ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés
 

 Somewhere safe; Mi Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Somewhere safe; Mi Hee   Mer 27 Mai - 8:46

NO WORRIES




Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Deux heures à errer comme tous ces pauvres gens dans une zone sous peuplée où l’odeur de la décharge régnait partout. Après-midi de fou, super. C’était une mission de son patron, il ne pouvait pas vraiment refuser et puis au fond ça lui faisait plaisir. Mais piétiner comme ça, il détestait. Sa curiosité et passion avait finalement eu raison de lui. Quand son supérieur lui avait dit de prendre sa journée pour voir s’il pouvait récupérer des pièces intéressantes de ce côté de la ville, il n’avait même pas hésité une seconde. Maintenant il se traitait de tous les noms pour ne pas s’être donné un moment de réflexion. Il aurait été mieux à l’atelier, à réparer la vieille voiture qui venait d’arriver la veille. Il pestait avant de faire marche arrière pour rentrer chez lui. Le vieux l’avait bien roulé, il n’y avait rien de bien à récupérer ici. Il passa par des quartiers peu recommandables pour rejoindre sa propre voiture cette fois. Les rues étaient glauques. Et dire que certains habitaient là … C’en était misérable. Comment était-ce même possible ? Rapidement il se mit à pester sur la misère du monde en observant chaque bâtiment. Il était à deux doigts de commencer sa révolution … Jusqu’à ce qu’une vieille maison le fasse s’arrêter. Pourquoi cette maison ? Il ne comprenait pas bien ce qui l’empêchait de continuer sa route, mais c’était quelque chose de plus fort que lui. Lui-même ne se l’expliquait pas. Et il y avait ce chat qui le regardait d’une fenêtre à l’étage. Fixement. Ca en devenait flippant. « Putain mais je rêve … C’est quoi ça ? Film d’horreur grandeur nature ? » Il soupira. « Ca me plaît pas. Allez les jambes, on reprend la route. » Mais même en le voulant il ne pouvait pas. Il restait fixer le chat. Le chat restait le fixer. « Oh et puis merde. » Il finit par rentrer dans cette maison. Quand on pense trop on ne fait plus rien alors … Qui sait. Un appel de dieu peut être.

Il s’attendait sûrement à trouver une odeur de corps en décomposition dans cette maison, mais à part le renfermé rien ne semblait si inquiétant que ça. Il entendit l’escalier craquer ce qui lui valu un sursaut avant de voir le chat en descendre pour miauler en se frottant à ses jambes. « Oui t’as l’air mignon mais je veux pas que tu me refiles la gale mon petit chat. » Il se jura de laver cinq fois son pantalon avant de le reporter. Manquerait plus que ça : qu’il meurt à cause d’un pauvre chat perdu. Finalement, quelque chose de plus important que le chat attira son attention. Il y avait ce bruit. Rien de fantomatique du tout, rien de flippant à en chier dans son froc … Mais quelque chose de particulier tout de même. Il passa par le salon et la cuisine sans se rapprocher de ce bruit ou même voir personne. Bien, au moins il n’y avait sûrement pas de vrai mort dans cette baraque. Il monta à l’étage et trouva la cause de ce bruit. Il y avait là une robot, un robot ? Il ne savait même pas les qualifier correctement ces trucs là … En tout cas elle n’avait pas l’air en bon état vu le bruit qui en sortait. « Vous m’entendez ?! » Certes il avait parlé un peu fort mais il voulait être sûr de la faire réagir si ce n’était pas trop tard. Il s’approcha doucement et s’accroupit devant elle pour l’examiner d’un peu plus près. Son petit vieux avait peut être pas si tort que ça … Un robot pareil c’était pas rien et s’il claquait sa pile ça faisait un bon paquet de pièces en plus. Est-ce que ça ferait de lui un hors la loi ?Il ne pensait pas. Après tout il n’allait pas créer un robot mais en démonter un. Ca n’avait rien d’illégal de son point de vu. Il passa sa main devant les yeux de la pauvre devant lui. « Eh oh ? … Est-ce ça va ? Faudrait faire quelque chose là … Votre bruit l’est pas trop normal mademoiselle. » Il s’approcha davantage « C’est quoi le soucis ? La batterie ou autre chose ? Vous savez je suis mécano alors si je peux faire quelque chose … » Il lui prenait quoi d’être aussi bavard. Sûrement le fait que ce soit un robot, il se sentait plus libre de dire tout ce qui lui passait par la tête sans vraiment y réfléchir.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Mer 27 Mai - 16:20


 Please... Help me.


Mi Hee s'était éteinte il y avait quelques jours, dans un endroit lugubre dont elle n'aurait probablement jamais mis les pieds. Depuis qu'elle s'était évadé de son endroit infernal, elle ne désirait plus se réveiller. Déjà que son processeur faisait des siennes, rester allumé lui procurait une sensation de brûlure, surtout lorsqu'on essayait de la réparer. Elle se rappelait que son maître voulait mettre à jour, une fois de plus, son processeur. ne pouvant plus supporter la douleur, elle a finit par se rallumer, se jetant furieusement sur son maître pour ensuite s'enfuir sans que celui-ci ne puisse l'en empêcher. Dangereuse ? Oui. Si il est question de se protéger, elle pouvait être très mauvaise. Déjà qu'elle était très froide, le fait que quelqu'un l'approche la mettait toujours sur un pied d'alerte, se montrant distante. Un homme de la rue avait osé la toucher, lui demandant si elle allait bien. Mi Hee lui avait casser le bras par réflexe avant de s'enfuir dans la noirceur, se réfugiant ici, là où un jeune homme tentait de la réveiller.

Ouvrant doucement les yeux, elle se mit à regarder autour avant de plonger son regard froid sur le jeune homme devant elle. Automatiquement, elle le repoussa violemment sous une brûlure vive qui l'électrocuta lorsqu'elle le vit trop près d'elle, trop tactile, trop dans sa bulle. L'androïde se relevait avec difficulté, fronçant ses sourcils sous la douleur. Il était hors de question qu'elle retourne vivre l'enfer avec l'homme qui se disait être son maître. Elle avait gagné sa liberté et elle allait le garder.

« Je ne suis l'esclave de personne ! Partez ! »

Ce jeune homme devant elle était une menace à sa liberté. Mi Hee croyait que c'était l'un des larbins de mon "maître", alors un danger pour sa liberté. Elle allait se défendre coûte que coûte, même si ses circuits dysfonctionnaient de plus en plus. Combien de temps lui restait-il ? Aucune idée, mais elle voulait mourir, comme elle était supposé l'être. Dans sa vie d'humaine, elle était morte dans un accident de voiture, mais la voilà en vie, vivant grâce à un processeur dysfonctionnel qui l'empêchait d'être elle-même. Mi Hee était humaine, mais dans sa tête, elle était un androïde. On l'avait toujours traité ainsi de toute façon.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Dim 14 Juin - 21:54

NO WORRIES




Sans véritables raison il avait eu bon cœur. Il s’était approché de l’androïde pour s’assurer que tout allait bien, ou plutôt pour savoir ce qui n’allait pas. Il ne fallait pas être expert pour deviner que le bruit qui s’échappait de sa carlingue ne voulait rien dire de réjouissant. Sa rapprochant toujours plus du corps robotique, il continuait son petit discours à deux balle pour essayer de la réveiller. Est-ce que ça dormait un robot ? Nan … Alors ça ne pouvait pas non plus être réveillé, pas vrai ? Franchement, ces trucs là ça lui retournait le cerveau au pauvre Jae Kyung. Il aimait la logique, les choses simples et évidentes. Une AI, c’était pas du tout simple. Et loin d’être évident. Mais finalement, la jeune femme rouvrit les yeux qu’elle posa sur lui avec autant de froideur qu’un frigo. Si ça se trouve s’en était un ? Allez savoir … Mais rapidement il remit les pieds sur terre lorsque le robot, prit d’un élan de folie probablement, le poussa pour qu’il termine sa course sur son fessier. Beau fessier soit dit en passant. Jae Kyung resta sur son derrière quelques secondes, regarda son adversaire se relever avec difficulté. Ça pouvait donc se sentir en danger un robot ? Il en apprenait tous les jours. « Eh on va se calmer ! Personne n’est l’esclave de personne. » Il y avait clairement quelque chose qui clochait avec elle. Pour lui montrer qu’il ne venait pas en ennemi il se releva en gardant ses mains devant lui. Il avait vu ça dans les films policier quand il était gamin, c’était une preuve de bienfaisance. Ou un truc dans le genre. S’il lui arrivait malheur il allait brûler le chat qui l’avait mené jusqu’ici.

Il prit quelque peu ses distances mais ne voulait pas laisser tomber. Les mécanismes en tout genre, c’était son rayon. Et laisser quelqu’un crever ce n’était pas son genre. Il n’était certes pas très altruiste de nature mais pas malsain non plus. Il n’allait pas passer son chemin, il lui tiendrait tête autant qu’il le faudrait. « Ecoute, je sais pas ce que tu fais là et ce qu’il s’est passé et honnêtement … Je m’en branle. Ok ? » La délicatesse, tout le monde sait que ça c’était pas son rayon par contre. Ca ne l’empêchait pas d’être quelqu’un de foncièrement bon. « Tout ce que je sais c’est que t’as un problème à l’intérieur. Et je peux t’aider … Si tu me laisses faire. » Il fit un pas en avant pour tenter sa chance. Sa batterie ne pourrait pas durer éternellement de toute évidence. Il fallait qu’elle abdique si elle voulait revoir le jour encore une fois.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Lun 15 Juin - 2:05


 Please... Help me.


L'androïde/humaine fixait l'humain devant elle. Son regard glacial ne la quittait pas, se protégeant psychologiquement et elle était prête à se battre pour garder sa liberté. Après tout, sa copine androïde lui avait permis de s'enfuir pour vivre une meilleure vie que de servir des hommes en manque de femme. Aucune pénétration avait eut lieu, mais voilà, à la longue, se faire toucher, se faire dire des mots sexuelles par des inconnus ou des vieux dégueulasses, c'était psychologiquement difficile. Alors, hors de question de retourner dans ce mode de vie.

Écoutant l'humain, elle se mit à froncer les sourcils, ne bougeant pas d'un poil. Elle n'arrivait pas à bien analyser la situation, souffrant de son processeur qui lui donnait des chocs jusqu'à son corps d'humaine. Elle était sûre qu'un jour, son coeur allait lui lâcher. Tant mieux. Une chose de moins. Subir les chocs étaient moins douloureux que de vivre en soi, C'était rendu à ce point pour Mi Hee. Elle était si désespérer de la vie. Pourquoi n'était-elle pas morte dans l'accident de voiture, hein ?

Haussant un sourcil, Mi Hee continuait à le dévisager. Cet humain avait également peur, tout autant qu'elle, mais c'était peut-être un piège, alors elle ne se laisserait pas attendrir aussi facilement. Écoutant le brunet, elle secoua légèrement la tête, devenant agressive dans sa voix.

« Alors dégagez d'ici si vous vous en branlez ! »

Elle maudissait intérieurement le lavage de cerveau qu'elle avait du subir. Elle devait vouvoyer. Un truc excitant pour les hommes paraît-il. Mais rien ne l'empêchait de l'envoyer promener cet humain. L'écoutant néanmoins poursuivre son discours, elle se glissa légèrement sur le côté, trouvant que le jeune humain était trop près d'elle à son goût. Elle se sentait trop coincer avec le mur derrière elle, l'empêchant de bouger. Alors, elle se faufilait sur le côté pour se distancer du jeune homme, prenant le chat dans ses bras.

« Je n'ai certainement pas besoin de votre aide ! Cassez-vous. Je n'ai pas besoin de l'aide d'un humain. »

Le chat dans ses bras se mit à lui donner des coups de tête pour la câliner. Mi Hee eut un semblant de sourire qui se dessinait sur son visage avant que la douleur ne s'y lise. Ses mains se paralysèrent et elle fit tomber le chat qui retomba sur ses quarte pattes sans difficulté, observant l'androïde se tenir la poitrine. Un gémissement plaintif sortit de sa bouche, perdant l'équilibre. Elle se retenait de tomber, posant fermement sa main contre le dossier d'une chaise, soufflant. Son processeur la tuait de plus en plus, c'était définitif et elle le savait. Encore combien de temps allait-elle devoir subir tout ça avant de voir la lumière au bout du tunnel ?

« Faites ce que vous voulez de moi, je m'en fou finalement... »

Dit-elle d'une voix cassé. Que perdait-elle après tout ? Sûrement que sa douleur allait finir par s'estomper, hein ? que pouvait-elle vivre de plus difficile de toute façon.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Lun 15 Juin - 20:07

NO WORRIES




Alors qu’il jouait au bon samaritain voilà qu’il finissait sa triste course sur les roses. Encore une raison qui le poussait à être ignoble avec son prochain. Si ça c’était la façon dont on remerciait son sauveur, il ne voulait plus en être un. Les héros ça allait bien un temps mais maintenant terminé. Il soupira d’exaspération face à tant de violence. il murmura un léger « super les remerciements » avant de la voir s’éloigner. On va se calmer, si quelqu’un avait la peste ici ça serait le chat qu’elle venait de prendre dans ses bras et pas lui. Comment quelqu’un d’aussi canon pouvait avoir la peste de toute façon ? La jeunesse était désespérante de nos jours. « Eh. Humain ou pas c’est soit t’acceptes mon aide, soit tu restes rouiller là … » C’était bidon parce que même si elle choisissait la deuxième option il allait insister comme le gros lourdingue qu’il était. Malgré sa fausse menace il restait à l’affut de la moindre réaction provenant de la demoiselle. Elle était bizarre mais pas insensible aux charmes d’un chat … Donc un semblant de normalité toutefois. Il sursauta quand ce même chat termina les quatre pattes par terre parce que le robot l’avait subitement lâché. Il releva les yeux, inquiet pour dieu sait quelle raison, et se rapprocha lentement du robot qui se tenait à la chaise, f-visiblement mal en point. Il se doutait bien que cette androïde n’allait pas bien, mais ne pensait pas qu’elle souffrait autant. Pourquoi elle souffrait d’abord ? Ca ressentait donc la douleur les robots ? Bizarre …

Sans se coller à elle il s’approcha tout de même assez après avoir eu son approbation pour l’aider. Pas têtue la bête. Il était quand même difficile pour Jae Kyung de comprendre ce qui clochait de si loin. « Est-ce que je peux m’approcher ou bien tu vas me coller une droite ? » Nan parce qu’il voulait quand même rentrer chez lui en un morceau, et étant donné ce qu’il avait récolté jusque là avec sa gentillesse bon … On pouvait pas vraiment dire que c’était encourageant. « Sinon, si tu peux situer le problème ça m’aiderait. T’as un court circuit ou bien c’est ton processeur ? Tu surchauffes ? » Il lui tournait autour tout en lui posant des questions. Il devait probablement avoir l’air d’un vautour, les yeux plissé à examiner chaque parcelle de sa robotique. Mais merde qu’est-ce que ça le passionnait ce genre de cas. Réparé le four de sa mère ça va bien un temps mais trouvé un robot à réparer tout seul : ça c’était cool. Il finit par lui adresser un sourire qui se voulait rassurant et passa dans son dos pour soulever les cheveux bruns de la belle et voir sir la prise pour le chargeur était endommagée. « T’es une fugitives hein ? Il te restes combien de temps avant de te décharger ? … Parce que si tu te décharges et t’éteins ça va être emmerdant pour moi. »

© GASMASK
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Mar 16 Juin - 4:07


 Please... Help me.


Elle avait bien entendu le petit commentaire de celui-ci. Elle n'y prêta pas attention puisqu'elle ne comprenait pas le pourquoi il s'entêtait à rester là alors qu'il s'en branlait bien de la vie de l'androïde. Si il se foutait d'elle, pourquoi restait-il ici à l'observer, hein ? Même s'il paraissait un maniaque de la mécanique, aider un autre lui semblait être un fardeau. Mi Hee lui avait donc proposer de partir, mais il ne le fit pas. Tant pis pour lui, elle ne sera pas gentille.

Prit au dépourvu par une puissante décharge, elle relâchait le pauvre chat en se massant doucement la poitrine. Sa respiration fut coupé net, mais grâce au ciel, elle retrouva rapidement le moyen de respirer de nouveau. Son était s'aggravait de plus en plus, l'affaiblissant de jour en jour. C'est vrai que Mi Hee était menaçante et tout ce qu'elle trouvait à faire était de dévisager le jeune homme, sans dire un mot pour le moment. L'androïde perdait peu à peu le fil du temps, ne cernant que la moitié des informations qu'on lui transmettais. Déjà que sa batterie allait la lâcher bientôt, elle réalisait bien que le jeune homme avait raison, elle allait bientôt claqué.

Sentant la main de l'humain dans son dos, elle se retourna vivement et lui attrapa son coup d'un simple réflexe d'auto-défense. Lorsqu'elle réalisait qu'elle était entrain d'étouffer le jeune humain, elle le relâchait aussi vite qu'elle lui avait saisit la gorge. Elle s'était tellement forgée une carapace qu'elle ne réalisait pas que ses gestes pouvaient apporter des conséquences sévère. Mais il faut la comprendre, ayant vécu comme une esclave sexuelle, adopté un mécanisme d'auto-défense à été l'un de ses meilleurs choix. Merci à son coeur d'humain qui lui a permis cette transformation. Le fait que l'humain lui avait tourné autour comme un prédateur ne l'avait point aider. L'agressivité avait monter tout seul et c'était un peu de la faute à cet humain imprudent.

« Vous ne disiez pas que vous vous en branliez de moi ? »

Dit-elle en plongeant son regard froid et éteint sur le jeune homme. Son regard n'était pas celui d'un robot, non. Elle était 85 % humaines après tout. En fait, le goût de vivre n'était plus là. Elle ne savait même pas pourquoi elle s'entêtait à répliquer à cet humain.

Observant le chat caresser les jambes de Mi Hee, celle-ci sourit légèrement avant de se diriger vers un armoire où elle gardait de la nourriture pour le chaton. Avait-elle volé pour nourrir le chat ? Oui. Sa santé à elle, elle s'en balançait en fait. Elle pouvait manger comme un être humain, mais pour elle, un seul repas lui suffisait. C'est donc pour cette raison qu'elle était non seulement aussi faible, mais aussi parce que sa batterie devrait être rechargée, sans compter que son processeur la faisait énormément souffrir.

« Mon processeur a un virus... Il est dysfonctionnel avec mon coeur d'humaine. »

Elle levait son regard sur le brunet, gardant son air froid et sans vie, typique des androïde des films d'horreur.

« L'ancien humain n'a jamais voulu bien le réparer... De toute façon, je souffre à chaque fois qu'on essai de le réparer pendant un certains temps et paraît-il que c'est un long processus, ce n'est pas en une heure que mon processeur sera comme neuf. »

Mi Hee regardait le chat. C'était grâce à lui si elle s'était apaisée. L'androïde aurait bien envoyer promener cet humain, mais au lieu de cela, elle répondait à ses questions. Elle était programmé pour ça après tout.

« Je ne sais même pas pourquoi je vous raconte tout ça... Je perds mon temps. »

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Dim 5 Juil - 12:25

NO WORRIES




Tout ce qu’il voulait c’était cerné le problème. Pour résumer la chose, Jae Kyung était un grand malade de mécanique. Non seulement il avait des facilité à tout assimilé, mais surtout c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas laisser tomber. Vous savez, un peu comme ces conneries de destin. Y’a des gens qui sont fanas de codes et qui passent leur temps à en faire des nouveaux, à régler le moindre problème. Lui c’était pareil avec les machines cassées et ce qu’il avait devant lui était bel et bien une machine cassée. Alors il souleva les cheveux bruns du robot pour pouvoir accéder à son branchement, ayant eu son approbation pour l’étudier en aval … Mais visiblement une approbation ne voulait pas dire énormément de chose en langage androïde. Il fut attrapé violemment au cou par la demoiselle. Il sursauta de surprise mais ne tenta pas de se dégager. Quand un animal a peur, il ne faut pas l’énerver davantage … Enfin c’est ce qu’on dit en tout cas. Dieu soit loué elle relâcha prise rapidement. Jae Kyung aurait été mort si elle avait continué à serrer de la sorte pendant plus d’une minute. « Merde mais ça va pas ! » Il massait son cou doucement. « Ok ok je te touche pas ! Mais sérieux, faut savoir ! Je fais ce que je veux ou pas là ?! Si c’est ma mort que tu veux dis le direct meuf … » Il retint un dernier « putain » qui était à deux doigts de sortir. Le regard qu’elle lui lança par la suite ne laissait rien prévoir de bon non plus. Encore une histoire de fou dans laquelle il venait de s’embarquer. Il était temps qu’il prenne de bonnes résolutions s’il ne voulait pas mourir prématurément. Malgré tout il soutint son regard. Au fond de lui il flippait quand même légèrement, il faut dire ce qui est, mais ce n’était pas une raison pour l’afficher ouvertement à une inconnue. « Je suis dingue de mécanique, ok ? Si je te répare pas ça va trop me travailler et je comptais bien dormir cette nuit. Je pensais qu’on venait de se mettre d’accord. » Sa respiration se calmait petit à petit et il reprenait confiance en lui. Une fois la panique disparue, il pensait mieux.

Il jugea donc préférable de rester là où il était plutôt que de tenter une mission suicide, se contentant d’observer le robot de loin. Il avait du mal à suivre. Elle disait ok, et puis elle l’agressait pour ensuite fondre devant un petit chat. Quelle logique y avait-il dans tout ça ? Soit il avait passé trop de temps avec des voitures et des micros ondes, soit celle là était un bon gros cas de robot compliqué. Dans les deux cas, bof bof. Mais l’explication ne tarda pas trop. Il écoutait, assimilait et ne faisait pas de commentaires. Pas de missions suicides on a dit. Il se rapprocha du chat et s’accroupit à côté de lui pour le caresser alors qu’il mangeait avec plaisir. Voilà c’était sûr, il allait mourir de la peste. Triste fin pour un bel homme comme lui. « Je pense pas que ce soit une perte de temps … » Il laissa son idée faire un bout de chemin dans sa tête avant de l’exposer au plein jour. « Il te reste combien de temps d’autonomie sur ta batterie ? » Il leva les yeux vers elle avec le plus grand sérieux du monde. « Laisse moi essayer, de toute façon tu souffres déjà le martyre, est-ce que ça peut vraiment être pire tu crois ? » Autant tenter le tout pour le tout. Jae Kyung avait confiance en ses propres capacités. Le tout était de partager cette confiance avec elle. Pour se faire il se releva et tendit la main vers elle, tout en douceur. « Jae Kyung. » Si elle avait un bout d’humain elle devait bien connaître le principe du serrage de main nan ?

© GASMASK
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Lun 6 Juil - 4:13


 Please... Help me.


Elle méritait de se faire traiter de folle pour avoir commit un tel acte envers le jeune homme. Mi Hee lui avait donner la permission après tout, mais voilà que son instinct de protection s'était activé. Son cou était un endroit sensible où elle détestait se faire toucher. Il l'avait apprit à ses gestes maintenant, il allait faire attention à l'avenir. L'androïde est fragile, même si elle veut montrer un côté dur et effrayant. En fait, elle se protégeait du mieux qu'elle le pouvait, d'une façon peu gentille, mais que voulez-vous.

Mi Hee lui jeta un regard sombre lorsqu'elle l'entendit lui parler presque comme une moins que rien. Voulait-il sa mort ? Probablement. Il n'avait pas sa langue dans sa poche et elle lui faisait savoir par un simple regard qu'elle n'aimait pas du tout cette attitude de mec macho. Elle en avait marre de se faire traite comme du grand n'importe quoi. Encore là, elle se demandait pourquoi elle vivait encore. Elle écoutait Jae Kyung lui confessé qu'il était un maniaque de mécanique. Ne lui répliquant pas, elle ne fit que l'observer avant d'aller nourrir silencieusement le chat. Elle caressait la petite boule de poil en la regardant se nourrir. Elle ne fit rien lorsque l'humain caressa le chat, observant. Automatiquement, elle racontait sa petite vie à Jae Kyung, répondant à ses questions. Elle maudissait son côté robotisé, mais que pouvait-elle y faire ? De plus en plus qu'elle vivait loin des humains, plus en plus elle vivait par elle-même, mais ça, pour combien de temps encore. Mais l'humain semblait bien déterminé à l'aider, ce qui surpris l'androïde. Elle cligna des yeux en plongeant son regard dans le brunet qui se présentait à elle, lui montrant sa main. Mi Hee lui prit la main, malgré son hésitation et la serra à peine dû à son manque d'énergie.

« Mi Hee... »

Soudainement, un bruit sourd sortit de sa mécanique et elle se plia en deux, gémissant de douleur. Fronçant les sourcils, elle posa sa main contre sa poitrine, n'arrivant plus à respirer. Un mal lui transperçait littéralement la poitrine. Elle s'accrochait à Jae Kyung, lui serrant inconsciemment ses bras, lui faisant mal. Elle lâcha un son plaintif avant de se calmer, faisant ainsi dissiper la douleur. Le chat se mit à observer Mi Hee, lui caressant sa jambe en miaulant. Celui-ci s'étirait sur la jambe de l'androïde, lui donnant des coup de pattes sur ses mains qui tenaient fermement les bras de Jae Kyung. Aussitôt, elle relâcha l'humain, reculant d'un pas.

« Je ne vais pas tarder à lâcher... »

Faible, elle se retenait de tomber contre le mur de la pièce, observant les marques qu'elle avait laissé sur les bras de l'humain. Haletante, elle ne trouva même pas la force de s'excuser. Sa vision se troublait, ce n'était pas bon signe du tout.

« Il est peut-être trop tard aussi... »

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   Mar 7 Juil - 22:06

NO WORRIES





Contre toute attente le robot ne laissa pas la main de Jae Kyung dans le vide et la serra avec une force de mouche. L’intention y était et il apprécia. Il laissa même apparaître un sourire. Petit certes, mais c’était quand même le premier sourire de la rencontre alors il n’était pas si négligeable que ça, ok ? Mi Hee donc. Bien, il risquait de l’oublier d’ici le lendemain mais il hocha cependant la tête, retenant l’information aussi longtemps qu’il le pourrait. Personne n’avait jamais dit de Jae qu’il était un génie, si ce n’est en mécanique, alors ça lui servirait d’excuse. Et puis des noms de fille, un de plus ou un de moins, il y en avait de toute façon trop pour qu’il les retienne toutes. Malgré tout, son sourire se fana et se transforma en une grimace de douleur très rapidement, lorsque l’androïde, prise d’une douleur soudaine s’agrippa à lui. Et elle ne le faisait pas à moitié. La douleur était presque insoutenable. Jae Kyung se demandait même si son bras allait encore être en état de marche après ça. Il voyait la couleur se changer doucement, sous la pression qu’exerçait Mi Hee. L’altruisme au fond de son cœur augmenta d’un cran. Il était hors de question de la laisser seule alors qu’elle souffrait autant. Personne ne pouvait rester sourd et aveugle à une telle détresse. Alors certes, elle ne l’exprimait pas vraiment mais son corps, robot ou pas, le faisait largement à sa place.

Une fois la crise passée, elle lâcha les bras de ce cher bricolo. La douleur, sur sa peau et dans ses mucles, n’était pas un facteur qui rentrait en compte d’aucune réflexion à ce moment là. Elle l’avait vraiment fait flipper. D’une certaine façon, Jae Kyung se sentait maintenant concerné par toute l’histoire de l’androïde. Foutue curiosité qui l’avait fait rentrer dans cette maison et monter ces escaliers. Il allait brûlé ce chat. Mettre de la mort au rat dans ses croquettes. Putain. Massant les endroits engourdis il se leva, déterminé, et la regarda droit dans les yeux. « Tu viens avec moi. » Elle allait protester. Il le savait et c’était évident pour tout le monde. Il remplit la gamelle du chat au maximum avec des croquettes qu’il allait chercher dans la cachette aux croquettes et attrapa Mi Hee par le bras. Il se retira immédiatement, pouvant déjà imaginer sa réaction. « Et je te laisserai pas le choix de me dire non. Je t’embarque et je te répare. Tu peux pas rester comme ça. Tu le sais très bien alors pas de caprice. HOP. » Ni une ni deux il l’a prit sur l’épaule en mode sac à patate et la serra aussi fort que possible, près à encaisser les coups s’il le fallait. En route chez lui maintenant. Tout ça ne ferait pas de lui un délinquant pas vrai ? Espérons …
© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Somewhere safe; Mi Hee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Somewhere safe; Mi Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Servo gaz/frein qui bouge tout seul - Cause: 2 fail safe ?
» fail safe
» [ORDICA-STORE] Test de de la coque Case Mate - Safe Skin Silicone pour Samsung Galaxy S2
» [SOFT] SMS SAFE (BETA): Cachez les SMS de votre choix [Gratuit]
» Safe house / Sécurité Rapprochée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés-