Le deal à ne pas rater :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le site
Voir le deal

ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps en cours
 

 Mission n°4395-C : Récupération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athena
Athena

Projet H.

Messages : 45
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Mr Poulpe
Avatar : Kim Yerim (Lim Kim)
Profession : Androïde de combat

Mission n°4395-C : Récupération Empty
MessageSujet: Mission n°4395-C : Récupération   Mission n°4395-C : Récupération EmptyMer 22 Avr - 19:50

Tu poses ton regard vide d'expression sur l'autre androïde.  Honnêtement malgré ton absence de toute émotion, on ne peut pas dire que tu l'apprécies, bien au contraire.  En fait il s'agit de ton supérieur, le type – enfin le robot, peu importe comment faut-il le nommer – par l'intermédiaire de qui on te donne les ordres.  Tes données comprennent très bien pourquoi.  Tu sais très bien que tu n'as pas le droit d'exister, que tu n'aurais jamais dû naître.  Ça t'est égal.  Après tout, si on te laisse encore courir c'est bien parce que tu dois anéantir ta propre espèce.  Quand tu en auras fini avec les illégaux, tu partiras sûrement à la casse à ton tour.  Ça ne te gêne pas. Lorsque ce moment viendra, tu auras terminé ta tâche.  Comme tous les autres, tu n'es née que dans un seul but et plus loin que celui-ci, tu n'arrives pas à projeter ce que sera ta vie, puisqu'en réalité tu y vois toujours ton départ.  Ce qui te rend insupportable en fait la présence de cet autre androïde c'est sa nature même.  On t'a programmé pour détruire les robots qui croisent ta route, puis pour obéir.  C'est la raison pour laquelle tu n'as pas encore tenté de réduire en pièces détachées celui-là.  Parce qu'on t'a ordonné de détruire tous les androïdes qui engageraient la lutte avec toi.  Lui, il n'a jamais cherché à te combattre.  En même temps, c'est d'une logique implacable car vous êtes en théorie dans le même clan.  Règle générale, on ne s'entretue pas entre les membres d'une même équipe si on ne veut pas se nuire.  Et tu as beau n'être qu'un tas de ferraille doué de parole, tu n'es tout de même pas bête.  Tu sais très bien qu'il est très apprécié pour son travail.  Autrement, il ne serait sûrement pas assigné à ta surveillance, autrement il ne t'enrôlerait pas lui-même pour une mission.

Oui, on vous mandate pour aller récupérer un vieux robot qui se met à déconner et qui a pris la poudre d'escampette en voyant l'heure de se faire débrancher à jamais arriver.  Un cas bien banal, qu'est-ce qu'il peut y avoir de plus idiot et facile que de se mettre en chasse d'un robot en état de décrépitude?  Tu aurais pu te demander pourquoi on fait appel à deux excellents androïdes de combat pour une mission aussi simple, mais tu ne fais que te contenter de recevoir l'ordre, traiter l'information et te préparer machinalement à sortir, récupérer le robot en fuite, le rendre à la compagnie qui se chargerait de le débrancher.  Simple comme bonjour.

Mais ce n'était que la surface du problème et de la tâche.  Semblerait-il que l'androïde en question aie complètement disjoncté et si parfois il est très paisible et calme, il lui arrive d'avoir des crises où il devient particulièrement violent, probablement effrayé de devoir être débranché sous peu ou tout simplement d'être retrouvé.  Tu comprends mieux pourquoi on fait alors appel à toi.  Tu n'as pas ton pareil en combat, le nombre élevé de tes victoires le prouve bien.  On a récemment perdu sa trace et c'est à vous qu'il incombe de le retrouver puis de le neutraliser.  Une fois de plus il va falloir coopérer avec Ojoon.   Tu préfères travailler en solo.  Comme ça tu peux agir en arme de destruction massive sans te soucier de faire attention à ceux qui t'accompagnent pour ne pas les détruire.  Enfin quand il s'agit de robot, mais encore on ne peut pas dire que tu collabores souvent avec des humains non plus.  Et en-dehors de cet ancien propriétaire que tu as éliminé tu n'as jamais fait de mal à un humain.  Justement parce qu'ils sont humains et qu'une part de toi se doit de les protéger.

Puisque tu n'es que le subalterne, forcément la tâche de trouver le plan revient à Ojoon.  Tu n'as pas été programmée pour ça, tu n'es qu'un outil sans volonté propre.  Du moins tu tentes de t'en persuader parce que malgré tout tu poursuis tes propres buts.  Construite essentiellement à partir de pièces défectueuses recyclées, de pièces plus fonctionnelles mais volées, on ne peut pas s'attendre à ce que tu montres le même flegme, la même perfection qu'un androïde de laboratoire à la fine pointe de la technologie.

« Alors, qu'est-ce que je dois faire? » demandes-tu sans détour à l'androïde.  Tu te fiches de la réponses, peu importe ce qu'elle est tu vas simplement obéir et t'y plier.  C'est dans ton code.

Tes yeux ne se détachent pas de l'androïde.  En vérité, toi aussi tu commences à te dégrader alors parfois, tes oreilles te lâchent.  Alors tu as appris à lire sur les lèvres.  En fait, tu commences à remarquer plusieurs  bugs sous ta carapace ces derniers temps, mais tu les caches car ta mission n'est pas encore finie.  Le temps commence à compter pour toi, mais il te reste tant à faire.  Tu redoutes le jour où on t'enverra à la casse.  Vivre t'importe peu.  Mais tu as un bagages, des choses à accomplir.  On te l'as ordonné.
Revenir en haut Aller en bas
Ojoon
Ojoon

Modèle 4.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/04/2015
Pseudo : Kirb'
Avatar : Jung Taekwoon (Leo)
Profession : Homme à tout faire de la EH.

Mission n°4395-C : Récupération Empty
MessageSujet: Re: Mission n°4395-C : Récupération   Mission n°4395-C : Récupération EmptyVen 15 Mai - 0:56


La première fois qu'il rencontre cet androïde, c'est un regard froid, distant. Celui d'une machine de rang supérieur, qui lui apprendra à devenir un bon androïde de surveillance. La première fois qu'il lui relaie une mission, c'est celle d'intervenir pour récupérer un alpha en mauvais état et le ramener à l'usine. Ojoon sent le regard perçant de son supérieur d'acier sur son corps factice lorsqu'il remplit la mission. Un regard fixe, comme un aigle. Ojoon n'a pas de maître humain, il n'a qu'un substitut de maître androïde. Une mission dont il se souvient particulièrement, l'intervention sur laquelle il a aidé son “maître”. Une mission risquée, celle de la récupération d'un omega de combat, particulièrement coriace. Un omega qui a déjà tué son maître humain lorsque l'escouade d'androïdes de surveillance arrivent. Une première, un fait “innatendu” selon tous les humains. Et puis, la vieillesse de l'androïde, les capacités d'Ojoon. La promotion d'Ojoon pour un meilleur rang. Il ne reçoit plus les ordres de son maître de métal, il ne les reçoit plus que directement des humains de l'Electric Heart.

Les souvenirs défilent devant les yeux d'Ojoon Comme lorsqu'un humain meurt dans un film, et qu'il revoit ses souvenirs, tristes, heureux, ou bien d'autres; tous ses souvenirs. Sauf que les souvenirs d'Ojoon ne sont emprunts d'aucune émotion. Ni tristesse, ni bonheur, rien ne pimente ses souvenirs, ce ne sont que des séquences d'une vie enregistrées par son système interne, comme des fragments de vidéos surveillances.

S'il avait été humain, Ojoon aurait été touché par la mission d'aujourd'hui. Celle de maîtriser et ramener son ancien maître robot pour qu'il soit détruit. S'il avait été humain, Ojoon aurait pu sentir de l'empathie à l'égard de ce robot qui, trop vieux pour servir, se croit fait de chair et d'os et s'est échappé pour éviter son triste sort: la ferraille.

Mais voilà, Ojoon n'est pas humain. Alors lorsqu'on lui confie la mission de récupérer le vieil androïde qui lui a servit de maître pendant des années, Ojoon ne bronche pas. C'est naturel. Il est bien trop vieux, il ne fonctionne plus correctement. Il peut être dangereux, alors le seul avenir qu'il devrait avoir est la casse. C'est tout naturel, c'est quelque chose contre lequel les androïdes ne peuvent pas lutter: leur “race” est ce qu'elle est et chaque androïde a une durée de vie qu'il ne peut pas dépasser. Tout ça pour dire qu'Ojoon n'envisage cette mission que comme une parmi d'autres. Seulement, le cas de cette machine est un peu particulier en ce qu'il peut avoir des réactions imprévisibles: son système le convainc qu'il est un humain, et il est alors doux et gentil. Mais s'il retrouve ses “esprits” et par la même occasion, ses souvenirs d'androïdes, il devient particulièrement violent, ne voulant qu'échapper à sa destinée tragique.

“Robot à manier avec une précaution particulière” indiquait le dossier qu'on lui a remit il y a plusieurs jours de ça. Après plusieurs jours d'observation, Ojoon a noté que la cible était particulièrement pacifique en journée, et qu'une fois isolée, elle pourrait être capturée. Mais les risques étant trop grands s'il revenait à la “réalité” pour Ojoon seul, ses maîtres lui avaient ordonné de prendre Athena avec lui.

Athena était à Ojoon ce qu'Ojoon avait à sa cible d'aujourd'hui. Un androïde subalterne, un androïde en apprentissage, une machine qui recevait ses ordres d'un maître de substitution. Un androïde particulièrement fort en combat et qui serait tactique à utiliser si la situation s'avérait dangereuse. Un androïde qui le regardait fixement, attendant les ordres.

« Il faut l'entraîner dans une rue à l'écart. Une intervention en milieu bondé est trop risquée. »

Ojoon fixe sa cible, à quelques centaines de mètres d'eux. Ce dernier, derrière son chariot à glaces, finit sa journée. Il range et nettoie son chariot, un sourire au visage. Autour d'eux, une dizaine de personnes dont plusieurs enfants se baladent. Un square en plein mercredi après-midi, la situation pouvait se révéler être trop dangereuse pour les humains. Alors comme prévu, il faut l'éloigner des foules en jouant sur ses sentiments, son “humanité”.

Ojoon scanne les rues alentour et remarque une petite rue un peu sombre, à l'écart de la foule. Lieu idéal, il la désigne à sa subalterne. « Je serais là dedans. Attire le jusque là. Il ne faudrait pas qu'il me reconnaisse, cela pourrait déclencher une réaction violente. »

Son système chauffe tandis qu'il réfléchit à plusieurs scénarios avant d'en choisir un, celui qui semble le plus jouer sur la pitié, l'empathie et les sentiments les plus humains possibles.

« Dis lui que ton petit ami a été agressé dans cette rue et qu'il te faut de l'aide, de la glace pour son bleu, peu importe. »

Ojoon ne fixe désormais plus sa cible mais sa partenaire. Il est programmé pour vérifier si ses subalternes ont bien compris la mission, et à veiller à son bon déroulement. Il observera la jeune fille depuis la ruelle. « Compris ? »



Help me believe it's not the real me

Revenir en haut Aller en bas
Athena
Athena

Projet H.

Messages : 45
Date d'inscription : 12/04/2015
Pseudo : Mr Poulpe
Avatar : Kim Yerim (Lim Kim)
Profession : Androïde de combat

Mission n°4395-C : Récupération Empty
MessageSujet: Re: Mission n°4395-C : Récupération   Mission n°4395-C : Récupération EmptyMar 21 Juil - 16:00

Par chance aujourd'hui n'est pas de ces jours où tout se bouscule sous les plaques de métal qui composent la structure de ton corps d'acier.  Enfin bien sûr rien de très handicapant, il y a longtemps que tu n'as pas fonctionné parfaitement.  Tu t'es habituée.  Il serait probablement facile pour l'Electric Heart company de reconstruire ton corps entièrement, tes circuits étant encore bons, mais c'était sûrement un investissement inutile parce que somme toute, tu ne représentes qu'un pion aux yeux des dirigeants.  Et ça t'est complètement égal.  Rien ne t'empêche de poursuivre ta mission.  Contrairement aux humains, tu n'es nullement troublée par le fait de ton extinction imminente.  La « mort » n'est pas quelque chose qui te préoccupe réellement, tu sais qu'elle viendra et voilà tout.  On ne peut pas l'empêcher.  Même ce n'est pas de la résignation face à ton sort qui te motive à réfléchir ainsi, tu y es tout simplement indifférente.  Comme à tout ce qui t'entoure.  Du même fait, partir à la quête d'un robot pour l'exterminer ne te fait ni chaud ni froid.  Après tout c'est pour cela que tu as été fabriquée, c'est ce constitue ton programme et rien ne t'y ferait aller à l'encontre.  On peut influencer l'éducation d'un enfant, même d'un adulte, mais on ne peut pas changer la nature d'un robot. À ce qu'on dit.  Forcément, étant un outil de la EH en tant que projet H, tu as croisé des androïdes de différentes natures, capturés pour diverses raisons.  Des machines défectueuses.  Ce que tu n'es pas puisque tu n'as jamais dérogé à ta programmation.  Ce qui fait que tu comprends entièrement ce que tu as à faire.  L'androïde Ojoon n'a pas à s'expliquer : ses ordres, tu vas les exécuter sans discuter.  Ce qui fait sûrement de toi un bon subordonné.  Tu hoches la tête, tout simplement parce que c'est ce qu'on attend de toi.  Si on te demande une confirmation, tu la donnes.  Tu es un androïde, tu n'es pas destinée à réfléchir, encore moins à comprendre quoi que ce soit.  Tes circuits s'occupent de procéder les informations qui leur sont communiqués et tu t'exécutes.  Il ne peut y avoir d'erreur.

Tu te faufiles dans la foule tout en malmenant un peu tes cheveux synthétiques : ta programmation a été conçue pour que tu puisses jouer un rôle.  Tu dois cacher tes capacités de destruction massive quand tu évolues dans la ville avec le reste des humains.  Tu dois prétendre être humaine et inoffensive.  On ne peut pas te garder en surveillance aux quartiers généraux, tu es en quelque sorte un agent secret, une arme cachée.  On te barrerait l'accès à l'arène si on savait vraiment qui tu es.  Alors tes puces se chargent de te faire passer pour la femme coréenne moyenne, celle qui habite juste en face.  Tu t'arrêtes un instant, à quelques pas du marchand de glaces, le temps que les rouages intérieurs roulent et ne décident de ce qui  conviendrait le mieux à faire, puis tu te lances.

« S'il vous plaît!  Aidez-moi, mon copain… il…  s'il vous plaît, il me faut de la glace… »

Tu prétends être trop sous le choc pour articuler clairement ton propos et laisse le latex qui compose la peau de ton visage se moduler pour te donner une expression bouleversée.  Tes mains se portent d'elles-mêmes au bras de l'homme, comme pour le supplier encore plus.  Tes globes oculaires décèlent un sentiment d'incompréhension, une foule de questions passer dans les yeux de plastique de l'androïde.  Il n'hésite toutefois pas trop longtemps, parce que comme y avait compté Ojoon, sa nature humaine – si on peut parler de nature humaine en ce qui concerne un robot – le porte à vouloir venir en aide là où il le peut.  Dire que c'était autrefois un haut placé.  Si tes circuits te le permettaient, tu n'aurais que du mépris à l'égard de cet ancien agent de surveillance, décrépit au stade où il ne sait même plus qui il est.  Pathétique et à la fois ironique, considérant que toute son existence a été consacrée à pourchasser et mettre hors service ce qu'il est devenu.

Tu restes pendue à son bras tout en l'entraînant à ta suite là exactement où Ojoon t'as dit de le faire.  Il te pose des questions en chemin, mais tu ne réponds à aucune d'entre elles.  Tu n'es pas programmée pour réfléchir et il n'y a pas d'histoire déjà prédéfinie par tes supérieurs pour ce genre d'entreprise dans tes programmes.  Alors tu feins d'être trop émue pour parler ce qui semble attiser la compassion de l'androïde qui presse même un peu le pas.  Une fois dans la ruelle, il te demande où est ton copain.

« Je ne sais pas… Il doit bien être quelque part par-là… » lâches-tu entre deux hoquets nerveux.  Tu ne sais pas exactement où Ojoon vous attend, mais tu sais que vous êtes encore trop près de la foule et que tu dois continuer d'attirer la proie plus loin encore.

« Je… je… » Tu prétends avoir une attaque de panique et te mets à courir, t'enfonçant plus loin dans la rue, jetant un coup d'oeil entre chaque corbeille à ordures, comme si tu cherchais quelque chose.  Jouer la comédie, c'est plus facile qu'inventer des explications.  Voyant ta détresse, l'autre robot s'approche de toi et tu te félicites de ta réussite.  Tu ne doutes pas un seul instant de la réussite de votre entreprise.  Il faut reconnaître qu'Ojoon est un excellent pion.  Et toi?  Tu es une machine de combat, toujours invaincue.  Tu aperçois du coin de l'oeil ton supérieur et tu sais que tu t'es suffisamment éloigné de la population et des honnêtes citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Mission n°4395-C : Récupération Empty
MessageSujet: Re: Mission n°4395-C : Récupération   Mission n°4395-C : Récupération Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission n°4395-C : Récupération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dvdrip l'émission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps en cours-