ELECTRIC HEART :: metropolis :: Espaces périphériques. ::  EH Middle/High School
 

 Jouons à Chat! On est les chats et tu es la souris... feat. Moon Yi Seul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hors-la-loi.

Messages : 16
Date d'inscription : 09/09/2015
Pseudo : Marco
Avatar : Hashimoto Ryo

MessageSujet: Jouons à Chat! On est les chats et tu es la souris... feat. Moon Yi Seul   Mer 25 Nov - 2:49

«Hey Min! Ça te dit de jouer à chat!» Je sors tranquillement de l’école lorsque j’entendis cette voix que je connais que trop bien pour m’avoir sortie cette réplique au fil des années. Je me retourne et je regarde un petit groupe de garçons qui sont encore dans le couloir de casiers. «Et toi, ça te dit de jouer à va voir là-bas si je m’y trouve?» Les ricanements ont cessé et les yeux sont tous tournés vers le chef de la petite troupe qui semble être sur le point d’exploser. Voyez-vous, il n’a pas l’habitude à ce que ses proies lui répondre de la sorte. «Ne l’oublie pas Min, nous sommes les chats et tu es la souris… tu es seul…» Toujours la même rengaine, je retiens un soupir qui peut mettre de l’huile sur le feu. C’est fous, comment les intimidateurs nous lancent toujours la même rengaine. «Et toi, n’oublie pas que le chat finit toujours par se faire attaquer par le chien!» Je vois que je lui ai fait atteindre sa limite, mais je ne me presse pas. J’enlève ma main qui retenait la porte et je descends tranquillement les marches pour être sûr de leur laisser le temps de me rattraper. Je n’ai plus peur d’eux, je sais que j’ai un plus grand pouvoir sur eux qu’eux sur moi. Dire qu’il en a toujours été ainsi est vous mentir. Je me souviens plus jeune d’avoir couru comme si un monstre me courait après. J’ai pleuré, j’ai eu des bleus et j’ai voulu absolument que mes parents me changent d’école. C’est après avoir eu un énième refus de la part de mon père qui a voulu faire de moi un homme que j’ai compris que j’étais seul contre le monde entier.

«Le voilààààà!» Bravo champion! Je tourne le coin de rue en ayant un petit sourire aux lèvres. Je vois à peine le troupeau se rassembler avant d’entendre leurs pas contre le trottoir qui signifie qu’ils courent pour tenter de me rejoindre le plus rapidement possible. «Vous êtes lent!» Dis-je en jetant un coup d’œil par-dessus mon épaule tout en continuant de marcher. Un bruit étouffé, le chef vient probablement d’étouffer un juron dont j’étais le destinataire et je me laisse attraper par les deux premiers pions. Cela ne prend pas grand temps avant que je me retrouve encerclé et qu’on me pousse d’un côté puis de l’autre. On m’arrache mon sac et on le jette un peu plus loin. Je souris, les autres garçons ne l’ont pas encore aperçu et vous? Ah oui, veuillez m’excuser. Vous vous souvenez que j’avais parlé d’un chien qui attrape les chats et bien le voilà le mien. Une belle jeune femme semble s’approcher vers nous et cette belle dame ne me semble pas de tout repos. Je reçois un coup au visage et dans le ventre. Ma lèvre doit être fendue puisque j’ai un petit goût de sang dans la bouche alors que je regarde le sol puisque je me suis plié sous l’effet du deuxième coup. Je laisse mes pensées errées dans mon imaginaire, c’est beaucoup moins douloureux comme ça. Je suis couché par terre et je souris. Ils ne comprennent pas encore que chacun des coups qu’il me donne, je leur rends parfois multiplier par cent sur internet. Tiens, les coups ont arrêté. Je ramène mon esprit tranquillement vers la réalité et j’entends des cris, des bruits de pas qui courent et des menaces à l’encontre de quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Propriétaire.

Messages : 141
Date d'inscription : 03/09/2015
Pseudo : helter.skelter
Avatar : kim so eun
Age : 22
Profession : intérimaire

MessageSujet: Re: Jouons à Chat! On est les chats et tu es la souris... feat. Moon Yi Seul   Ven 11 Déc - 20:48



« L'un t'éclaire avec son ardeur, l'autre en toi met son deuil, Nature ! » Charles Baudelaire


Si on lui avait demandé comment elle se serait définie, Yi Seul aurait trouvé beaucoup d'adjectifs : extravagante, énergique, battante, tête brûlée, imprudente, impertinente. Mais elle n'aurait pas employé le terme d'empathique. Elle n'était pas du genre à se mêler de la vie d'autrui ou à essayer d'aider les autres. Oh oui, elle avait déjà aidé un jeune homme poursuivi par la police. Si un homme harcelait une femme dans la rue, elle allait à son secours. Mais elle n'avait pas assez d'emphase pour aller voir une jeune fille qui pleurait, sur les marches de son école, pour lui remonter le moral. Elle n'osait parler aux sans abris dans la rue. Elle détournait même le regard, comme tout le monde. En un mot, il lui arrivait d'être égoïste, et elle en avait conscience. Elle aurait voulu avoir la force d'aider tout un chacun, au quotidien. Mais elle avait ses propres démons à combattre, elle avait ces ombres qui tournaient autour d'elle et qui brouillaient sa vue, qui l'empêchait de voir au delà d'elle même, de voir la misère autour de son corps emmuré dans un écran de fumée.

Mais avait-elle présentement le choix ? Pouvait-elle, volontairement, tourner le dos à un adolescent, battu par ses camarades ? Elle connaissait l'univers de l'enfance, et elle savait que les jeunes se faisaient rarement de cadeaux. Elle avait fait parti de ce monde, elle avait même fait parti du côté de la barrière de ceux qui maltraitaient les autres. Oh, elle n'avait jamais participé directement, et elle était même plutôt du genre à refuser l'usage de la force, mais elle n'avait jamais été celle que l'on persécutait. Les regards pleins de haine de sa mère la persécutaient, certes, mais on n'avait jamais levé la main sur elle à l'école. Elle était trop impressionnante et battante pour la majeure partie d'entre eux.

Il était prostré sur le sol, un léger sourire aux lèvres, et ne semblait pas décidé à bouger d'un pouce. Elle savait que les victimes décidaient souvent de se soumettre aux coups de leurs agresseurs plutôt que de répliquer. Faire le mort, laisser l'orage passer. Mais jamais ils ne souriaient. Souvent, des larmes nerveuses coulaient sur leurs joues. Mais ici, la commissure de ses lèvres était relevée en coin, comme si la situation avait quelque chose de très amusant.

Elle n'hésita cependant pas, et se dirigea d'un pas décidé vers le groupe.

« Hé les jeunes, vous voulez pas vous frotter plutôt à quelqu'un de votre gabarit ? »

Elle s'approchait d'un air provocateur vers les jeunes. Celui qui, d'entre eux, avait la plus grande carrure, s'avança vers elle, les yeux, l'expression débordant d'assurance et d'orgueil. Il était plus grand, plus lourd qu'elle, mais Yi Seul avait pour elle la vivacité et la rage de vaincre. La vie lui avait réservé des retournements de situation, elle avait dû faire face à la mort de l'être qui comptait le plus à ses yeux, et pourtant elle était là, le cœur rongé mais la tête haute. Elle avait survécu à un accident, elle avait survécu à la sensation de son cœur qui se déchirait en deux. Elle survivrait à une bande d'adolescents en quête d'adrénaline.

« Passe ton chemin, tu fais pas le poids. »
« On pari ? J'en ai battu des plus musclés que toi, sale gosse. Viens prendre la pâtée de ta vie ! »

L'action ne dura qu'une dizaine de seconde. Elle s'était battue, souvent. Elle avait pris des coups, elle avait perdu, mais elle avait pris à contrer et à rendre tout plus fort. Il ne lui fallu que ce bref intervalle pour mettre le jeune homme, inexpérimenté, dans une position fâcheuse, ce qui suffit à faire fuir ses acolytes et lui même dans un chant de jurons. Elle leur lança un doigts d'honneur dans les airs et se rapprocha du jeune garçon toujours au sol.

« Ça va ? Tu n'es pas blessé ? » Un pauvre sourire ourla ses lèvres. « Je suis désolée qu'ils s'en soient pris à toi. Ça arrive souvent ? » Elle l'aida à se relever et remit son t-shirt en place avec une attention toute maternelle.

« Tu veux venir avec moi pendant un moment ? Ils risquent de revenir et je ne voudrais pas qu'ils te tabassent à nouveau ... »


la bombe humaine ◈
▽ c'est toi elle t'appartient, tu as le détonateur juste à côté du cœur. la bombe humaine, tu la tiens dans ta main, si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin, c'est la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kittybeez.tumblr.com/
 

Jouons à Chat! On est les chats et tu es la souris... feat. Moon Yi Seul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Simon le chat
» video de chats trop marrant
» donner sa langue au chat
» Mini-Sal Chat Tralala
» DTC (dans ton chat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: metropolis :: Espaces périphériques. ::  EH Middle/High School-