le caresser ? Un comportement totalement incompréhensible pour lui qui n’avait jamais eu de passion ou d’intérêt, vivant seulement pour faire régner la justice quand bien même ce n’était pas le travail qu’il préférait le plus au monde. En venant ici, il aurait espéré être tranquille, se vider la tête sans avoir à stresser ou à se forcer à discuter mais finalement il se fait juste embêter quel que soit le lieu où il met les pieds. Sans doute son chez lui était le seule lieu tranquille pour lui sur cette Terre ?
 
Alors que l’oiseau s’envolait il ne put retenir un léger sursaut en fermant les yeux. Quelques instants plus tard il les rouvrit pour suivre l’animal des yeux jusqu’à ce qu’il disparaisse dans la nature alors il les rebaissait vers l’homme assis à côté de lui. Il pouvait lire un brin de tristesse sur son visage et trouvait cela étonnant, après tout ce n’est qu’un oiseau qui vient de s’envoler, c’est naturel et légitime puisqu’il passe le plus clair de son temps à voler. Il ne bougeait pas, se demandant si la personne à côté de lui comptait un jour lui parler ou bien juste disparaitre de sa vie à tout jamais pour enfin le laisser tranquille. Le laissant à sa réflexion ou à sa dépression du moment, il se giflait intérieurement d’être venu ici, il aurait dû se douté que dans un parc il allait devoir se sociabiliser avec d’autres personnes. Et pour un asocial comme lui, autant dire que ce n’était pas la chose qui lui plaisait le plus au monde ni même qui le bottait à revenir.
 
Il sortit de ses pensées en entendant une  voix lui parler, alors il se concentrait pour écouter attentivement ce que lui disait l’amoureux des oiseaux présumé. Et visiblement, ça se confirmait à ces propos, « voir l’animal de plus près », on dirait un enfant. Et puis son comportement et sa façon de parler en disait tout autant. Il restait dans cette position en se demandant si il était tombé sur quelqu’un de très soumis, un fou ou un idiot. Puis l’idée qu’il s’agissait peut être d’un androïde lui venait en tête, sans doute programmé pour être tout gentil et serviable. Il ne connaissait pas les androïdes qui sortaient de son entreprise ni même le nombre qui en sortait, mais il ne pouvait pas lui demander si il en était un comme ça ni même où était son propriétaire s’il s’avérait que ses doutes étaient fondés. Il ne voulait pas causé un souci dans le programme s’il ne savait rien de sa nature, en admettant bien sûr qu’il soit concerné par ce cas de figure.  C’est lorsqu’il sentait un regard sur lui qu’il se redressait et réfléchissait à quoi lui répondre, ne pouvant juste se taire face aux excuses visiblement sincère de l’homme face à lui.  Il se recoiffait l’arrière de la tête en souriant gentiment avant de répondre.
 
« Pas la peine de vous excusez autant, il n’y a pas de mal. J’ai bien vu que vous étiez seulement intéresser par l’oiseau et non par moi ou quoi que ce soit d’autre. »

Il s’asseyait correctement sur le banc en regardant autour, trouvant les enfants vraiment bruyants mais encore une fois tout ceci était normal et avait sa place ici. Il croisait les jambes et s’enfonçait dans le banc en posant un coude sur le dossier de celui-ci, réfléchissant à quoi dire encore une fois. Parler était dans les compétences de l’avocat, à condition que ce soit pour parler de travail parce qu’une fois qu’il faut parler d’autres choses, c’était aussi difficile que de construire une maison avec de la chapelure. Ses lèvres humidifiées, il se lançait. Un sujet de base certes mais un sujet malgré tout pour montrer à l’homme qu’il n’était pas énervé ou qu’il n’en voulait pas à l’amoureux des bêtes.
 
« Comment vous appelez-vous ? »
 
C’était une question aussi vide que l’intérêt qu’il portait à l’être à ses côtés mais qui aurait peut-être le don de le détendre un peu et de le rendre plus confiant et moins enfantin.



The flower petals fell  and became dirt. The burning passion became ash. Why does everything good always become like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Dim 12 Juil - 19:17



First step meet like a little

bro'


Avec Kim Sung Woo

Plus Aoba regardait le visage de l’homme à côté de lui, plus il avait l’impression qu’il le prenait pour un psychopathe. A en voir ses yeux on avait plus l’impression qu’il voulait la paix et que l’androïde le dérangeait … Seulement il était là et il n’allait pas s’en aller après sa phrase c’était ridicule … Il s’était déjà pas mal taper la honte depuis qu’il était arrivé ici pas la peine d’en rajouter. Le robot ne savait pas trop où se placer, d’autant plus qu’il n’avait pas du tout envie d’effrayer cet homme qui était tranquille avant qu’il n’arrive … Aoba avait sans doute perturbé sa tranquillité et se sentait tellement coupable de ce geste. Mais même si l’androïde avait l’air de l’agacer au plus haut point, Aoba voyait que l’homme faisait des efforts pour être gentil à le voir ainsi sourire. Le robot lui rendit un léger sourire tout en baissant les yeux ne sachant pas trop quoi ajouter. Surtout si l’homme voulait être tranquille. Sa présence n’était sans doute pas la bienvenue.

L’inconnu parla pour la première fois faisant lever la tête de l’androïde dans sa direction. Aoba trouvait ça étrange que l’homme le vouvoie … Personne ne l’avait jamais vouvoyé avant. Ce n’était qu’un androïde après tout. Lui se devait de vouvoyer les humains parce que la politesse était partie intégrante de son système. Mais c’est bien la première fois qu’on le traitait comme un humain et cela lui faisait assez bizarre. Il ne voulut néanmoins pas poser la question au jeune homme sachant que cela ne ferait que renforcer son agacement … Aoba n’en doutait pas il n’était pas toujours vivable surtout lorsqu’il posait toutes ses questions. Néanmoins il était heureux de savoir que l’inconnu n’avait pas pensé être agressé par la présence inexpliquée du robot. Il n’aimait pas que les personnes pensent des choses mauvaises de lui et ne lui en veuille pour quelque chose qu’il avait faite ou non. Toutes ces personnes qui l’avaient dévisagé dans le parc étaient déjà des personnes de trop …

Le robot ne fit que hocher la tête aux propos de l’homme à côté de lui se disant que s’il parlait trop, il perturberait sa tranquillité. Peut-être que s’il se taisait ça passerait mieux … Mais les cris des enfants et la circulation de la ville non loin n’aidait pas au calme et à la paix. Inutile de chercher le silence dans un lieu pareil. Mais le silence qui s’était installé entre les deux individus mettait quelque peu mal à l’aise le robot. Ce dernier se pinça les lèvres espérant ne pas être un poids pour l’autre homme. Mais on pouvait penser que d’après les manières de l’humain il cherchait à se montrer plutôt ouvert. Aoba ne pouvait que le remercier de le supporter à sa façon malgré qu’il ne le connaisse pas. L’inconnu demanda alors le nom du robot qui planta ses yeux sur son visage.

« Je m’appelle Yamazaki Aoba. » Répondit l’androïde en adressant un sourire à l’homme. « Yamazaki est ma marque de fabrique en réalité, alors appelez-moi Aoba. » Dit-il en inclinant légèrement la tête. Non il n’avait rien à cacher et les gens qui le croisait devait se douter qu’il s’agissait d’une machine et non d’un vrai personne. « Si ce n’est pas indiscret, comment vous vous appelez ? » Demanda le robot qui voulait en connaître plus sur cet individu qui avait su dompter l’oiseau.

Aoba trouvait cela fascinant que l’animal aille se poser sur lui. Si ce n’était pas un signe alors le robot n’y connaissait rien ! D’autant plus que lorsque c’était lui qui avait essayé d’approcher l’oiseau ce dernier avait fui … L’androïde observa l’humain essayant de le détailler. C’était bien la première fois qu’il en voyait un autre que son créateur … Ça lui faisait bizarre mais en même temps on aurait dit qu’il avait fait la rencontre la plus importante de la terre. Tous les humains étaient spéciaux à ses yeux et ça changer de la ferraille qui le composait.

« Vous vivez ici ? » Demanda Aoba en désignant le parc. Il ne savait pas vraiment qu’un humain avait forcément besoin d’un toit pour vivre et sa question était un tant soit peu discourtoise. « Excusez mon impolitesse … Je voulais juste savoir comment vous faites pour attirer les oiseaux. » Demanda l’androïde fasciné par cet humain.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Propriétaire.

Messages : 147
Date d'inscription : 25/03/2015
Pseudo : KwonHyo
Avatar : Lee DongHae
Profession : Avocat

MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Mar 28 Juil - 14:16


Yamazaki Aoba & Kim Sung Woo
first step meet like a little bro'

Ses yeux posés sur la personne à côté il voyait très bien qu’il n’était pas à l’aise. Pourtant il semblait lui parler naturellement, mais il parlait peut être un peu trop. Sa marque de fabrique ? L’avocat hésitait à savoir si c’était une façon de dire que c’était son nom de famille ou vraiment, tel que les mots le suggéraient, sa marque de fabrique. Yamazaki, ce n’était très clairement pas coréen mais plus japonais. Ses sourcils se fronçaient légèrement alors qu’il entendait qu’on lui retourner la question. Son visage redevenait chaleureux, un sourire aux lèvres et des yeux qu’il contrôlait pour ne pas paraitre froid ou distant.
 
« Je m’appelle Kim Sung Woo, Kim mon nom, Sung Woo mon prénom. »
 
Il s’était presque senti obligé de le préciser, voyant qu’Aoba était étranger et sans doute un androïde aussi. Est-ce qu’au Japon aussi EH contrôlait la production d’androïde ? La question ne s’était jamais posée dans son esprit auparavant. Il lui semblait bien que si pourtant, alors quoi ? C’était un androïde illégal ? Comment son créateur pouvait le laissait sortir de la sorte sans même lui avoir appris à se taire sur sa nature ? Puis venait encore une question troublé ses pensées, il rigolait doucement en secouant la tête.
 
« Non, j’habite plus loin, dans le centre-ville. Et vous ? Où est ce que vous habitez ? »
 
Ses yeux étaient plantés dans ceux d’Aoba, il cherchait à comprendre et connaitre sa nature. Un sourire se dessinait sur ses lèvres à ce que disait le jeune homme à ses côtés. Il était vraiment incroyable… Pourquoi autant tenir à savoir comment il attire les oiseaux…
 
« Il faut juste rester immobile quelque part, et ils penseront que vous êtes partie intégrante du décor et donc inoffensif. Il ne faut pas chercher à les toucher, ils s’enfuiront toujours sinon. »
 
Il plissait légèrement les yeux en l’observant. Sung Woo était le genre de personne qui ne savait pas reconnaitre un androïde d’un humain, peut importer combien de fois on lui a répété son cerveau n‘arrive pas à assimilé. Un jour il aura peut-être un androïde et enfin il comprendra ce qu’on avait tant essayé de lui faire retenir. Sa tête se pencha légèrement sur le côté, ses lèvres légèrement étendues en un sourire alors qu’il essayait de paraitre rassurant.
 

« Dites-moi... Je me permets de vous demander, mais est-ce que vous seriez un androïde ? Je m’excuse si ce n’est pas le cas, je suis juste un peu confus et dubitatif depuis que vous m’avez dit que Yamazaki était votre marque de fabrique… »

Il savait que certaines personnes ne supportaient pas qu’on leur parle d’androïde alors les confondre avec c’était digne de déclenché une troisième guerre mondiale. Il prenait des pincettes avec ce sujet qu’il savait tendu. En tant qu’avocat à la EH corporation il en avait vu des anti-androïdes choppés pour démantèlement et revente de pièce. Et en tant que personne il en avait vu qui ne les aimait pas sans pour autant vouloir les détruire. Il n’allait pas juger cette dernière catégorie, tout simplement parce qu’il en faisait lui aussi partie dans un sens. Il avait du mal à aimer ces bestioles programmées, qui pouvait disjoncter et devenir violente, dangereuse ou inutilisable. Ce n’est pas seulement parce qu’il n’aimait pas le fait de sentir un danger imminent, mais aussi parce qu’il trouvait ça immoral. On ne pouvait pas remplacer un humain par un robot, se faire servir comme un roi ou encore trouver la compagne parfaite via un androïde.
 
« Votre nom me fait penser que vous êtes japonais, est-ce le cas ? »
 
Cette question sortie de nulle part mais qui permettrait de changer de sujet le temps de quelques minutes et donc de mieux connaitre Aoba. Si vraiment il s’avérait être un androïde il ne savait que faire. Le ramener pour le détruire ? Le laisser partir ? Il ne savait pas quoi faire et son cerveau le faisait tourner en bourrique. Il n’avait besoin de personne pour être perdu et il le savait très bien lui-même.


The flower petals fell  and became dirt. The burning passion became ash. Why does everything good always become like this.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   Sam 1 Aoû - 15:06



First step meet like a little

bro'


Avec Kim Sung Woo

L’androïde ne savait pas s’il avait bien fait de s’inviter de cette manière au départ, même si ce n’était pas forcément voulus. Mais après un peu de temps, le Coréen paraissait crée la conversation de lui-même. Aoba s’en voulait un peu moins d’être assis là, à côté de lui. L’inconnu se présenta sous le nom de Kim Sung Woo. L’androïde lui sourit et inclina légèrement la tête à sa présentation. Au moins il savait qui était l’homme installé à côté de lui. Après peut être que l’androïde aurait pu s’abstenir et utiliser d’autres mots que marque de fabrique. Mais lorsque son créateur l’a fait franc, il ne pouvait cacher ce qu’il était, mentir était une chose impossible pour le jeune robot. Une drôle de question posé par le Japonais que de demander s’il habitait dans le parc … Mais au moins cela eut le don de faire sourire le jeune homme qui lui précisa qu’il habitait en centre-ville. Lorsque le jeune Coréen lui retourna la question le jeune homme ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire amer.

« C’est un peu compliqué à expliquer … » Débuta le robot qui ne voulait pas non plus empoisonné la vie de ce pauvre homme avec ses histoires. « Avant j’habitais dans un petit village au Japon. Mais depuis quelque temps je … Comment dire. » Tenta de s’expliquer Aoba. « Je vis un peu où je peux, ici en Corée … Moi en revanche il se peut que je vive ici ! » Annonça le robot en désignant le parc. En effet, depuis qu’il avait déserté, il n’avait plus vraiment d’abri, il errait tout simplement. « Mais là n’est pas la question. » Termina le blond en posant à nouveau son regard sur l’humain près de lui.

Le Japonais voyait ce sourire sur ses lèvres, il l’appréciait beaucoup et même si c’était la première fois qu’il le rencontrait il savait qu’il pouvait lui faire confiance. Il avait ce sourire bienveillant malgré le léger agacement que l’androïde pouvait voir dans ses yeux. Mais il paraissait très accueillant et cela réchauffa un peu le cœur métallique du robot. Malgré tout Aoba demanda comment cet homme avait fait pour qu’un oiseau l’approche d’aussi près. Cela paraissait amuser l’homme, mais ce dernier lui expliqua comment cela se faisait. Aoba l’écoutait avec la plus grande des attentions, buvant ses paroles. En effet le Japonais était fasciné par un tel récit, il se promit qu’il essayerait un jour … Le robot ne connaissait que les machines crées par l’homme et si celle-ci avait la capacité de rester et de ne pas avoir peur cette oiseau serait venus vers lui. Mais c’est justement parce qu’il a été créé par la nature qu’il est si imprévisible et c’est ce qui fascine Aoba.

Le regard de l’androïde paraissait de s’éloigner et de se perdre peu à peu dans le vague. Il revoyait son village, sa prison en quelque sorte. Puis il pensait à ce qu’il avait aujourd’hui. Quel était le mieux ? Mais Aoba fut rapidement interrompus dans ses pensées lorsque le Coréen lui demanda s’il était un androïde ou non. Le Japonais avait eu pas mal d’avertissement de la part de son créateur et il est vrai qu’après son petit périple il avait remarqué que pas tout le monde n’aimait les robots, au contraire … Aoba avait levé la tête vers lui ayant quelque peu perdus son sourire pour le remplacé par une mine peu rassurée. Il finit par baisser les yeux, ne pouvant mentir il lui devait la vérité.

« Oui, j’en suis bien un … » Avoua l’androïde avant de reposer les yeux sur l’homme près de lui. « J’espère que ça ne vous met pas hors de vous ou que vous n’allez pas me livrer aux autres inventeurs … » Expliqua le jeune robot dont les conseils de son créateur refaisaient soudainement surface. « Je sais que je ne suis pas le bienvenue et c’est pour ça que je suis resté caché, mais je n’ai pas les capacité de mentir si vous voyez ce que je veux dire … »

Tout de suite le blond se tut ne souhaitant pas en dire plus. Il ne pouvait mentir mais il pouvait aussi choisir de ne pas raconter sa vie. D’autant plus qu’il se doutait fortement être un androïde interdit. Même si son créateur le lui a caché, Aoba l’avait très bien compris tout seul. Surtout en lisant que tout le village et les robots qui y résidaient, avaient été détruits et que son concepteur était maintenant derrière les barreaux.

« Mon créateur était Japonais en tout cas. On ne peut pas vraiment dire que j’ai la nationalité Japonaise, mais j’ai été créé au Japon, oui. » Expliqua le robot sans trop oser regarder l’autre homme dans les yeux … Il n’avait pas honte de ce qu’il était, mais plutôt le fait que tout le monde sait que les androïdes hors des frontières de la Corée, sont illégaux … « Vous allez m’emmener à la casse n’est-ce pas ? » Demanda l’androïde en plongeant ses yeux azurs dans ceux de l’humain. « Mon créateur me disait souvent qu’il ne fallait pas que je sorte parce que justement je pourrais me faire détruire. Je ne l’ai jamais cru. Est-ce que vous pensez que j’aurais dû l’écouter ? » Demanda l’androïde se demandant encore où était le bien et le mal dans ce monde encore si mystérieux et méconnus pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: first step meet like a little bro' Ft. Aoba   

Revenir en haut Aller en bas
 

first step meet like a little bro' Ft. Aoba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day
» I'm so glad to meet you!
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day : Les Photos
» [Be] VAG East Meet 3 ! Baraque Fraiture ! 29.08.10
» [Hong Kong Disneyland] Pixie Hollow Meet'n'Greet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps en cours-