Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
1.60€

ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés
 

 Weight of living ; Mi Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptySam 25 Juil - 14:28


I can't take this anymore


Mi Hee devait se faire à l'idée qu'un jour, éventuellement, soit son processeur la tuera, soit un jour il ne fonctionnera plus correctement et elle ne sera plus la même comme avant. Dans les deux cas, elle serait morte. Mais d'ici ce temps là, elle se devait de vivre et Jae Kyung la faisait vivre. Voilà qu'elle ne savait plus où se mettre près le furtif baiser. Il la surprenait, ça, c'était certains. Ce jeune homme était rempli de surprise, elle ne pouvait pas l'ignorer. C'est-ce qu'elle aimait chez lui: son charme, ses surprises, sa détermination, ses attentions. Il savait s'y faire avec les femmes et ça, ça refroidissait Mi Hee.

L'androïde finit par sortir de la chambre et aller continuer le ménage. Elle proposa son aide pour les réparations, mais Jae Kyung lui répliquait. Avait -elle dit un truc encore désobligeant ? Observant l'humain, elle cligna des yeux en secouant la tête tout en échappant un petit rire qu'elle retint lorsqu'elle l'entendit sortir de sa bouche.

« Je... Non... Tu as de bon goût, enfin... »

La voilà redevenue humaine. Quoiqu'elle n'aurait pas dû puisque le téléphone se mit à sonner. Fronçant les sourcils en s'assoyant sur le divan, se calant sur l'accoudoir, elle donna le téléphone à Jae Kyung qui s'amusait fortement. Haussant un sourcil en regardant le visage d'ange, elle secoua la tête, un peu désespéré, mais quand même très amusée. L'androïde ne pus s'empêcher d'écouter, la tête baissée, les yeux fixant le plancher. Quelque chose était arrivé et il devait partir ? Ah. Elle en profiterait pour aller acheter une table basse.

Mi Hee planifiait sa sortie alors que Jae Kyung termina sa discussion au téléphone. Elle tourna vivement sa tête lorsqu'il lui demandait sa relation avec Chung Il. Chung machin truc... Sérieusement ?

« Il a été le premier homme... Humain... À me faire sentir humaine. C'est grâce à lui si j'ai encore le goût de vivre. C'est avec lui que j'ai eu ma première expérience et je l'en remercie. Maintenant que je me suis sauvée, je vais le voir de temps en temps pour prendre de ses nouvelles. C'est un ami très cher dont j'aime énormément, peut être un peu trop... »

Elle était honnête, très honnête, sachant qu'il voulait tout savoir. Après tout, il avait été son premier et dire qu'elle n'éprouvait pas un petit quelque chose pour Chung Il serait de mentir. Elle se levait du divan et alla rejoindre l'humain dans la salle de bain. Elle posa ses mains sur ses bras et l'invita à s’asseoir sur le bol de toilette. Elle se releva et mouilla des serviettes et prit de l'alcool avec des cottons pour tout nettoyer ça. Elle se pencha devant Jae, s'assoyant même parterre et lui prit ses pieds pour le soigner.

« Ne bouge pas... Je m'en occupe. »

Mi Hee savait que l'alcool brûlait, mais au moins, ses plaies sera bien nettoyer. Passant les serviettes pour bien nettoyer les pieds de l'humain, elle se releva une fois la tâche terminée et posa les serviettes sales dans le bac à linge, allant se nettoyer les mains.

« Tu vas partir pour toute la journée ? »

Demanda-t-elle tristement malgré elle. Serrant les dents en s'entendant parler, elle se concentra à bien se nettoyer les mains avant de les sécher. Elle se raclait la gorge avant de sourire comme une androïde le ferait pour satisfaire son client.

« Si tu sors... Tu devrais mettre des pansements pour ne pas t'infecter. Je ne veux pas que tu tombe malade. »

Il fallait sérieusement qu'ils mettent tout au clair, car Mi Hee était vraiment dans les vappes, ne sachant pas à où ils en étaient tout les deux. Elle était très confuse et ne savait pas où mettre ses pieds. Quoiqu'elle préférait ne pas se mêler de la vie de Jae parce que comme il le disait, ils n'était même pas un couple

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptySam 25 Juil - 16:59

- - - SCREAMING OUT





S’il avait bon goût ? Il espérait bien, il s’était occupé tout seul de tout son appartement, même pas un seul conseil féminin sur sa décoration quasi inexistante. Enfin bon, tout ça n’était vraiment qu’un détail. Un détail insignifiant comparé à son rival, parce que oui, Chung Il était devenu un rival. Jusque là il ne s’était jamais senti en danger face à la place qu’il occupait auprès de Mi Hee. Elle lui était toujours restée « fidèle », était toujours rentrée, un peu comme un chiot qu’on ne voudrait pas voir partir. Le téléphone le sortit de ses pensées, mais uniquement pour un court instant. Le problème ici était réel, et il voulait savoir alors il demanda de but en blanc ce qu’il en était. Son cœur se serra, comment devait-il prendre la fin de cette histoire ? « Donc tu l’aimes d’amour ? » Il avait dit ça un peu sèchement, à contre cœur, trahissant un calme un peu trop olympique. « J’en fais quoi moi de ça ? … » Il restait concentré sur l’état de ses pieds pour ne pas montrait que tout ça le dérangeait au plus haut point. Il se sentait presque trahi. Mais retint un soupir en voyant qu’elle l’avait rejoint dans la salle de bain. Ils échangèrent un regard et s’assit docilement sur les toilettes pendant qu’elle prenait des outils de guerre. Non il ne le sentait pas bon du tout ce coup là, elle allait encore le torturer. Merci, non merci. « C’est bon je vais faire. Je suis un grand gar … » Sa phrase se termina dans un sifflement de douleur émanant du brun. « BON DIEU ! Ca piiiiique » Un homme ? Lui ? Eh oui, tout aussi douillet que n’importe quel autre mâle en soin intensif. Un vrai bébé.

Dieu soit loué, la torture ne dura pas éternellement et elle désinfecta le tout plus rapidement que la lumière. Elle était vraiment efficace, prête à devenir aide soignante. Il faudrait qu’il lui en touche un mot, un jour ou l’autre. « De quoi partir la journée ? » Il ne comprit pas immédiatement de quoi elle voulait parler mais tout se mit en place dans son petit cerveau plutôt rapidement. « Ah ça ! Oui … C’est ma mère, elle se fait vieille elle a glisser dans la baignoire. S’est foulée la cheville … » Il avait bien entendu son petit air triste dans la voix quand elle avait demandé s’il partait. Mine de rien, ça lui faisait un plaisir immense. Il se leva et joua avec ses cheveux encore une fois alors qu’elle se lavait les mains. « Tu pourrai venir avec moi si tu veux … » Il lui sourit via le miroir qu’ils avaient en face d’eux et déposa sa tête sur l’épaule de Mi Hee, en douceur pour ne pas la brusquer. « Je resterai pas longtemps, et tu verrai ma mamounette. » Il ria d’un rire cristallin et tout à fait innocent avant de déposer un bisou sur la joue du robot et de se rasseoir sur le siège abattu des toilettes, la douleur le lançant un peu trop aux pieds. Il tendit d’ailleurs ses deux magnifiques et superbes pieds vers Mi Hee avant un regard un peu provocateur. Il savait vite changer d’expression, un grand avantage. « Et tu comptes finir ton travail ou quoi là ? … Je vais attraper la gangrène sinon et on devra m’amputer les pieds. Atroce. » Une mine de dégoût s’afficha sur son visage, il ne pouvait s’imaginer avec un membre en moins. Son charme en serait fortement affecté. Et ça il en était hors de question. S’il n’avait plus son beau corps pour lui, il allait falloir qu’il cultive son esprit et ça ne le tentait que moyennement. Elle l’avait dit elle-même également, elle ne voulait pas qu’il tombe malade … Raison de plus pour qu’elle aille jusqu’au bout. « Tu ferai quoi si jamais je tombais malade ? Tu serai mon infirmière cochonne ? En mini jupe et tout ? Décolleté plongeant ? » L’idée lui était agréable, attendons de voir la réaction de l’androïde. Quelle surprise ça serait si elle acceptait de faire quelque chose comme ça. Il se contrôla tout de même, pour qu’aucune partie de son corps ne réagisse trop positivement à cette idée.


© GASMASK


Dernière édition par Min Jae Kyung le Dim 26 Juil - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyDim 26 Juil - 5:19


I can't take this anymore


La question de Jae Kyung la figea sur place. Si elle aimait Chung Il ? Elle n'en savait rien. Sincèrement, elle ne savait pas si elle le prenait pour son frère ou pour plus que ça. Il a été sa première fois après tout et il n'était pas indifférent à elle. Mi Hee le trouvait fort mignon avec ses petites attention, ce qui la faisait craquer pour lui mais depuis que Jae Kyung était arrivé dans sa vie, tout était si embrouiller dans son pauvre coeur. Tout ce dont l'androïde fit comme réponse fut un haussement d'épaule et regardait l'humain partir dans la salle de bain. Elle était mal.

Allant retrouver le brunet dans les toilettes, elle l'invita à s'assoir pour qu'elle puisse prendre soin de ses pieds. Elle s'exécuta donc, ignorant monsieur qui se disait être capable de le faire seul alors qu'il se plaignait. Mi Hee esquissa un sourire en coin avant de secouer la tête.

« Tait toi et laisse toi soigner tu veux ? »

Elle se releva néanmoins après avoir nettoyer le sang et alla se laver les mains, demandant à Jae Kyung si il allait partir. Sa réponse lui fit hausser un sourcil et elle s'adoucit. Sa pauvre mère blessée. N'avait-elle pas un mari pour prendre soin d'elle ? Puis, elle se raidit, sous le choc lorsqu'il vint poser sa tête sur son épaule. Elle ne bougea pas, ne respirant pas, écoutant sa demande pour l'accompagner. Elle écarquilla les yeux avant de buguer à nouveau lorsqu'il vint embrasser sa joue. Mi Hee rougit, détournant rapidement la tête en ne sachant -encore- pas où se mettre. Elle s'apprêtait a sortir de la salle de bain lorsque Jae Kyung lui demanda si elle allait poursuivre sa tâche. Elle recula d'un pas et se ressaisit, s'accrochant néanmoins dans ses mots, toujours aussi gênée.

« Je... Ah... Oui... Oui... Tes pieds oui... »

L'androïde fouilla pour des bandages et se pencha à nouveau face à Jae Kyung, s'apprêtant à lui bander les pieds lorsqu'elle s'arrêta, haussant un sourcil en levant les yeux sur le visage du brun. Keeeewa ? Elle avait déjà jouer ce genre de rôle auparavant. Et pas pour de véritable blessure et ni par amusement. Enfin, pas pour elle. Mi Hee prit au moins quelques minutes pour que son côté humain écrase son côté robotique qui voulait toujours faire plaisir et fronça les sourcils.

« Monsieur à des fantasmes plutôt marrant... Si je deviens ton infirmière sexy, tu veux bien devenir mon policier qui m'arrêterais pour beauté excessive ? »

Elle laissa un sourire en coin se glisser sur ses lèvre avant de poser son regard sur le pantalon de Jae Kyung, secouant la tête en retournant bader les pieds de l'humain. Que lui prenait-il ? Elle parlait bien, mais elle avait encore de traumatisme de ses anciens clients qui fantasmait sur ses "cosplays". Mi Hee avait déjà entendu ce genre de réplique, alors elle s'en était servie. Et puis, elle le pensait quand même. Même étant mi-robot, elle avait aussi des "fantasmes", bien que toujours coincé au niveau du sexe.

Se relevant, elle soupirait en tapotant un peu durement les pieds blessés de Jae Kyung. Elle aussi avait bien des fantasmes mais Dieu c'est à qu'elle point elle était coincée pour le moment dans ses gestes, ayant peur de se laisser aller. Ayant également du dégoût, malheureusement.

« Voilà. Ça fera un peu moins mal avec des bandages. Dit... Ta... Mammounet ? »

N'oublions pas que Mi Hee n'a jamais eu de mère. Enfin, pas à sa connaissance. Donc les petits mots doux, elle ne connait pas ça. On ne lui a jamais dit de mots doux d’ailleurs.

« N'a-t-elle pas ton papounet avec elle pour la soignée ? »

Mi Hee pencha sa tête naïvement sur le côté. C'est vrai, elle ne pouvait pas être toute seule, n'est-ce pas ? Jae Kyung était issue d'une mère et d'un père non ? Donc il va se soit que la mère avait du support. Non ? C'était logique dans la tête de Mi Hee après tout.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyDim 26 Juil - 11:15

- - - SCREAMING OUT





L’histoire Chung Il prit fin sur un pauvre haussement d’épaule. Malheureusement, ça ne lui suffisait pas, surtout en ayant en tête de rendre les choses un peu plus sérieuses avec Mi Hee étant la réciprocité évidente de leurs sentiments. Il n’était toutefois pas assez fou pour se lancer dans quelque chose voué à l’échec parce que madame ne savait pas où son cœur allait. Il avait souffert une fois, ça avait été une fois de trop, il ne referait plus d’erreur. Visiblement, l’androïde ne voulait pas rendre la situation avec Chung Il vraiment clair aux yeux de Jae Kyung, alors il n’insista plus mais su jura de reprendre ça plus tard. Il commençait à se dire que leur situation n’allait pas se régularisée pour la soirée alors le temps, ils en avaient encore un peu. Mais tout ça s’envola bien vite quand elle se chargea de désinfecter les pieds du brun. La douleur était si aigue qu’il croyait que ses dents allaient tomber, et donc il n’avait plus rien d’autre en tête que ça. « Tu fais même pas attention, c’est hyper douloureux ! » Sa mine boudeuse légendaire refit son apparition et il resta plus sage le temps qu’elle finisse. Mouais. Tu parles d’une délicatesse. Elle aurait au moins pu dire un truc du genre « attention ça va piquer mon chou » mais même pas. Juste une invitation à fermer sa bouche. Pfff.

Il lui expliqua alors pourquoi il allait devoir s’absenter un peu. Pas longtemps, juste histoire de voir l’état de sa mère, si elle avait besoin de quelque chose ou bien si elle voulait que Jae Kyng s’occupe de son androïde pendant qu’elle était à l’hôpital. Il était prêt à tout pour elle, lui rendre le moindre service. C’était sa mère après tout, un lien fort, non ? Il proposa à Mi Hee de l’accompagner. L’idée lui était agréable, lui faire rencontrer sa mère, qui était la seule personne sur Terre qui serait toujours plus importante que n’importe qui – même qu’une de ses copines. Il fit part de tout ça au robot tout en tentant un rapprochement physique. Il en avait envie ça aussi, même s’il savait qu’il devait s’imposer des limites, un petit bisou, un petit câlin … Bon c’était pas énorme non plus. Mais même ça, ça dérangeait Mi Hee qui ne trouvait plus ses mots quand Jae Kyung reprit le court normal des choses. Trop mignonne cette androïde. Il la regarda faire avec un sourire en coin, sans éloigner l’idée que si elle ne faisait rien c’était la vie de ses pieds qui était en jeu. C’est quand même hyper utile un pied, on se rend pas compte. Pour détendre l’atmosphère pendant qu’elle s’executait, il lui fit part d’une petite idée coquine qui lui avait traversé l’esprit. S’il s’attendait à avoir une telle répartie de la part de Mi Hee ? Que Diable non ! Sous l’effet de surprise, il laissa échapper un rire. « Nan je t’arrêterai plutôt pour disfonctionnement gênant. » Il espérait ne pas la vexer, ce n’était pas du tout le but. « Je m’approcherai avec mon flingue, la chemise totalement ouverte et je te dirai un truc du genre … » Il prit une voix grave, qu’il jugeait sexy et hyper viril. « Mademoiselle, je crois que vous êtes un danger pour l’humanité. Veuillez me suivre dans ma chambre ILLICO PRESTO, sans discuter si vous ne voulez pas avoir plus d’ennui. » Il se racla la gorge pour continuer, complètement en délire rien qu’à imaginer la scène. « Alors je te menotterai pour aller jusqu’à mon lit, je t’allongerai et je montrai sur toi en te disant « mmmh tu as été une très vilaine fille Mi Hee … » haha » Il se stoppa net dans son délire et reprit son sérieux. Peut-être qu’avec tout ça, l’androïde se souvenait de ce qu’elle avait dû subir avant. Merde. Il ne voulait vraiment pas commettre d’impair là-dessus ! « Je … Pardon. Je voudrai pas te rappeler de mauvais souvenirs. J’ai été con je suis désolé. » Et il fallait bien qu’elle note qu’une excuse aussi spontanée de la part de Jae Kyung, c’était vraiment rare. Il s’en voulait réellement.

Finalement, même elle aborda un sujet que le brun évitait en général. Son histoire, ses parents, son père surtout. Il se rendit compte que Mi Hee lui avait raconté son passé mais que lui était resté muet. Elle ne connaissait rien de sa propre vie, et il était peut-être temps d’y remédier même si ça ne l’enchantait pas. « Mon père est un enfoiré. » Il baissa la tête, toujours un peu timide de ce côté-là. « Il l’a abandonné pour une pétasse plus jeune et plus refaite, alors ma mère est toute seule à la maison avec un androïde de compagnie … Parce que je peux pas être là tout le temps. » Il se releva des toilettes et fit quelques pas en boîtant. « C’est un peu compliqué tu vois, mais bon … » Il lui adressa un sourire sincère et sortit de la salle de bain. Il y avait plus romantique comme endroit tout de même. « Enfn, merci pour le bandage ma belle ! »



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyDim 26 Juil - 18:11


I can't take this anymore


Il se plaignait encore cet humain. Elle ne put s'empêcher de secouer la tête en soupirant doucement. Son côté humain sortait si facilement avec Jae Kyung s'en était presque effrayant. Mi Hee sourit en voyant la mine boudeuse de l'humain et secoua la tête. Ce qu'il était mignon, se disait-elle.

« Mais arrête de gesticuler... J'essaie de faire ça bien et rapidement... »

L'idée d'aller avec lui voir sa mère ne la dérangeait pas. Elle pourrait soigner la cheville de la dame. Ayant des connaissances en médecine, elle allait pouvoir prendre soin de la dame qui était la ère de Jae Kyung. Pour Mi Hee, elle ne voyait pas l'importance de rencontrer les parents de l'humain. En fait, elle pensait que ce n'était qu'une visite. Pour l'androïde, ce n'était rien, mais en fait, on le sait tous que c'est une étape importante pour un couple. Mais pour elle, elle qui n'avait jamais vécu le véritable amour jusqu'ici, elle ne connaissait rien de tout ce qui entourait l'amour et un couple. Elle était comme un enfant qui apprenait qu'un papa et une maman qui s'aiment fort fort fort peuvent faire des bébés en faisant l'amour. Oui, faire l'amour... Qu'elle était ce mot, hm ?

Rapidement, elle fut tiré de ses réflexions en entendant Jae Kyung lui répliquer. Elle figea carrément, ne comprenant pas le sens des mots de Jae. Elle prenait tout au pieds de la lettre et ne comprenait pas le sens sexuelle plaisant de ses phrases, elle qui ne l'avait pas vécu d'une façon amoureuse ou avec quelqu'un qu'elle aimait. Pour elle, c'était une vulgarité et elle repensait aux vieux dégueulasse qui l'avait déjà attaché au lit pour lui faire des choses dont elle voudrait oublié. Ça avait été, d'ailleurs, la dernière personne qui l'avait touché. Clignant des yeux en l'entendant s'excusé, elle réalisait qu'elle l'avait fixé sans rien dire jusque là.

« Ça va, tu ne peux pas tout savoir Jae Kyung et de toute façon, je l'ai cherché... »

Innocemment, elle posa une question sur son père et sa mère. Elle voyait bien que la question était très délicate et elle allait s'excuser, mais Jae Kyung entreprit de lui répondre. L'androïde écouta attentivement. Alors, son père était un connard de première. Vite fait, elle pensa que Jae suivait les traces de son père, mais elle se rappela qu'il lui avait confirmé qu'il était un fidèle amant. Hum. Elle avait bien hâte de voir. Le regardant sortir de la salle de bain, elle le suivit avant de le porter jusqu'au salon où elle l'obligea à s'assoir et s'assit sur le divan, fixant durement l'humain.

« Je peux aller chez ta mère toute seule pour aller la soigner... Tu boitte comme un chaton qui sait fait mal à une patte, alors tu restes ici. »

Ne pouvant pas rester assise, elle se releva en prenant un petit bloc note et regardait l'humain dans les yeux, étant terriblement sérieuse. Il allait rester ici, à se soigner ses pieds. Hors de question qu'il continue à souffrir comme ça, mais ça, Mi Hee n'allait pas le lui dire.

« Donne moi son adresse s'il te plaît... Et avertit là que je passe la voir. »

FICHE PAR SWAN.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyJeu 30 Juil - 12:21

- - - SCREAMING OUT





Il ne tenta pas de cacher sa déception en voyant que Mi Hee n’avait pas eu la moindre réaction face à ses paroles. Pas même un petit sourire. Rien du tout. Un visage complètement neutre. Il devait bien avouer que ça ne lui arrivait pas souvent … N’importe quelle fille aurait eu une réaction en entendant tout ça. Il fallait bien croire que l’androïde, en plus d’être un robot n’était juste pas n’importe qui. Il s’excusa donc, sincèrement, ne voulant pas la mettre mal à l’aise. Elle répondit que ce n’était pas sa faute. Génial. C’était encore la grosse ambiance entre les deux, alors que Jae Kyung y mettait vraiment du sien. Quitte à rester sur des sujets sérieux et peu propice à l’explosion d’une bouteille de champommy, Mi hee enchaîna sur la famille. Ah longue histoire qu’a la famille Min.  Il raconta brièvement son histoire, du moins l’abandon de son père. Voilà, on allait éviter le mélodrame du « mon père m’a battu, je suis un enfant malheureux mais fidèle à sa mamoune ». Au secours, il faisait tout pour échapper à ça.

Sur la route d’une épopée fantastique du salon, Jae Kyung sentit l’androïde le soutenir jusqu’au canapé. Un véritable handicapé. A cause d’elle en plus. S’il allait le lui dire ? Noon. Pour une fois il allait garder sa réflexion pour lui, même si elle était sensée et tout à fait justifiée. « Hein ? Mais n’importe quoi … » Elle ? Débarquée comme une inconnue chez sa mère alors que Jae Kyung voulait la lui présenter en bonne et due forme. Elle avait la mauvaise habitude de tout gâcher dis donc. Elle avait déjà en sa possession de quoi noté l’adresse en question comme elle venait de le demander. Il la regardait avec des yeux plus qu’écarquillés. « Tu débites des conneries pas minutes, c’est affolant Mimi … » Il tapota la place à côté de lui sur le canapé, affichant une mine de chien battu. Elle ne pouvait pas vraiment résister à ça, pas vrai ? Il réfléchit ensuite à comment formuler ce qu’il avait à dire sans faire preuve d’agressivité ou autre. «Je t’ai dit, elle a un androïde qui prend soin d’elle. Tu comprends vraiment pas pourquoi je voulais que tu viennes avec moi ? » Il trouvait ça vraiment bizarre qu’elle ne saisisse pas le pourquoi du comment. Chaque chose en son temps aussi, il allait peut-être un peu trop vite en besogne. « Et tu comptais laisser un pauvre petit chat à l’agonie tout seul ? … Bravo. » C’était de l’ironie, il espérait qu’au moins elle pouvait percuter. Il se tortilla pour montrer au grand jour toute la douleur qui était concentrée sur ses pieds. « Madame l’infimièèèèèèèère ». Oui, c’était le ton le plus suppliant qui pouvait sortir de sa bouche. Il en faisait toute une comédie, mais au fond sa blessure l’inquiétait un peu. Elle ça allait, elle ne ressentait en théorie pas la douleur physique donc bon … On va dire qu’elle avait la carrosserie un peu en mauvais état mais ça pouvait s’arranger facilement. Surtout si Jae Kyung prenait les choses en main. Malheureusement, lui il avait mal, et il commençait à se dire qu’il allait vraiment attraper la gangrène. « Tu crois que je vais avoir besoin de béquille ? … Sinon ça risque de s’infecter non ? Et puis je dois aller au travail demain … Ohlala comment je vais bien pouvoir faire ? » Il remit rapidement les pieds sur terre après avoir formulé ça à voix haute. S’il n’était pas compétent au travail, il risquait de le perdre non ? Un infirme mécanicien, on avait jamais vu ça. C’était absolument pas rentable. C’était tout à fait ridicule. La panique. Il prit sa tête dans ses mains, massa ses temps à la recherche d’une solution miracle. Et s’il s’amputait lui-même les pieds pour mettre des prothèses ? Ainsi : plus de problèmes. Il releva la tête vers Mi Hee, suppliant son intelligence robotique de lui trouver une échappatoire. Lui n’arrivait à rien avec son cerveau engourdi depuis le réveil. Il attrapa les mains de l’androïde et les serra fort, comme si sa vie en dépendait. « Sauve moi Mimi ! »


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptySam 1 Aoû - 3:03


I can't take this anymore


L'androïde voulait tellement faire les choses bien et rendre service qu'elle en oubliait tous les petits détails. Elle n'avait aucune conscience de la subtilité des paroles, une chose dont elle avait de la difficulté à comprendre. Il fallait être parfois direct avec elle. Mi Hee s'installait lentement aux côtés de l'humain, penchant la tête vers l'avant, une moue s'installant sur son visage. Oui, elle était tout un cirque à elle seule, elle qui voulait tout faire bien. L'androïde avait le don de tout casser l'atmosphère. Ce n'est que lorsque Jae Kyung lui expliqua en douceur que sa mère avait déjà un robot qui l'aidait et qu'il voulait l'apporter pour une raison particulière. Clignant des yeux, Mi Hee en saisit finalement le sens et se mit légèrement à rougir. Pourquoi voulait-il lui présenter sa mère ? Il n'était pas un couple. Pas vrai ?

« Ah... Tu veux me présenter ta mère et vice-versa ? »

Mimi s'en doutait, mais elle voulait le confirmer. Écoutant Jar Kyung recommencer à faire son petit numéro, elle soupira doucement en souriant légèrement, secouant la tête. Genre comme si il allait crever pendant les 2-3 heures qu'elle serait partit.

« Mais je t'aurais border au lit avant de partir et faire sûr que tout allait bien. »

Et puis là, l'androïde perdit le cap. Elle le voyait se tordre de douleur, le voyant lui montrer ses pieds. Mi Hee essayait d’analyser la situation, mais l'humain se plaignait. Tout d'un coup, une panique s'installait à l'intérieur d'elle. Elle n'aimait pas ça du tout voir Jae Kyung souffrir autant. Elle se mordit la lèvre, essayant de comprendre tout ce que l'humain disait, le regardant paniquer. Sous toutes ces émotions, lorsque Jae lui prit ses mains, Mi Hee s'approcha du visage du brun et l'embrassait, là, comme ça, sur ses lèvres pulpeuses. Après quelques secondes, de longues secondes pour bien profiter des lèvres chaudes de l'humain, l'androïde recula, ne sachant même pas pourquoi elle l'avait embrasser. Probablement pour le soulager ou le faire taire. Ou les deux.

« Tu veux que je t'emmènes à l'hôpital ? Ta peut-être des morceaux de vitre dans les pieds... »

Mi Hee était rouge de gêne, mais elle était quand même toujours consciente de la situation. À chaque fois que Jae Kyung portait une attention particulière à l'androïde, elle buguait et perdait la notion du temps. Là, elle avait elle-même le pas, c'était un peu différent, quoiqu'elle s'adaptait à la proximité avec Jae Kyung, s'inquiétant pour lui.

« J'ai peur de te faire trop de mal si j'essais de te les enlever... »

Affichant une moue, elle gonflait légèrement les joues, lui serrant doucement ses mains, n'ayant même pas repousser Jae Kyung. Un miracle, un vrai miracle ! Elle acceptait enfin que l'on s'approche d'elle et qu'on la touche.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyDim 2 Aoû - 11:13

- - - SCREAMING OUT





Jae Kyung hocha la tête. Il n’avait plus rien à ajouter sur le sujet, elle avait comprit le pourquoi du comment. Ca le chagrinait un peu de voir que l’androïde n’avait pas plus de réaction que ça à cette annonce « officielle ». Mais après tout, lui-même était d’accord pour dire que leur relation n’était pas claire, toutefois c’était sa façon à lui d’éclaircir les choses. Un échec. On ne le répétera jamais assez : Jae Kyung est incapable de s’exprimer clairement. Tant pis, ils passèrent vite à autre chose. Une bonne chose même puisque Mi Hee avait réussi à comprendre son ironie. « Bordé et tout ? Eh ben, quelle chance j’aurai eu. Un vrai petit prince. »

Il reprit ensuite son rôle de souffre douleur, à exagérer plus qu’il n’en faut les lancements qu’il ressentait sous les pieds. Ca piquait, mais ce n’était pas insoutenable non plus. Les hommes, tous des bébés. Malgré tout, en faisant le pitre, il commença à réfléchir sérieusement à son travail et ça le fit paniquer. Vraiment. Il commençait à envisager tout et n’importe quoi comme solution : marcher sur des brioches toute la journée, se faire mettre des prothèses, se faire porter disparu auprès de son patron. Il ne manquait pas d’imagination, mais d’un peu de sérieux : aucune de ses solutions ne tenait la route. Il se tourna alors vers Mi Hee, agrippa ses mains et la supplia de lui trouver une sortie de secours. Il resta quelques minuscules secondes à la regarder avant que ses lèvres soient prises en otage. Le bug total. L’incompréhension. Le plaisir ? Ok, pour le coup elle avait réussi à vider la tête de Jae Kyung. Comme ça. Avec un simple baiser. Mais merde, s’il s’attendait à un tel geste du robot. Scotché qu’il était le petit humain. Rapidement il ferma ses yeux pour profiter, lui aussi, du contact que ça impliquait. Le cœur battant à mille à l’heure, le brun resta regarder Mi Hee qui reprit la parole, un peu gênée mais sans bug apparent. Alors ça, ça le réjouissait non seulement sur le côté affectif mais surtout en tant que mécanicien. Ils venaient de faire des progrès énormes. Du jamais vu. S’il ‘n’avait pas été aussi choqué, il aurait sûrement pu applaudir. Il était tellement sur une autre planète qu’il n’entendit pas du tout cette histoire d’hôpital – ce qui n’est pas plus mal. Il restait simplement là, le regard dans le rien, se remettant doucement de ses émotions quand l’androïde parla à nouveau. Ce n’est pas tant sa voix qui réveilla Jae Kyung de sa rêverie mais plutôt le contact de leurs mains, toujours liées. « Hein ? » Complètement déboussolé, il ne savait plus trop comment agir. « Nan j’aime pas trop les abricots. » Quoi ? Annonce officielle : Jae Kyung était perdu. Mi Hee l’avait perdu. Tout était perdu. Fichu. Terminé. Qu’on le mette au lit, qu’il dorme pour un siècle ou deux et tout ira mieux. Dieu qu’il détestait ça, l’amour et les sentiments. Ca a le pouvoir de rendre un homme tout à fait saint d’esprit complètement incapable. Et l’incapacité de Jae Kyung à faire quoi que ce soit était plus présente que jamais. Il baissa les yeux vers leurs mains et s’en détacha pour aller poser les siennes sur les épaules de Mi Hee, la tenant bien face à lui. Ca y est, il commençait doucement à reprendre ses esprits. « Mi Hee ! » Ou pas … Il fallait bien avouer que cet homme là était une véritable énigme. « Tu te rends compte !! C’est génial ! » Pris dans son élan, il remonta même ses mains jusqu’aux joues de l’androïde, le bout de ses doigts allant se perdre dans les longs cheveux de Mi Hee. « Pas de violence, pas de mise en veille, rien ! Rien du tout ! T’as complètement pris le dessus sur ton processeur, c’est dingue ! C’est juste dingue … » Ses pieds ? C’était devenu de l’histoire ancienne face au miracle qui venait de se dérouler devant ses yeux. Il était devenu tout fou, oubliant cette histoire de verre, de maman, d’hôpital et de travail. Il n’y avait plus que le robot et ses progrès. Il lui déposa un bisou sur la joue et la serra ensuite dans ses bras. Il ne se rendait pas bien compte si tout ça était trop enthousiaste pour la victime, mais il venait d’être submergé par un double raz de marée de bonheur. Dur de retenir tout ça au fond de soi. « Je suis tellement content je pourrai te faire des bébés ! »



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyDim 9 Aoû - 16:58


I can't take this anymore


Mi Hee essayait le plus possible de se racheter sur son incompréhension. Ce n'était pas si compliqué pourtant, mais leur relation n'était pas claire, elle avait besoin qu'on lui confirme qu'elle "appartenait" à Jae Kyung. Bon, ça ne changerais pas grand chose puisque depuis le début, elle n'a de yeux que pour cet humain et jamais elle était allé voir ailleurs. De toute façon, sa peur et sa rancune des humains l'auraient peut-être stoppé. Ou pas, puisqu'elle avait été vraiment blessé.

Souriant sous les mots "petit prince", elle baissa légèrement la tête. C'est vrai que dans un sens, il ressemblait à un prince. Tout ce qu'il désirait, il l'obtenait, surtout niveau meuf. Avec la gueule qu'il a, ce n'était pas bien difficile d'obtenir la meuf qu'il voulait. Alors l'androïde allait être sur ses gardes, mais maintenant qu'ils avaient discutés, elle n'avait nullement besoin de l'être encore.

Écoutant l'humain se plaindre et perdre littéralement la tête, l'androïde ne savait que faire. Puis voilà que l'envie de l'embrasser pour le calmer lui prit. Avec un grand effort pour contrer son processeur et avec l'aide de sa grande envie de l'embrasser, elle s'exécuta, créant ainsi un malaise après que les deux amoureux aient profiter un peu de ce contact si rare. Elle resta elle-même surprise et avait de la difficulté à parler. L'idée d'aller le faire soigner à l'hôpital lui apparut et le proposa, mais Jae Kyung était dans un autre monde. Mi Hee se demandait vraiment si elle aurait du commettre le geste.

Après une ou deux minutes de bug, l'humain posa ses mains sur les épaules de l'androïde et Mi Hee figea, regardant Jae dans les yeux, n'y comprenant rien. Elle cligna des yeux en l'écoutant, restant toujours figée, les joues complètement rouge. L'androïde avait l'impression qu'elle allait perdre connaissance sous autant de gêne. C'est vrai que son côté humain avait prit le dessus et elle en était fière, mais ça l'avait un peu épuisée après cet effort. Les progrès avançaient vraiment bien. Mi Hee était sur le point de le remercier, de lui dire que c'était grâce à lui, mais voilà que Jae sortit une phrase qui lui glaça le sang: faire des bébés.

« Faire des bébés ? Je... N'en veux pas... Je ne veux pas... »

Elle parlait en mode bug, ne comprenant pas le sens de la phrase de Jae Kyung. Elle l'avait prit au pieds de la lettre, malheureusement. Et puis pour elle, faire des bébés, c'était quoi ? Elle savait que le sexe n'avait rien de beau, romantique et tout le tralala. Elle l'avait vécu une fois l'expérience et elle en remerciait Chung Il, mais avec la suite, le sexe pour elle n'apportait absolument rien de plaisant. Elle se rappelait même un vieux mec qui avait voulu la mettre enceinte pour se l'approprié. Le propriétaire avait tellement été en colère que le mec en question n'existe plus aujourd'hui. Mi Hee avait dû aller à l'hôpital des centaines de fois pour vérifier qu'elle n'avait ni rien, ni bébé en route. Aventure de merde.

L'androïde repoussa ni violemment, ni doucement, les mains de Jae Kyung et se leva, posant ses propres mains sur ses bras, comme pour se rassurer que tout allait bien. Les cauchemars de ses expériences n'allaient donc jamais se taire ? Quand est-ce qu'elle pourrait en tirer de magnifique souvenirs ?

« Ta mère doit nous attendre... Non ? »

Changement de sujet. Elle ne voulait pas parler de tout ça avec lui maintenant. Briser l'atmosphère, elle savait tellement bien si prendre et elle s'en voulait gravement. L'androïde allait de mieux en mieux et elle se promettait de créer de meilleurs souvenirs avec Jae Kyung, mais au fond d'elle, même si elle efface ses mauvais souvenirs, son côté défensif refait toujours surface. Jae Kyung devait être malheureusement patient.

FICHE PAR SWAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyMar 25 Aoû - 13:33

- - - SCREAMING OUT





Tout ça venait de s’enchaîner très vite. L’angoisse, le baiser et la réparation de l’androïde venaient de s’enchevêtrer d’une façon incongrue dans la petite tête de Jae Kyung et il ne savait pas à quel aspect il devait donner le plus d’importance. Il savait juste qu’il était immensément heureux de voir ses travaux aboutir à quelque chose de tout à fait positif. Malheureusement le pauvre humain s’était un peu laissé emporté et voilà qu’il parlait de bébé. Un peu plus de progrès et il lui passerait presque la bague au doigt. Incontrôlables ces humains. Mais alors que lui se laissait juste aller à être simplement heureux, Mi Hee avait prit son histoire de gosses un peu trop au sérieux. Seulement, avec un cerveau aussi retourné que celui de Jae Kyung sur le moment, il ne trouva rien d’autre que de s’étonner de cette capacité qu’elle pourrait avoir. « Comment ça t’en veux pas ? Tu peux en avoir ?! » Le tact ? Pas au courant. La prostitution de Mi Hee ? Visiblement pas à l’ordre du jour. Lui et les progrès de la science, voilà tout ce qui comptait face à la remarque du robot. C’était d’ailleurs là tout l’intérêt de la chose : Mi Hee était un robot qui pouvait visiblement donner la vie. C’était juste incroyable, et Jae Kyung s’offusqua rapidement en se rendant compte qu’il était le seul à s’en émoustiller. « Objectivement c’est incroyable. Tu es du coup le premier robot qui peut donner la vie à un humain ! Y’a que moi qui trouve ça génial ? … » Légère déception qu’il garda pour lui-même. Ce n’était pas dramatique, il se disait juste que le passé de Mi Hee prenait peut-être un peu trop de place dans sa vie actuelle. Il se disait aussi qu’il n’était peut-être pas la personne qui pourrait lui faire passer outre tout ça. Il espérait juste qu’un jour elle puisse se rendre compte qu’elle vivait désormais une autre vie. Chez lui ce n’était pas la prison. Ce n’était pas un bordel. Ce n’était pas un négrier. Juste une maison, où elle pouvait vivre, faire son bout de chemin et s’épanouir. Mais ça … Peut-être qu’il pourrait lui en parler lorsqu’il aura apprit à parler avec plus de délicatesse pour ne pas la brusquer.

Elle sépara finalement leurs mains, ce qui fit redescendre Jae Kyung sur terre définitivement. Avec toute cette réflexion il en avait presque oublié le baiser. PRESQUE. Un geste aussi spontané de la part de l’androïde ne pouvait quand même pas passer inaperçu, même avec un chauffage de cerveau comme celui-ci.Visiblement, Mi Hee non plus n’avait pas envie d’évoquer ça plus longtemps puisque qu’elle reporta toute leur attention sur la mère du brun. « Ah oui ma mère ! » vous voyez, trop de réflexion ça ne réussit à personne, même pas aux meilleurs. « Elle nous attend pas spécialement mais oui … J’aimerai au moins passer voir si tout va bien du coup. J’ai pas trop envie qu’elle clamse comme ça tu vois ». Un petit rire gêner accompagna sa fin de phrase. Il n’y avait aucune raison pour que la mère de Jae Kyung soit morte dans l’intervalle de temps, mais l’idée que tout ça risquait d’arriver dans quelques années le refroidit franchement. « Je vais juste me changer avant, yes ? » Il n’allait pas y aller en tenue de je-sors-d’une-grosse-nuit-de-baise-salut-maman. Il s’aventura dans la chambre de toutes les disputes pour enfiler un jean gris et ressorti torse nu, hésitant entre deux t-shirts et avec une envie de taquiner un peu Mi Hee. Il se planta devant elle, les muscles saillants et un t-shirt dans chaque main. « Bleu ou noir ? » Une question bien futile. Tout ce qu’il voulait vraiment c’était de voir la réaction qu’elle pourrait avoir devant un corps digne d’un dieu grec –la modestie ne risquait pas de l’étouffer cet homme là. « Je sais pas trop lequel mettra mes superbes muscles en avant. »



©️ GASMASK


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptyMar 25 Aoû - 19:35


I can't take this anymore


L'androïde fixait l'humain sans but précis. Elle se perdait dans ses affreux souvenir, là où elle a dû passer une semaine complète à l'hôpital pour faire sûr et certain qu'elle n'avait rien, ni de bébé en route. Tout ça pour une histoire de vengeance. Ce qu'elle ne comprenait pas, c'était pourquoi son "Maître" ne lui avait pas enlever cette partie dont elle pouvait donner naissance ? Revenant à la réalité, elle détournait les yeux en haussant les épaules. Le voilà qu'il lui sortait qu'il toruvait ça génial qu'un robot puisse donner naissance. En quoi était-ce génial ? Elle ne le comprenait pas du tout et l'expérience qu'elle avait vécu avait été totalement épuisante. Tellement de tests à passer, c'était épuisant.

« Je crois que oui... Et je ne vois pas en quoi c'est génial... »

Elle l'avait dit sur un ton froid malgré elle. Mi Hee le prenait comme si elle était une vache à lait, produisant des bébés. Une machine à bébé. Oh ça, non. Elle en avait entendu des histoires d'horreur sur les accouchements et non, oh mon dieu non. En quoi c'est génial, sérieusement ? Ce n'était que pure douleur et il n'avait rien de génial là-dedans. Que du négatif. Il faut dire qu'elle vivait avec des esclaves, hein, donc aucun amour là-dedans.

L'androïde s'arrêta là, elle allait probablement lui raconter sa mésaventure un peu plus tard, mais pour le moment, elle pensait à la mère de Jae Kyung qui devait les attendre. Clamsé ? Elle était très malade ? Allait-elle mourir du jour au lendemain ? Mi Hee prenait vraiment tout au pied de la lettre, elle ne savait pas ce qu'était l'ironie ou les jeux de mots. Enfin si, mais pas de façon experte comme les humains le faisaient. Alors là, elle s'inquiétait de cette pauvre humaine alors que Jae Kyung alla dans sa chambre se changer. Baissant la tête, elle réfléchit un moment, étant perdue dans sa réflexion robotique d'aider son prochain. Ils devaient faire vite, mais voilà que l'humain revint torse nu dans le salon. Mi Hee bugua, ayant regarder pendant quelques secondes le corps définit de Jae Kyung avant de regarder les t-shirts. Cela lui était difficile puisque en fond d'écran, il y avait le haut du corps dénudé de son hôte. Alors, elle baissa la tête, se levant en replaçant ses vêtements pour se distraire et faire mine qu'elle était occupé à regarder autre chose.

« Le... Le noir... Ça te va très bien... Et... C'est ma couleur préféré. »

Super muscles... Elle en avait vu des plus gros -qui étaient d'ailleurs inutile pour le cerveau de l'humain-. Mais ça, elle gardait son commentaire pour elle, sachant que cela pouvait blesser Jae Kyung. Elle avait déjà analyser comment il était, enfin un peu, alors elle allait faire gaffe avec son comportement. Eh oui, n'étant pas encore très bien réparé, son côté androïde était toujours bien présent. Et si il la faisait sentir humaine ? Les choses changeraient ?

« Tu veux plaire à qui avec tes muscles, ta maman ? »

Demanda-t-elle innocemment, vraiment innocemment. Elle avait pencher la tête sur le côté avant de le détourner, ayant une difficulté incroyable pour se retenir de ne pas le mater. Elle aussi, elle devait se changer et elle y allait, prenant tout le nécessaire, puisqu'elle ne s'était pas du tout changer depuis hier avec l'inquiétude qu'elle avait d'attendre que Jae Kyung entre. Et la surprise, encore une fois, en le voyant au bras d'une fille lui avait enlever le goût de rester une seconde de plus dans la maison en les entendant s'accoupler. Alors, le changement de vêtements, elle s'en balançait à ce moment-là. Mais il fallait bien paraître devant la mère de Jae Kyung, alors elle devrait enfiler de tout nouveaux sous-vêtements et vêtements.

FICHE PAR SWAN.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 EmptySam 29 Aoû - 17:41

- - - SCREAMING OUT





Finalement Mi Hee avait l’air décidé de rendre visite à la Madre Min. Ni une ni deux il sauta sur l’occasion pour aller se changer, pour se faire beau et rendre Mi Hee fière d’une certaine façon. Au fond ça le titillait aussi de l’embêter un peu après la tempête, pour reprendre confiance en lui et retrouver une bonne entente entre les deux énergumènes. Il refit une apparition majestueuse dans le salon, affichant son torse sculpté aux yeux de cette chère androïde, avec pour excuse un dilemme de t-shirt. Il fut ravit de voir que l’effet attendu était bel et bien au rendez-vous. Elle pouvait bien y mettre tous les efforts du monde, Mi Hee ne pouvait tromper personne et encore moins Jae Kyung. Il pouvait désormais presque dire qu’il la connaissait sur le bout des doigts. Pas au sens propre. Pas encore. Malheureusement. Il saurait être patient. Là n’était pas le sujet actuel de toute façon. Le sourire de Jae Kyung en disait long sur sa satisfaction. Il était plus que fier de tout son petit manège et se rapprocha de Mi Hee pour en rajouter une couche. « Noir, t’es sûre ? Genre sûre de chez sûre ? Archi sûre ? » Sans trop plaisanter non plus, sachant rester « raisonnable » il enfila le t-shirt noir, laissant l’autre choir sur le sol comme une vieille serpillière. And the winner is. Il s’admirait lui-même dans ce t-shirt coupé presque pour lui avant de réagir à la remarque de Mi Hee. Jalouse ? Haha, il aimait trop ça. « Ou peut-être que c’est pour toi ? » Il rit de nouveau, ne voulant pas la mettre mal à l’aise face à cet excès de zel et rajouta : « Je veux que ma ptite mamoune soit fière d’avoir un si beau fils. »

Elle alla se changer à son tour et Jae Kyung en profita pour ramasser le reste des dégâts de l’ouragan qui avait malheureusement frappé son appartement en un jour si ensoleillé. Tu parles d’un soleil, la grisaille n’avait pas traînée pour s’abattre sur lui. Tout ça n’avait été qu’une dispute de plus, pas vraiment de quoi s’alarmer mais pourtant tout ça lui restait sur le cœur. Aux yeux de tous c’était peut-être simplement une dispute de plus, aux siens c’était surtout une dispute de trop. Songeur, il ramassa les restes du petit dèj qui avait tourné au fiasco, il remit sur pieds les restes de sa table, complètement en morceau, mit sa vaisselle au fond de l’évier et il n’en fallut pas plus pour que le robot se montre sous son plus beau jour. Plus rien à voir avec l’androïde délaissé qui avait dormi dehors toute la nuit « à cause d’un coloc tout pourri qui pue du cul ». Tu parles. Toujours était-il que Jae Kyung la trouvait magnifique. Peut-être était-ce à cause de tous ces ressentis qu’il avait au fond de lui, ou bien juste parce qu’elle était bel et bien splendide. Un sac poubelle aurait même pu lui aller, elle lui aurait donné une seconde jeunesse. Quelle belle femme. Femme ? … C’est que tout ça commençait drôlement à changer dans la tête du petit gigolo. « Ca va, ça passe … je reste quand même trop beau à côté mais peut-être qu’un jour tu pourras rivaliser, qui sait ? » Il n’osait pas se l’avouer à lui-même, alors ne le pressons pas au niveau des compliments de beau goss loveur tout ça tout ça. Chaque chose en son temps, là il n’était clairement pas prêt. « En route ? » Il alla lui déposer un baiser furtif sur la joue et ils étaient en route pour la maison de la vieille maman de Jae. En espérant que tout aille bien … « S’il vous plaît, que tout se passe bien. »



© GASMASK


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Weight of living ; Mi Hee   Weight of living ; Mi Hee - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Weight of living ; Mi Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés-