ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés
 

 the missing piece ▬ yiseul ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: the missing piece ▬ yiseul ♥   Jeu 26 Mar - 20:11

Tous les jours, Il Woo prend son petit-déjeuner avec ses parents. Puis il se rend à l’hôpital, effectue ses rondes avec le chef du service dont il dépend, conseille divers patients. De temps à autres, quand il n’est pas de garde de nuit, il retrouve ses amis pour jouer de la guitare. Son quotidien est une mécanique bien huilée. Tout y savamment réglé et programmé. Aucun imprévu ne parvient à faire dérailler ce train de vie minutieusement étudié et entièrement pré-planifié. Et pourtant, ces dernières semaines, quelque chose chez l’androïde semble clocher – comme s’il y avait du jeu entre les rouages de la machine, comme si une pièce manquait . Depuis peu, il connaît en effet des moments d’absence. Par intermittence, son regard se perd dans le lointain, et l’espace de quelques secondes, son esprit – si tant est qu’il en ait – paraît être rendu ailleurs. Les êtres humains qui l’entourent n’ont pas encore remarqué ces dysfonctionnements mineurs. Néanmoins, son système d’exploitation, censé corriger toute erreur qui survient, commence à s’affoler. A chaque nouvelle analyse du contenu de ses disques durs, des incohérences dans les informations enregistrées sur sa carte mère sont signalées. L’androïde connaît les habitudes de Il Woo, les goûts de Il Woo, les amis de Il Woo – et pourtant, il ne parvient pas à réellement être Il Woo. Il ne parvient à brosser de ce dernier qu’un portrait fragmenté et parcellaire. Il n’arrive pas à en recoller les morceaux. Une part importante de sa vie lui échappe. Malheureusement, personne ne souhaite le renseigner davantage à ce sujet. A chaque question qu’il pose, il se heurte à un silence de plomb. Ses parents se dérobent, embarrassés. Les membres de son groupe haussent les épaules.  

Aussi doit-il mener son enquête en solitaire. Il commence par fouiller le bureau d’Il Woo. Il en examine tous les tiroirs, tous les placards. Puis c’est la chambre tout entière qui finit toute entière. Progressant à tâtons, il rassemble les bribes d’une existence que l’on a tenté d’effacer. Ce sont d’abord des brouillons de lettres inachevées, des tickets de cinéma gardés précieusement, un journal intime dont les feuillets sont abondamment raturés… Pour trouver quelque chose de plus substantiel, il faut aller chercher sous le lit. L’androïde y découvre un épais album-photo. Les pages tournent, les clichés se succèdent. Et sur tous, on retrouve le même visage – celui d’une jeune femme. Elle a les yeux rieurs et les cheveux d’un rouge éclatant et vif. Souvent, elle fixe l’objectif sans ciller, l’affrontant avec un air de défi. Le robot analyse chacun des traits de son visage sans pour pouvoir l’identifier. Et pourtant, à de nombreuses reprises, sur le papier glacé, elle apparaît à ses côtés. Au dos de l’un des instantanés où ils posent tous les deux en uniforme de lycéen, il y a une fleur séchée et ces quelques : « Juillet 2069. Moi et Yiseul~ »

Yi Seul. C’est étrange. Ce nom lui paraît familier ; et pourtant, il est incapable d’associer quoi que cela soit avec. Les sourcils froncés, il se décide à appeler l’un de ses amis. Quand, après trois longues tonalités, il obtient enfin une réponse, il ne s’embarrasse pas de formules de politesse :

« Yi Seul. Où est-ce que je peux la trouver ? »

Au bout du fil, on hésite un instant, on tergiverse, on soupire. Puis finalement, une adresse est soufflée à la hâte. Il s’agit de celle d’un bar dans les quartiers les plus mal famés de la ville. C’est la première fois que le robot se rend dans un tel endroit. Vêtu de sa tenue d’élève modèle, il a du mal à se fondre dans le décor. Tout un monde le sépare des clients de l’établissement dans lequel il pénètre – il n’a pas sa place parmi ces jeunes gens qui, l’air hagard, tirent sur leurs joints, ni parmi ces ivrognes qui cuvent tant bien que mal leur boisson. Et pourtant, il avance d’un pas résolu. Sous la lumière des néons fluorescents, la foule n’est plus qu’un amas de silhouettes se déhanchant au rythme d’une musique assourdissante. L’air est chaud et moite. Il Woo scanne la foule du regard. Il la voit – elle. Yi Seul. Elle danse. Elle a les yeux fermés ; sa chevelure virevolte à chacun mouvement. Dans sa façon de s’abandonner sur la piste, il y a de la grâce, mais aussi quelque chose de désespéré. Deux hommes se pressent contre elle, la prennent par la taille, tentent d’enfouir leur visage dans le creux de sa nuque. Tantôt, elle les repousse. Tantôt, elle les provoque. Il Woo traverse la masse d’enivrés afin de la rejoindre. On le bouscule, on le regarde de travers. Il n’en a cure et ne s’arrête qu’une fois arrivé à hauteur de la jeune femme. Il la saisit par le poignet et rencontre son regard magnétique. Le contact est électrifiant.

« J’ai besoin de savoir qui tu es. »


Dernière édition par Seo Il Woo le Ven 3 Avr - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: the missing piece ▬ yiseul ♥   Sam 28 Mar - 16:23

actually, i miss the old you.

« Seullie, est ce que tu ne connaitrais pas la définition du mot ‘repos’, par hasard ? » Lui murmure son amie au creux de son oreille, alors qu’elle s’apprêtait à quitter le siège de la EH Corporation . La concernée ne prit même pas la peine de répondre, tant elle était habituée à ce genre de remarques. Non, elle ne connaissait pas. Yi Seul n’avait plus de maison. Plus de chez soi. Son seul refuge était son bureau, son travail, sa passion, son acharnement, son combat. Elle contribuait à la création de ces machines à l’apparence humaine, minutieusement étudiée et parfaitement modelée. La jeune femme aimait son travail, pas de doutes sur ce point là. Sauf que ça en devenait obsessionnel, aux yeux de certaines personnes.  Elle se détruisait, Yi Seul . Et ça, on en était sûre. Elle mourrait à petit feu, comme une cigarette qui se consume. Depuis la mort de son meilleur ami, de son autre moitié, elle ne servait plus à grand-chose. Ou devrait-elle dire, depuis son assassinat. Oui, l’ingénieure en robotique était la seule et unique responsable de son décès. A cause de son insouciance, de son amour pour le danger. Parce qu’Yi Seul regrettait sa mort, chaque jour, chaque heure, chaque minute. A cause de son entêtement, à cause de son amour pour les sensations fortes.  

Yi Seul ne sourit plus. Yi Seul ne vit plus. Elle se cache derrière un voile pour que l’on ne dévoile pas ses secrets, ses regrets, ses faiblesses.  Véritable actrice, elle arrive à déjouer les questions des autres sur sa vie personnelle. Un désastre. La famille d’Il Woo, sa deuxième petite famille, n’était plus. A leurs yeux, elle n’était plus celle qu’ils considéraient comme étant un membre de la famille, mais plutôt pour celle qui avait raccourci la durée de vie de leur bien aimé enfant.  Ses parents aussi, essayaient de l’éviter. Comme si elle n’était plus qu’un ange de la mort capable de leur faucher la vie dès qu’elle en aurait l’occasion.

Changer d’air ne suffisait plus. La jeune femme aurait beau se réfugier en Antarctique, ses démons trouveront toujours une place où se nicher, rien que pour lui rappeler que fuir ne servait à rien. Mais en fait, Yi Seul n’est qu’une lâche. Une lâche que les regrets rongeaient doucement mais sûrement. Un lâche qui avait besoin de se faire mal, de s’autodétruire encore un peu plus, de se couvrir sur une énième couche de honte. Parce que finalement, elle aussi, elle connaissait bien la définition du mot repos.

Vendredi soir. La jeunesse se retrouvait pour décompresser, se 'défoncer' avant de se réveiller le lendemain aux côtés d'une personne anonyme - sauf si cette dernière ne décampe pas avant -. Cette jeunesse sans avenir, sans but précis, sans aucun charme. Yi Seul, elle, elle se fond dans la masse, purement, simplement.  Elle était d’un autre niveau, certes, puisqu’elle était au service du gouvernement, sauf que là, vêtue d’une petite robe ressortie du placard pour l’occasion, elle était méconnaissable. On aurait dit l’une de ces filles de la nuit, à cause de sa robe. Si Il Woo avait été encore en vie, il lui aurait fait la morale. Si. Et voilà, le sujet tabou est partout.  Sa destination avait été, comme d’habitude, le error 404 bar. Cette boîte de nuit n’avait rien d’élégant,  mais l’ambiance était sauvage, et l’ingénieure aimait ça. Sortir de l’ordinaire, briser cette image petite employée modèle, pour revêtir la cape de la jeune femme séduisante et volage.

Elle s’installe sur le comptoir et salue le barman, tout sourire. C’était l’une des habitués du bar, une des seules personnes plus ou moins respectables de cet établissement, malheureusement connu pour avoir comme clientèle le gratin des jeunes en rupture avec la société. Yi Seul faisait plus ou moins partie de cette catégorie. Sauf qu’elle, elle était en cage. Ce bar lui montait à la tête: ces mêmes employés, ces mêmes conneries fumées et bues, ces mêmes musiques, cette même ambiance qui se voulait 'chaude', ce grand nombre de personnes au mètre carré...Tout lui donnait la nausée. Absolument tout. Ça la dégoûtait, de se rendre à un endroit aussi sale que celui là. Elle n'avait jamais pensé devenir aussi minable que tous ceux qui l'entouraient. Un verres, deux verres, un inconnu, deux inconnus, une inconnue. Elle danse, elle provoque, elle s'abandonne aux autres. Ce n'est pas grave, elle regrettera plus tard.

Quand soudain, une main s'agrippe autour de son poignet. Un frisson lui parcourt l'échine. Yi Seul se retourne, et son regard croise directement celui de cette personne. Elle ne s'attendait pas à le recroiser un jour, non, elle ne s'attendait absolument pas à tomber sur lui dans un endroit pareil. Il Woo. Seo Il Woo. Ou plutôt, sa pâle copie. Cette copie qu'Yi Seul avait faite, pour remplacer son meilleur ami, l'amour de sa vie. Cette création était légalement la sienne, sauf qu'elle n'avait plus le droit de s'en approcher. A cause de ce simple contact, elle vit tous ses moments passés avec l'originel défiler devant ses yeux. Depuis leur première rencontre, jusqu'à sa mort, en passant par sa déclaration. Les larmes allaient finir par couler. Mais non, elle ne pouvait pas.

« Je ne suis personne. » qu'elle répond,froidement. « Vous faites une erreur. Je ne dois pas être celle que vous cherchez. »

Elle demeurait parfaitement consciente.
lumos maxima


Dernière édition par Moon Yi Seul le Lun 6 Avr - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: Re: the missing piece ▬ yiseul ♥   Lun 30 Mar - 19:37

La musique est assourdissante, les danseurs forment une masse mouvante et compacte. A plusieurs reprises, Il Woo manque de se faire bousculer. Emporté une nouvelle fois par la foule, il raffermit l'emprise qu'il a sur le poignet de la jeune femme. Il ne faut pas la laisser s'échapper. Elle est celle qu'il n'a eu cesse de chercher, celle qui détient la réponse à toutes les questions qui, depuis des semaines, le taraudent sans répit. Aussi, l'androïde ne lui permet pas de se dérober. Sourd à ses protestations, il sort de l'une de ses poches une photographie. Le cliché figurait dans l'album sur lequel il est tombé. L'androïde le brandit comme une preuve irréfutable, comme quelque chose qu'il serait criminel de nier. Ses gestes trahissent une agitation inhabituelle. Ce trouble trouve un écho dans le voix du robot :

《 Yi Seul. Tu es Yi Seul. Ton nom est à toutes les pages du journal que j'ai trouvé. Pas un jour ne passe sans que tu sois mentionnée. Du jour où tu t'es foulé la cheville en cours de sport et où on a dû te porter jusqu'à l'infirmerie à la fois où il a fallu s'occuper de toi parce que tu étais malade alors que tes parents étaient absents... Je sais tout et n'importe quoi sur toi. 》

Pour couvrir le son puissant que les bafles diffusent, Il Woo doit presque crier. Les gens qui les entourent commencent à le remarquer. Les uns après les autres, ils sortent peu à peu de leur transe et se mettent à considérer d'un air interloqué la scène qui se déroule sous leurs yeux. L'automate ne semble pas y prêter attention. Ses circuits électroniques tentent en vain d'établir une connexion entre les données à partir desquelles il a été programmé et les informations qu'il a glânées. Le processus échoue systématiquement. Une étincelle jaillit sur le fond des yeux de l'androïde, signalant une surchauffe générale de la machine. Un léger tremblement parcourt ses membres mécaniques :

《 De ce que j'ai pu lire, tu as toujours été là, dans chacun de mes souvenirs. Alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que je ne trouve nulle part dans ma mémoire ? 》

L'androïde esquisse un pas en avant, abolissant la distance qui le sépare de Yi Seul. De ses deux mains, étonnamment tiède, il se saisit précautionneusement du visage de la jeune femme, comme pour en étudier la forme, comme pour s'imprégner encore davantage de son image. Il cherche en elle la lycénne turbulente qui fait les quatre cent coups, la séductrice qui collectionne les coeurs brisés, la tête brûlée pour laquelle on pourrait affronter tous les dangers. Et derrière tous ces masques, il veut débusquer cette môme fragile au coeur écorché qu'Il Woo - le vrai - a tant consolée et aimée.

《 Je n'arrive pas à me souvenir. Est-ce que c'est parce que je n'ai pas été correctement fabriqué ? 》
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: the missing piece ▬ yiseul ♥   Mar 7 Avr - 13:43

actually, i miss the old you.

Yi Seul allait s'évanouir, littéralement. La photo que le robot avait ressortie la laissait sans voix. Déjà, le recroiser relevait du miracle, elle qui le fuyait comme s'il était porteur d'une maladie incurable.Comment avait-il fait pour tomber sur ça, alors que la famille du défunt avait absolument tout fait pour supprimer tout ce qu'Yi Seul avait touché, approché, effleuré. Et au contraire, elle n'avait absolument pas protesté. Parce qu'après tout, elle n'avait ni le droit,ni le courage de le faire. C'était elle, et elle seule, la fautive. C'était à cause d'elle que le vrai Il Woo était mort. Et c'était à cause d'elle qu'au lieu d'avoir un réel humain devant ses yeux, lui souriant et la regardant amoureusement, elle avait un robot, au corps d'acier et aux sentiments quasi inexistants.

Yi Seul le laisse parler. Elle écoute, la bouche à moitié ouverte. Elle comprenait parfaitement chacun des mots que le robot prononçait, malgré la musique qui lui explosait les tympans. Il avait minutieusement cherché. Tout ce qu'elle avait essayé de faire disparaître refaisait surface, sans qu'elle puisse protesté, ou faire quoi que ce soit, à part nier farouchement. Ou bien lui révéler la vérité. Ce que l'ingénieure refusait de faire.

La tête baissée, elle cherchait une solution pour se sortir de cette affaire. La poigne d'Il Woo se desserrait pas, ce qui lui faisait horriblement mal. Mais elle  ne disait rien, Yi Seul, de peur de passer pour une poupée en porcelaine aux yeux de tous, mais surtout, à ses yeux - même s'il n'allait sûrement pas penser à ce genre de choses -.« On nous regarde. » elle  murmure, froidement. « Je vous préviens, si vous ne me lâchez pas immédiatement, je crie au violeur. Est ce que vous savez au moins que forcer une jeune femme à parler de cette façon est considéré comme étant de l'harcèlement sexuel? Laissez moi partir. » son ton se voulait menaçant, plus ou moins respectueux, sauf qu'il trahissait un mélange d’hésitation, de colère et de désespoir. Comme son regard. Elle ne lui voulait pas de mal, non, elle ne voulait que retourner chez elle, se cloîtrer dans sa chambre et pleurer toutes les larmes de son corps, encore une fois, se dire que tout ce qui lui était arrivé n’était qu’un mauvais rêve, qu’elle se réveillera le lendemain et que tout se passera comme d’habitude.

« Ton système d’exploitation est en surchauffe.  N’essaye pas de me faire croire que tu es humain. Tu n’es pas le vrai Il Woo, tu le sais très bien. Et tu le ne le seras jamais. Alors, arrête de parler de lui comme s’il était encore vivant. » elle ne criait toujours pas. Contrairement à lui, ne voulant pas passer pour un phénomène de foire, alors que l’autre avait attiré un grand nombre de paires d’yeux sur eux. Yi Seul évitait soigneusement de répondre à ses questions. Elle se tortillait dans tous les sens, essayant de s’échapper de son emprise.
Je n'arrive pas à me souvenir. Est-ce que c'est parce que je n'ai pas été correctement fabriqué ?

C’était la goutte d’eau qui fit déborder le vase.

« Tu veux pas lâcher la grappe, hein ? Et bien, tu vas tout savoir, maintenant. Tu vois Il Woo, Seo Il Woo ? Je l’ai tué. Je l’ai putain de tué. C’est moi qu’on cherche à éviter, c’est moi l’assassin, la meurtrière de l’histoire.  T’entends très souvent parler de moi, et en mal, non ? Et bien voilà. Je t’ai fabriqué, je t’ai offert à la famille de mon meilleur ami,  de mon âme sœur, tout ça parce que les remords me rongent. J’ai fait en sorte que tu ne saches rien de moi, comme si je n’avais jamais existé. Tu vois pourquoi je me détruis ? Parce que je veux oublier. Je veux l’oublier. Je veux t’oublier. T’es une putain de fouine, tu sais ? T’as réussi à ressortir tout ce qui avait été soigneusement caché. Tu pouvais pas te tenir tranquille ? Faire ce qu’on t’oblige à faire ? Non ? Et bah voilà ! »

Les cordes vocales de l’ingénieure allaient lâcher. Les larmes avaient commencé à couler, et sans qu’elle ne s’en rende compte, elle s’était effondrée dans les bras d’Il Woo. Elle lui avait tenu tête bien trop longtemps, l’avait évité sans arrêt, mais malgré tout, elle n’avait jamais oublié qu’est ce que ça lui faisait de se blottir contre lui.

« Si tu savais combien je me hais, putain de copie d’Il Woo. »
lumos maxima


Dernière édition par Moon Yi Seul le Dim 26 Avr - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Modèle 3.

Messages : 227
Date d'inscription : 02/02/2015
Pseudo : blue./abby.
Avatar : kang haneul
Profession : interne en médecine

MessageSujet: Re: the missing piece ▬ yiseul ♥   Lun 20 Avr - 18:50

Les larmes de Yi Seul sont chaudes et salées. Elles coulent dans le cou d’Il Woo, laissant derrière elles un sillon brillant et humide. L’automate est habitué à ce que l’on vienne pleurer sur son épaule. On trouve ses bras larges et forts rassurants, sa voix grave apaisante. Aussi agit-il machinalement. Sa main mécanique se pose à l’arrière du crâne de la jeune femme et caresse à plusieurs reprises ses cheveux. Comme on lui a appris à le faire, l’androïde murmure ensuite un léger « Ca va aller. » Mais la musique qui tonne recouvre à nouveau ces mots qui veulent apporter un peu de consolation. Il Woo lui-même les entend à peine. A ses oreilles, la longue tirade de Yi Seul résonne encore. Ces paroles proférées avec rage et désespoir tourbillonnent dans ses circuits sans que son ordinateur de bord parvienne à les assimiler. La température de son système ne cesse de monter. Sa peau devient brûlante. Par mesure de sécurité, le robot effectue un pas en arrière afin d’instaurer une distance entre lui et Yi Seul.

« Je ne comprends pas. »

Quand il prononce ses mots, Il Woo ne maîtrise pas sa voix qui tremble et perd la fluidité qu’elle a acquise avec le temps. Si on prête bien attention, on peut même y percevoir un très léger grésillement comme on en distingue avec des haut-parleurs qui sont mal réglés. Notant ce dysfonctionnement, l’androïde vérifie le niveau de sa batterie. Celui-ci baisse plus rapidement que de coutume. Désarçonné par toutes ces soudaines anomalies, le robot regarde tantôt à gauche, tantôt à droite comme si la réponse à ses maux était caché là. Mais ce geste ne lui apporte aucune solution, ni le moindre soulagement. Il reporte donc son attention sur Yi Seul.

« Je ne comprends pas ce que tu dis. Tu ne peux pas avoir tué Il Woo. Il Woo, c’est moi. »

L’automate éprouve des difficultés particulières à articuler la dernière phrase qui lui vient. Comme si la machine s’apercevait elle-même de la fausseté de ses propres dires, comme si elle n’était qu’un mauvais acteur qui se rend compte qu’il récite le mauvais texte. A force de côtoyer ceux qui l’ont aimé, l’androïde a déjà pu maintes fois constater qu’à leurs yeux, il n’est pas tout à fait à la hauteur du garçon qu’il est censé remplacer. Mais qu’y peut-il ? Doit-il se repentir de n’être que lui-même ?

« Moi. Moi, tu ne m’as pas tué. Moi, c’est même grâce à toi que j’existe. »

Le regard du robot rencontre les yeux de Yi Seul où brillent encore la douleur et les larmes. Il est habitué à sécher les pleurs des anciennes connaissances d’Il Woo. Face à lui, celles-ci parviennent rarement à retenir leurs sanglots. Parce qu’elles ne retrouvent pas en lui l’ami qu’elles ont tant apprécié. Parce que voir la copie leur rappelle que l’original est définitivement parti. Parce que… Par moments, l’androïde se demande pourquoi toutes ces personnes restent si attachées à Il Woo quand le simple fait de penser à lui leur causent mille et un chagrin. Il ne sait et ne peut s’empêcher de formuler son interrogation à haute voix :

« Pourquoi est-ce que tu m’as créé si cela te fait mal quand je me tiens devant toi ? Pourquoi est-ce que tu ne m’envoies pas seulement à la casse si c’est si difficile ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the missing piece ▬ yiseul ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

the missing piece ▬ yiseul ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» One Piece Ch.581
» One piece 492
» One Piece 503
» Obtenir un chrome effet miroir sur une piece plastique
» One Piece 588

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELECTRIC HEART :: fin de partie :: Game over. :: ♣ rps :: rps abandonnés-