ELECTRIC HEART :: metropolis :: Zone Nord-Est. :: error 404 bar
 

 Shut up and play ft. Yildun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Anti-Bot.

Messages : 93
Date d'inscription : 27/06/2015
Pseudo : Seohyunnie
Avatar : Wu Yi Fan
Profession : Hackeur - ancien ingénieur de la EH.

MessageSujet: Shut up and play ft. Yildun   Ven 30 Oct - 23:05

Shut up & play
Ren & Yildun
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Ren lâcha un soupire. Encore une journée passée devant les écrans de ses ordinateurs. Rien d’autre ne pouvait distraire Ren des fantômes du passé. S’il était chez lui seul, il y avait de fortes chance qu’il hallucine. Combien de fois entendait-il encore « Papa » dans l’appartement vide, ou bien son rire cristallin résonner entre ses murs mornes ? Il ne savait plus, et il fermait les yeux pour ne plus les entendre.
Jetant un coup d’oeil à l’heure sur son bureau et lâcha un énième soupire avant de s’étirer. Sa nuque était raide et ses épaules aussi. Le nombre d’heure où il dormait était très mince. Mais là maintenant, le sommeil ne le guettait pas. Il n’était que vingt-trois heures quand il décida de sortir dehors pour se changer les idées et ne pas rester seul dans cet appartement si peu accueillant à ses yeux.
Habillé d’un simple pantalon noir, t-shirt blanc et de sa veste, Ren se dirigea vers le 404 error. C ‘était un bar où il venait de temps en temps, où il ne parlait à personne. S’asseyant directement au bar, il demanda un verre de whisky sans glaçon. C’est là qu’il remarqua, ou bien qu’il vit le barman pour la première fois. Autant dire que Ren ne regardait ou ne faisait jamais attention à ceux qui l’entouraient. Un homme, plutôt mature, bien foutu était derrière le comptoir. Il reposa son regard sur ses mains, attendant simplement que sa commande ne vienne.
Il entendait autour de lui des femmes, des hommes chercher pour la nuit un partenaire pour une partie de jambe en l’air, lui ne cherchait que de la distraction et rien de bien passionnant. Ne croyez pas que Ren n’avait pas de vie sexuelle, car il restait un homme avant tout, mais cela le prenait que quand il en décidait et ce soir, il s’était mis à compter les jours où il n’avait pas eu d’aventure. Ce soir là était le soir.   


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Outdated.

Messages : 386
Date d'inscription : 22/04/2015
Pseudo : sterennade.
Avatar : godfrey gao.
Profession : barman + mafieux.

MessageSujet: Re: Shut up and play ft. Yildun   Sam 31 Oct - 0:06


shut up and play.

L’homme est là, comme tous les soirs, vêtu de noir. Un costume fait sur mesure, sobre, luxueux ; soulignant ici et là les courbes masculines. A son visage, il revêt son masque favori… Un espèce de sourire carnassier. La courbe de ses lèvres s’étirant, légèrement. L’individu contemple un instant son reflet, tangible, palpable et pourtant… Il n’est qu’une ombre d’apparat. Un vestige. Immuable et majestueux. Terrible aussi… Il suffit de s’attarder à ses phalanges, si longues, si fines. Semblables à des griffes, hargneuses et enfiévrées, des mains de tueur. D’un homme sans foi ni loi. Dépourvu de coeur, aussi. Il préfère les dévorer, tout cru ; par la courbe de son poignet, précis, minutieux, et la lame s’enlise tendrement… Peu à peu, perçant les os.

Un sourire déplaisant, sorte d’aperçu (sordide) donné sur sa personne. L’homme se meut avec nonchalance, tranquille. D’une démarche féline, il déambule entre les corps enlacés. Noir est son regard, un peu hagard parfois ; comme si, à son tour, il succombait au charme d’une dame sans merci. Piégé, certes il l’est ; mais point pour les beaux yeux d’une femme. Mais des souvenirs éclatés, et un nom l’agrippent. Le tenant, là, fermement. « Je te devine, et je te hais ».

Il rejoint son poste, derrière le bar. L’homme détonne, si apprêté, et narquois… Au milieu des vers scintillants, et des clients alanguis cherchant en vain, son regard cruel. Belle, terrible statue ; la stupeur frappe ses yeux, quand soudain… La lueur d’une chevelure blonde captive son oeil. Il s’attarde, découvrant les traits nobles, comme ciselés dans le marbre fin. Et une bouche délicieusement pleine. Désirable, baisable. Yildun baisse la tête un instant, alors que ses doigts attrapent des verres, les gratifiant d’une liqueur salvatrice et destructrice. Son sourire croît, ainsi que l’ombre à son visage… Ne se doit-il pas de jouer « l’humain » ? N’a-t-il pas alors, lui aussi, des désirs sauvages à assouvir ?

Et leurs regards se croisent. L’homme pourrait en frémir, si seulement… Oui, si seulement. Mais c’est comme tout. Là, dans ses entrailles, il s’imagine un poids, grandissant… Le désir insatiable. Et l’envie de posséder les lèvres charnues de l’inconnu, son cou blême, jusqu’au creux de ses épaules, et encore, même… Sa virilité durcie. Il ne dit rien, se contentant de remplir un énième récipient. Et puis, il s’approche, et il ne se gêne pas pour dévisager l’inconnu. Le bel inconnu. Il place le verre devant lui, ses yeux quasi captivés. « Besoin de décompresser, hm ? ». En dépit du son tapageur, et des bribes disparates de conversation, sa voix basse retentit, élégante et chargée d’intensité… d’une sorte d’envie indicible. Et un propos aussi banal se dote d’une dimension bien autre, sortie ainsi de sa bouche.



Dernière édition par Yildun le Dim 1 Nov - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sterennade.tumblr.com
avatar

Anti-Bot.

Messages : 93
Date d'inscription : 27/06/2015
Pseudo : Seohyunnie
Avatar : Wu Yi Fan
Profession : Hackeur - ancien ingénieur de la EH.

MessageSujet: Re: Shut up and play ft. Yildun   Sam 31 Oct - 0:30


Shut up & play
Ren & Yildun
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Le jeune homme passe une main dans sa chevelure dorée. Une fantaisie pour ne pas passer inaperçu vous direz, mais ce fut son choix et ça ne lui allait pas mal. Ren lève ses yeux insolents sur le barman. Oui insolents. Il a ce regard qui donne cette impression d’impolitesse, d’indélicatesse, de fougue et de colère. Sans le quitter de ses prunelles, ses lèvres s’entrouvrent et il laisse sa voix rauque émettre quatre mots : « Comme tout le monde. ». L’homme ne s’étala pas. Ren ne parlait jamais pour ne rien dire. Il glissa ses yeux le long des bras musclés, semblant avoir été travaillés et affinés dans le roque, puis revinrent au visage de cet inconnu. Une autre question attisa son attention. Etait-il un automate ? Un de ces êtres faits de boulons et de systèmes si complexes que même les plus courageux n’arrivaient pas à décoder ? Lui, il les connaissait bien. Il avait pu déceler chaque secret, chaque mécanisme de ces machines devenues hommes à leur tour.
Ne se focalisant plus sur cet homme, le blond porta son verre à ses lèvres. L’alcool lui brûla la gorge à la première gorgée, mais c’était cette sensation qui le rendait vivant. La douleur, ce n’était pas grand chose, mais quand on ne la supporte plus, c’est fini. Enlevant sa veste, il écoutait d’une oreille les sons de l’environnement où il se trouvait. Las de sa journée, il cherchait désespérément quelque chose à se mettre sous la dent, tel un charognard à la recherche de son repas. Il se mordille la lèvre, comme impatient. Il attend. Mais qu’attend-t-il exactement ? De nouveau, comme attiré par la présence de ce barman, ses yeux se reposent sur la silhouette affinée de l’homme. Il le reluquait sans gêne, sa langue passant sur sa lèvre inférieure. C’était inconscient, c’était une mauvaise habitude, mais cette fois-ci, il savait que quelque chose allait se passer avec lui.
Délaissant son verre à moitié rempli et son tabouret, Ren se met debout et d’un pas assuré se dirige vers les toilettes des hommes. Pensif, c’est en observant son reflet dans le miroir qu’il entend la porte s’ouvrir sur la salle pour se refermer. Mais il ne regarde pas l’arrivant, essuyant ses mains dans le tissu pour ensuite partir rejoindre sa place. Il guettait, il traquait essayait de chercher des caractéristiques capables de lui communiquer la moindre bribe d’informations. Ren s’était mis en chasse.   


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Outdated.

Messages : 386
Date d'inscription : 22/04/2015
Pseudo : sterennade.
Avatar : godfrey gao.
Profession : barman + mafieux.

MessageSujet: Re: Shut up and play ft. Yildun   Lun 2 Nov - 21:55


shut up and play.

Un regard dardé, et pesant… Là, sur le bel inconnu qui s’éloigne. Un froncement de sourcil obscurcit encore un peu le visage du damné. Si bref, si intense ? L’homme enserre instinctivement le verre qu’il s’apprêtait à servir, se délectant du contenu. Ça brûle au travers de sa gorge. Presque. Il est mécontent. Déjà résonnait à ses oreilles le bruit des tissus, retirés avec ou sans délicatesse. Un glissement, ou bien, un craquement ; des boutons déchiquetés. L’homme peut être bien des choses, et un animal assoiffé en fait partie. Disloquant les barres transversales du lit. Usant le matelas. Souillants les draps défaits, encore, et encore, et encore… Jusqu’au souffle ultime, au gémissement contraint de l’autre ; un chaos sous ses doigts hardis.

Et puis il revient à ces ombres sans visage, affaissées devant lui. Brouillard confus, bourdonnement imperceptible ; il les méprise, ces gens avides de sensations. Un sourire narquois étire ses lèvres, alors qu’il contemple… Misère humaine. Lui, il aime les yeux puant la fouge. Le défi. Quelque chose qui puisse éveiller… Un intérêt. Yildun pose le verre sur le comptoir, dans un « clac » brusque. Il adresse un léger signe de tête à son collègue, s’excusant.

L’homme s’avance entre les corps dansant, impérieux. Déterminé. Mais il s’immobilise net quand il sent une main qui entoure son avant-bras. Là où un dragon est enlisé en sa peau tannée, à l’encre noire. On aperçoit sa gueule ouverte, terrifiante. Yildun tourne son regard vers cette main, découvrant des bagues, un vernis pourpre… Un infime instant, son beau visage est déformé par un rictus. Mais il revêt le masque charmant. Séduisant. « Désolé, je suis pris ce soir… ». Et il s’extirpe, sans remords.

Il pénètre dans les toilettes, toujours nonchalant. Il possède cet air de gentleman, distant et posé ; mais à y regarder de plus près… Son attitude, ses gestes, ses yeux mêmes crient au danger. Il sourit, remarquant son bel inconnu. Yildun se place tout près de lui et par sa taille, il le domine. Ses lèvres viennent frôler l’oreille du client, murmurant d’une voix rauque : « Et comme tout le monde, tu cherches un bon plan cul ? ». Ses yeux se font rieurs, mais ils demeurent froids, calculateurs. Il s’écarte légèrement, inhalant au passage le parfum de l’homme. Yildun regarde alors son propre reflet, et d’une main experte, il réarrange le noeud de sa cravate. Il ajoute d’une voix taquine, profondément provocatrice : « Car je suis précisément ce qu’il te faut. Si tu aimes le sexe qui te fait oublier jusqu’à ton propre prénom… ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sterennade.tumblr.com
avatar

Anti-Bot.

Messages : 93
Date d'inscription : 27/06/2015
Pseudo : Seohyunnie
Avatar : Wu Yi Fan
Profession : Hackeur - ancien ingénieur de la EH.

MessageSujet: Re: Shut up and play ft. Yildun   Lun 2 Nov - 22:39


Shut up & play
Ren & Yildun
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Le bruit de la porte qui s’ouvre sur cette salle bruyante n’avait pas dérangé l’informaticien. Son regard croise brièvement celui du barman avant que sa voix suave et rauque ne chatouille son oreille. Il se redresse, s’appuyant contre les plans des lavabos avant de reluquer son vis-à-vis de haut en bas.

« Qui sait ? C’est ce que vous dites à tout le monde ? » s’enquit-il dans un sourire en coin, sarcastique.

Ren n’était pas du genre à aller droit au but comme cet inconnu qui ne s’était pas gêné de dire qu’il cherchait à se taper de sa personne. Il aimait les choses en subtilité, le jeu, la tension. C’était comme ça qu’il était devenu. Car avant, il était plus attentionné, mais maintenant c’était fini. Une fois qu’il semble être sorti de ses pensées, il adressa un mot au barman, clairement.

« J’aime jouer vous savez, alors…C’est à votre tour de jouer, et si vous gagnez, alors…J’oublierai sûrement mon nom. »

Sur ces mots, il sort des toilettes, allant regagner sa place en ignorant les femmes sur son passage. Il boit une gorgée de ce liquide dévastateur, ses prunelles de nouveau plongées dans un autre monde. Néanmoins, il garde un oeil sur cet homme qui l’intrigue, et sa proposition, n’est pas négligeable.

Après tout, pourquoi refuser du bon temps ? Ren passe sa langue sa lèvre, et repose son verre afin de lâcher un soupire inaudible. Sur son téléphone, il inspecte l’avancement de ses initiatives. Il en avait pour toute la nuit.

Voyant de nouveau cet homme face à lui, il se penche pour lui parler.

« Vous finissez à quelle heure ? »

Oui, il lui demandait bien quand il finissait, car l’ennui qui le tiraillait là maintenant, ne faisait qu’empirer sa soif bestiale. Ce soir, il voulait vraiment se détendre, en passant par le plaisir de la chair. Et si c’était avec cet Apollon, alors cela ne pouvait rendre les choses que plus intéressantes.   


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shut up and play ft. Yildun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shut up and play ft. Yildun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Play TV enfin recepteur TNTHD
» Offre triple play chez Swisscom
» Play astérix 1980-1985
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» Wrestling Play Game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: metropolis :: Zone Nord-Est. :: error 404 bar-